UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FC COSTAUDS

  • Les Costauds pour tous, Tous pour les Costauds !

    Flyer finale 2016.jpg

    Le FC Costauds reçoit Electricfil vendredi en finale de coupe du Rhône FSGT à 20h à Anse.
    Venez partager un moment de football aux couleurs du FCC.
    Buvette et animations sur place.
    1 bière offerte aux supporters habillés en rose.

  • Le FCC est prêt pour ses finales

    Le FC Costauds a préparé de la meilleure des manières la réception de JTEKT, leader invaincu de la poule, vendredi prochain en s’imposant face à Assyro sur un score fleuve au terme d’une prestation sérieuse. A deux semaines de la finale de la coupe du Rhône, tous les voyants sont au vert.

    A Anse, temps estival, quelques spectateurs, terrain en plastique impeccable, FC Costauds – Assyro 6-3 (5-0)

    Buts pour le FC Costauds : Jeanglet, Pierrot (2), Yo, Allan et Ryjean

    Compo du FCC : Jeanpavier – Madjid, Lilian, Jeanpré, Jeanpetit – Ryjean, JeanRoux, Pierrot – Allan, Yo, Jeanglet

    Entrés en cours de jeu : Jeanpignon, Cano et Jeanbois

    FCC-Assyro.JPG

    Le FC Costauds était déterminé à montrer que la défaite face à Ménival était un accident. Malgré quelques absences, les roses et noirs sont immédiatement rentrés dans leur match en exerçant une domination sans partage. Dès la 5e minute, Jeanglet ouvrait le score en reprenant de volée un mauvais renvoi de la défense, suivront durant la première demi -heure des buts de Pierrot sur une superbe frappe de 25 mètres, Yo, Allan et Ryjean au terme d’une magnifique action collective, le match était plié à la pause.

    L’entrée de Jeanpignon au milieu de terrain alors que Jeanpré évoluait en défense centrale a quelque peu désorganisé l’équipe. Le Président Costaud cédait sa place à l’heure de jeu alors que le score était de 5-0. Hasard ou réalité scientifique, c’est à ce moment-là que le FCC a commencé à prendre l’eau, les visiteurs reviendront même à 5-3 avant que Pierrot ne mette fin à leurs dernières lueurs d’espoir en ajoutant un 6e goal en fin de partie.

    Le FCC s’est rassuré avant d’aborder ses 2 finales de la saison: tout d’abord vendredi prochain avec la réception de JTEKT puis contre Electricfil dans 15 jours.

    Les notes du coach :

    Homme du Match : Ryjean : 8.5 - Passé par toutes les positions sauf celle de gardien le garçon a été irréprochable dans presque tous les domaines et en plus il a scoré.


    Jeanpave : 7 - A fait le travail, s'est même permis une petite feinte devant l'attaquant adverse montrant qu'il était en confiance. Prends 3 buts sur lesquels il ne peut pas grand-chose. A noter une 3ème mi-temps frôlant la perfection.

    Madjid : 7 - Propre et disponible comme à son habitude, a su faire parler sa vitesse les rares fois où il a été pris dans le dos. 

    Lilian : 7 - A eu la chance et le privilège de jouer en charnière avec Jeanpré mais ne s'est pas laissé intimider et a une nouvelle fois rendu une copie plus que satisfaisante.


    Jeanpré : 7.5 - Retrouvant un poste de libéro qui lui sied bien, il a fait preuve de beaucoup de justesse et d'aplomb dans ses interventions et laissera même sa place avec le bilan de 0 but encaissé.

    Jeanpetit : 7.5 - une grosse débauche d'énergie aussi bien offensivement que défensivement qui a largement contribué à la victoire de l'équipe. On  peut regretter son absence à la Villa.

    Jeanroux : 7 - Malgré une migraine nous privant de sa bonhommie habituelle a tenu sa place de pivot en milieu de terrain avec toutefois un manque de vista ne lui permettant pas de s'exprimer pleinement

    Pierrot : 8 - Une énorme première mi-temps ponctuée d'un magnifique but, une belle présence en 10 tout en technique et en rapidité, auteur d’un doublé qui annihilera les derniers espoirs adverses.

    Francis : 7 - Une prestation correcte mais avec un léger manque d'éclat, a profité de cette belle soirée pour ajouter  une nouvelle réalisation à son compteur 

    Yo : 7.5 - Très disponible et pesant sur la défense,  a marqué de nouveau en championnat et donné une passe décisive. A terminé le match en milieu récupérateur pour aider l’équipe.


    Jeanglet : 7 - Une excellente première demi-heure agrémentée d'une magnifique frappe du milieu de terrain, a été par la suite victime de ses différents repositionnements perdant par la-même son impact sur le jeu. On aurait aimé le voir 90 min sur l'aile droite.

    Jeanbois : 6.5 - De retour de blessure et un peu à court de forme... A manqué de justesse technique (ce n’est pas son point fort)notamment dans ses passes et malgré une qualité de course qui aurait du lui permettre de faire la différence.

    Cano : 6.5 – Entré en jeu au poste d'ailier droit nous a déjà habitué à beaucoup mieux dans un rôle plus axial. Un peu trop livré à lui-même dans un moment de la partie où nous ne tenions plus le ballon.

    Jeanpignon : 6.5 - Entré dans un rôle de 8 où il était censé faire parler ses qualités techniques pour tenir et distribuer le ballon, souvent à contre-temps et mal placé, il n'a pas su être la rampe de lancement attendue. 

    Jacquot : 10 - N'a pu participer à la rencontre du fait de ses 72 ans mais a été LE JOUEUR de la 3ème mi-temps rendant coup pour coup à Jeanpave sur le terrain des blagues salasses. Une bien belle rencontre...

    Jacquot.JPG

  • Coach Dave: Remporter la coupe serait un bel hommage aux Jeanciens

    Le coach Rose et Noir, façonné depuis des années par Pich pour prendre sa relève se fait très rare dans les médias. Trois mois après sa nomination, et avant d’aborder la dernière ligne droite de la belle saison du FCC, JeanDave nous donne sa première interview.

     

    dave.JPG

    JeanDave, cette saison le FC Costauds a retrouvé son lustre d’antan, et enchaine les victoires depuis votre nomination, quelle est votre part de responsabilité dans cette réussite ?

    Le politiquement correct voudrait que je vous réponde que c'est avant tout grâce aux joueurs mais ce serait occulter tout le travail de visionnage et de mise en place tactique que nous effectuons avec JeanPré chaque veille de match à l’apéro chez Chacha.

    Quelles ont été vos premières décisions à votre prise de fonctions ?

    Ne rien changer en imposant simplement une plus grande rigueur.  J’ai imposé le passage obligatoire à la Villa avant et/ou après chaque match afin de renforcer la cohésion de groupe.  Ces moment-là étant aussi importants que le match en lui-même sont le ciment de l'esprit costaud et pourtant je suis pas bricoleur…

    Quels sont les objectifs pour la fin de saison ?

    Le titre tout d’abord car aujourd'hui mathématiquement nous pouvons toujours y croire et nous avons les joueurs pour aller au bout et l'envie de mettre fin à l'hégémonie de JTEKT.

    Et bien sûr remporter la Coupe, ce qui serait le plus bel hommage que nous puissions rendre à nos Jeanciens en la remportant sur notre terrain face à Electrifil. J'espère que le peuple rose saura se mobiliser pour l'évènement et faire honneur à sa réputation.

    Le Président n’a pas communiqué sur la durée de votre contrat. Qu’en est-il ? Serez-vous toujours là la saison prochaine ?

    Vous savez ce qu'on dit sur le football : tout peut aller très vite. Ce qui m'importe c'est d'être là jusqu'à la fin de saison et après c'est le Président qui décidera de mon sort en fonction des résultats et de critères qui lui sont propres. En ce qui me concerne je souhaite m'inscrire dans la durée car nous possédons une équipe avec un potentiel dément et je ne parle pas que du terrain (cf JeanMaurice ce vendredi)

    Pich vous a toujours considéré comme son fils spirituel, imaginez-vous pouvoir faire aussi bien que lui ?

    Pich est et restera celui qui a fait naître en moi cette vocation (et un peu Football Manager aussi). Je me dois d'être digne de sa confiance à chaque journée. Mon rêve le plus cher est de faire aussi bien que lui.

    Pich en triomphe.jpg

    Allez-vous étoffer votre staff la saison prochaine ?

    Nous sommes en discussions avec le Président à ce sujet, mais les négociations étant en cours je ne peux vous dire en plus pour le moment. Petit indice nous souhaiterions voir revenir un ancien Costaud pour nous épauler dans un rôle de super intendant.

    Et bien sûr je milite auprès de Jeanpré pour une promotion au poste de directeur sportif de JeanMo pendant la durée de sa convalescence

    Une finale de coupe du Rhône se profile face à Electricfil, quelles seront les clés du succès ?

    Je crois que cette finale est l'occasion pour nous de rentrer dans l'histoire du club. Depuis que j'ai accepté mes fonctions je sais que mes gars sont capables de le faire.

    Toutes les qualités montrées parfois avec irrégularité durant la saison devront être réunies en un seul jour, un seul match avec un seul objectif : Gagner

    On y arrivera avec le cœur, l'envie, l'ambition et ce petit grain de folie qui caractérise tant les roses et noirs car ne l'oublions pas : "on est marrants mais on n'est pas des rigolos"

  • Fin de série

    La belle série du FCC s’est arrêtée à 11 victoires consécutives vendredi dernier. Privés de nombreux cadres les Rose et Noir n’ont pas réussi à faire preuve du collectif et de la détermination qui les animaient lors de leurs dernières sorties.  Ils doivent désormais compter sur un faux pas de JTEKT, leur concurrent pour le titre.

    A Anse, plastique, sex & sun, FCC – Ménival 1-3 (1-2)

    But pour le FCC : Jeanglet

    Compo du FCC : Jeanpavier (7) – Arnaud (5), Lilian (5), Pépé (4), Jeanpetit (6) – JeanMa (5), JeanLé (5), Jeanpanisant (5)– Francis (4), Yo (4), Jeanglet (6)

    Entrés en cours de jeu : Jeanpignon (5), Robin (5), Jeanfile (4) – non utilisés : JeanMaurice et Cyril

    Etre coach du FCC n’est pas un métier de tout repos. David a du faire preuve d’imagination pour composer son 11 de départ avec les absences de 6 titulaires : Jeanki, Jeanweb, Madjid, JeanRoux, Ryjean et Jeanpré et n’a eu d’autre choix que de titulariser JeanMa absent de longue date JeanMa et Jeanlé, recrue de la saison prochaine.

    Le FCC n’a jamais vraiment réussi à rentrer dans son match, et même si Jeanpavier a retardé l’échéance en sortant une superbe parade sur un face à face, c’est logiquement que les visiteurs ouvraient la marque. Apathique, le FCC parvenait à réduire la marque sur un exploit personnel de Jeanglet mais ce n’est pas pour autant que les hommes de JeanDave ont fait plus d’efforts pour l’emporter.

    Mal organisé et manquant cruellement d’idées le FCC se fera surprendre une 2e fois juste avant la pause.

    Même si la seconde période sera une attaque défense face à un adversaire bien en place, jamais les locaux ne trouveront la faille. Seules une tête de Robin et une frappe de Jeanglet ont trouvé le cadre. C’est même Ménival qui va sceller le score en inscrivant un 3e but en contre-attaque.

    Ce match a certainement été pris un peu trop à la légère par le FCC, cette défaite doit pousser Yo et ses coéquipiers à se remettre en question pour finir la saison de la meilleure des manières.

    Léo.jpg

    Les réactions:

    Son éminence Jeanpré « on en méritait pas mieux sur ce match, l’état d’esprit n’était pas là ce soir, c’est un match à oublier mais cela n’efface pas ce que nous avons accompli depuis le début de saison. Maintenant il faut avancer et penser aux prochaines rencontres. La fin du championnat s’annonce aussi excitante que Jeanroux en maillot de bain avec une succession de gros matchs à domicile pour prouver que nous sommes une grande équipe ».

    JeanLé intérimaire à la recherche d’un contrat juteux « j’ai été bien accueilli, j’aurai aimé donner plus sur le terrain, inconsciemment j’ai dû en garder sous le coude pour impressionner les copains à la buvette. J’ai hâte de débuter la prochaine saison, on va vivre de grands moments »

     

  • On est marrant mais on est pas des rigolos

    Telle était le message d'encouragement envoyé à ses hommes par Jeanpré le matin de la rencontre.

    Les Costauds de l'ère post-Jeanciens avaient la possibilité de se rapprocher de leurs illustres prédécesseurs en se qualifiant pour la 3e finale de coupe du Rhône de l’histoire du club.

    Depuis le retrait de sa génération dorée, le FC Costauds se cherchait une nouvelle raison de rêver, cette demi-finale sur le terrain de Chaponost, où le FCC ne s’était jamais imposé,  allait être le théâtre du match le plus abouti de la saison.

    A Chaponost, temps agréable, terrain en plastique de bonne qualité, une poignée de spectateurs, Chaponost – FC Costauds 2-5 (0-3).

    Buts pour le FCC : Jeanpignon (2), Jeanpetit, Jeanglet et Francis

    Compo du FCC : Jeanpavier – Madjid, Jeanpignon, Lilian, Jeanpetit – Jeanweb, Jeanki, Jeanpanisant – Ryjean, Yo, Jeanglet

    Entrés en cours de jeu : Jeanbois, Francis – non utilisé : Pépé

     

    En l'absence de leur Président emblématique, interrogé par la brigade financière d’Ajaccio, c’est Pich, le spécialiste de la coupe, qui était chargé de relayer les valeurs Costaudes auprès de ses joueurs.

    Les roses et noirs ont pris cette rencontre très au sérieux : présents au stade 45 minutes avant le coup d’envoi et motivés par le télex envoyé par leur président, le début de rencontre était largement à leur avantage.

    Dès les premières minutes les roses s'imposaient dans les duels, jouaient juste et se procuraient rapidement les premières occasions.

    Les joueurs de Chaponost (Gattuse en tête) largement dépassés commettaient de nombreuses fautes qui les amenèrent à concéder un penalty puis un coup-franc, tous deux transformés par un Jeanpignon des grands soirs.

    La réaction des locals ne se fît pas attendre et  Jeanpavier préservait la virginité de sa cage grâce à deux arrêts dont une claquette magnifique permettant aux siens de prendre le large avec un 3ème but marqué par Jeanglet à la demi-heure de jeu.

    A 3-0 à la mi-temps, le match était plié, Yo, pourtant avare de compliments avouait d’ailleurs que c’était la plus belle mi-temps du FCC depuis qu’il y jouait ».

    Au retour des vestiaires, malgré l’entrée en jeu de Pierrot Laigle, le triple break du FCC intervenait après que le gardien Chaponois ait réalisé une "spéciale Jeanpavier" (marque déposée) en relachant le cuir ans les pieds de Jeanpetit qui n’avait plus qu’à marquer dans le but vide.

    Parce qu'il faut deux équipes pour qu'un match soit beau, le match allait se débrider et Chaponost allait revenir  à 4-2 sur deux actions.

    A 10 minutes de la fin, Francis allait définitivement sceller le score en inscrivant un but de renard qui envoyait le FCC en finale.

    La finale se disputera face à Electricfil qui a disposé d’Assyro, pourtant tombeur de JTEKT au tour précédent, sur le score de 5-2.

     

    David.jpgLes notes du coach :

    Homme du match : Jeanpignon - 9

    Il n’a pas tremblé au moment transformer le pénalty du 1-0 et a inscrit un magnifique coup-franc. Un match très solide en libero

    Jeanpavier - 7,5

    Deux très beaux arrêts en 1ère nous permettant d'atteindre la mi-temps à 3-0. Attention on pourrait s'habituer.

    Madjid - 7

    a une nouvelle fois confirmé tout le bien que son coach pense de lui. Une plus grande présence offensive aurait été idéale.

    Lilian - 7

    Discret mais tellement juste dans son jeu et ses placements. Une petite cure de chants paillards lui ferait le plus grand bien.

    Jeanpetit - 8

    Mais pourquoi Deschamps ne supervise pas le Fc Costauds... Evra pourrait avoir du souci à se faire.

    Jeanweb - 7,5

    Le travailleur de l'ombre qui sans faire de bruit (peut-être avec sa guitare) abat un travail énorme de récupération à chaque match

    Jeanki - 8,5

    Il a littéralement écœuré ses adversaires... un abatage et des ouvertures incroyables. Ça parait tellement facile et pourtant.

    Jeanglet – 8,5

    Il a sans cesse provoqué, dribblé et même marqué. J'aurai pas aimé être à la place de leur latéro droit qui a fait un nombre incalculable de fautes pour le stopper.

    Ryjean - 7

    Une grosse activité en début de match. Très en vue lorsqu’il a été repositionné latéral en 2e période, ce qui pourrait nous pousser à jouer en 3-5-2 la saison prochaine.

    Yo - 7

    Impliqué sur 3 des 5 buts mais a inhabituellement vendangé 3 occasions nettes qu'il marque d'habitude les oeils fermés.

    Jeanpanisant – 7

    Briefé ou plutôt conditionné par JeanMo, le Costaud jaune a fait une belle première mi-temps avant de sortir pour une douleur au guenou

    Francis - 7,5

    Il a su exploiter le temps de jeu accordé pour montrer ses qualités de buteur (placement, réalisme) un peu moins celles d’endurance.

    Jeanbois - 7

    Intéressant en attaque pour ses passes, moqué pour son contrôle de la tête, il a manqué de condition pour assurer le rôle d'essuie-glace indispensable en 2nde mi-temps.

    Pépé - 8,5

    Pas pour son match puisqu’il n’a pu jouer la faute à un genou récalcitrant mais pour sa prestation sur le banc et le soutien apporté aux siens.

    Robin et JeanMaurice (10) pour être venus encourager leurs coéquipiers dans cette rencontre décisive


  • Panama Prési: du rififi chez les Costauds

    A l’instar des Panama papers qui ébranlent notre société, un scandale de plus ample envergure encore vient d’éclater dans la Présipauté. Décidément, tout n’est pas toujours rose chez les Costauds…

    Un nouveau stade en plastique, un jeu léché, des résultats historiquement bons, le FCC semble marcher sur l’eau. En course pour un doublé Coupe / Championnat, rien ne semble pouvoir arrêter les roses et noirs. Oui, mais comme souvent chez les costauds, l’équilibre est fragile et si l’on gratte sous le vernis, une toute autre réalité apparaît. Plusieurs éléments, certes anodins en apparence, constituent les pièces d’un puzzle nauséabond.

    JP2.jpg

    Jeanpré, un Président sous pression

    Pas plus tard que vendredi dernier, nos sources affirment avoir vu Jeanpré disputer une partie de futsal gériatrique avec Jeanguy, Tonton Josh et quelques anonymes anciens Costauds (de près ou de loin). Autour de la tisane à la Suze d’après-match, l’omnipotent Président  aurait supplié l’icône barbue du FCC de se montrer sur le bord du terrain de Anse lorsque jouent les Costauds. Joint par téléphone, JeanGuy s’est montré évasif : « Je ne contredirai pas ce qu’il vous a été rapporté mais il était déjà plus de 22 heures et à nos âges, on peut vite dire tout et son contraire. Où l’inverse c’est selon ».

    La paillotte qui cache le maquis

    Quelques jours plus tard, lors d’une discussion à bâtons rompus sur WhatsApp, Michou, Bank, JeanGuy et JP débattent. Nous nous sommes procurés l’ensemble des conversations qui fourmillent d’infos. Jeanpré y évoque sa volonté de faire un lever de rideau lors d’une hypothétique finale de Coupe du Rhône avec tous les héros du succès de 2011. Il les nomme un par un et il faut être aveug’ pour ne pas ressentir une grande mélancolie. Il ira même jusqu’à proposer à JeanGuy de monter un FCC à 7 ! Il partagera avec les anciens piliers roses et noirs une vidéo de vestiaire et avouera à demi-mots que « clairement, çà manque d’âme par rapport à l’époque ».


    Point d’orgue de cette discussion, la comparaison des buteurs que sont Michou et Yo. JeanPré ne tarit pas d’éloges sur son attaquant nationaliste mais à l’évidence, le ton n’est pas naturel. Nous avons contacté dans ses nouveaux locaux de la maternelle de Marcy l’Etoile l’ancien goleador du FCC: «  Je ne veux pas entrer dans ce jeu des comparaisons. L’histoire parle pour moi. Quant à JP, il vieillit, c’est clair. Il aura 29 ans cet été et sent que sa fin approche. Mon éthique professionnelle m’oblige à clarifier cette situation. Comme tout bon lanceur d’alertes, je vais me pencher sur ce dossier. Dès que j’aurai fini mes croque-messieurs. »

    Les oreilles et la queue

    Les résultats de l’enquête menée par Jean Mich’ aujourd’hui dévoilés font froid dans le dos. Nous sommes face à un véritable JP Leaks, un scandale aux ramifications nombreuses qui vont faire imploser la Présipauté. Pourtant Jeanpré en a affronté des tempêtes : Il a tenu tête à la Gomorra Napolitaine, n’a pas plié devant les révolutionnaires algérois, mais est en passe de tomber sous les coups de la Mafia corse. Le chef de la rébellion, Yo d’Ajacciù, le tient sous son emprise et vampirise un vestiaire terrorisé. Pour preuve ces déclarations recueillies sous couvert d’anonymat auprès de JeanMo. « Yo contrôle tout. Il a récupéré le brassard porté en début de saison par Jeanpré. Sur le terrain, tous les ballons doivent passer par lui et gare à celui qui marque plus que lui. A la buvette, il n’y a plus que de la Pietra, du brocciu et de la coppa ! Cet été, il nous a gentiment conseillé carabine à la main de se rendre sur l’Ile de Beauté pour passer nos vacances… »

    Yo.jpg

    Yo aurait mis la main sur le club

    Toujours selon Michou, au bout du rouleau et ne se sentant plus en sécurité depuis qu’il a scoré aussitôt après avoir remplacé Yo au poste d’avant-centre il y a 10 jours, JeanPré aurait été contraint de s’inventer une nouvelle vie. Il aurait changé de prénom de famille et se ferait passer pour un certain Jean Pilou, marié, père de famille, comptable de son état. Pire, il aurait expliqué à ses proches qu’il ne disputerait pas la demi-finale de Coupe du Rhône car il serait à ….DisneyLand ce weekend-là !!! Impensable pour qui connait le bonhomme.

    La ficelle est trop grosse ! Après avoir poussé à l’exil le Vilain en Rhénanie et Banquier à l’autre bout de la France, le voilà à son tour sur le point de subir le sort de ses anciens opposants politiques. Joints par pigeon voyageur, nous avons obtenu les témoignages de ces derniers :

    JeanVilain : « Grund meines exils, pisse ich Sie in der ruhigen Streifen. » (Ce qui, dans la langue de Goethe signifierait « Du fond de mon exil, je vous pisse à la raie, bien tranquille »).

    bank.jpgBanquier : « L'affaire va bien plus loin que ça mon pauvre ami, encore plus irritante qu'un bouton de varicelle. Elle remonte à un sombre vendredi d'hiver ou Jean Proutine (alias Jean Mickey pour les intimes) égare son portable. Yo est, semble-t-il tombé dessus. Des vidéos pas jolies, jolies que j'ai pu me procurer grâce à mon livret A. Tout y passe, animals, Jean Grosse, un freluquet déguisé en caribou avec l'accent québécois, le Vatican a même pensé que JP était prêtre. S'en suit ce que vous révélez : chantage, obligation d'ouvrir des comptes offshores en Corse, rançonnage pour soutenir la cause du FLNC. Il se dit d’ailleurs que le futur maillot du club sera frappé d'une tête de maure rose. Vous ne faites par ailleurs que corroborer les interrogations du Vilain (NDLR trésorier du club) lors  de la dernière assemblée, s'interrogeant sur des virements suspects. Ce dernier s'est depuis offert un lifting complet, vous avez dit étrange…En tant que premier parti d'opposition, Je demande que le Président soit suspendu de ses fonctions le temps que cette affaire s'éclaircisse».

     

    Tout porte à croire que la dictature présijeantielle touche à sa fin. Le Président en place n’a plus aucun soutien chez les influents Jeanciens, et est lâché par ses jeunes disciples qui sont scandalisés par nos révélations. Le temps des dupes est révolu, les masques tombent (pas le masque de fer du Vilain, heureusement !). Bref, en un mot comme en cent, JeanPré est mort. Vive JeanPré !

  • Le FCC fait sauter TNT

    Le FC Costauds se déplaçait lundi soir à TNT, leader avec 3 matches de plus et 0.5 point d’avance sur les hommes de Jeanpré. Après un début de match équilibré le FCC a pris le dessus pour l’emporter sur un score fleuve de 9-2. Le FCC qui surfe sur une série de 9 victoires consécutive se rapproche encore un peu plus du titre.

    A Pierre Bénite, temps printanier, moquette défraichie, TNT – FC Costauds 2-9 (2-2)

    Buts pour le FCC : Yo (3), Jeanglet (3), Jeanki, Jeanweb et Jeanpré

    Compo du FCC : Jeanpavier – Madjid, Pépé, Jeanpignon, Jeanpetit – Jeanweb, Jeanki, Jeanpré – Jeanglet, Yo, Allan

    Entrés en cours de jeu : Arnaud, Lilian, Ryjean et JeanRoux

    Les notes et commentaires du coach David (ou de l’adjoint de CoachMo c’est selon) :


    Nico.jpgLe presqu'homme du match: Jeanglet: 8 –
    excellent. En plus de porter de magnifiques moustaches, il était de tous les bons coups, aurait été désigné homme du match si Jeanpré n'était pas président/joueur. Il score a 3 reprises et donne une passe, le transfuge du mercato confirme tous le bien que les suiveurs du FCC pensaient de lui.

    Jeanpavier : 6.5 - une première mi-temps moyenne sanctionnée par 2 buts encaissé dont 1 spéciale jeanpave (ballon aérien sur lequel il n’arrive pas à décoller ses 93 kg officieux) mais 3 arrêts en seconde mi-temps dont un déterminant à 2 partout

    Madjid : 7 - actif et présent dans son couloir, fidèle à son rendement des derniers matchs,  se jette dans notre surface espérant un pénalty qu'il n'obtiendra pas

    Pépé : 7 - bon dans son marquage sur un attaquant très mobile n'a que très rarement été pris de vitesse et valait mieux pas pour l'adversaire

    Jeanpignon : 7.5 - du déchet dans sa relance en 1ère sans doute liée à sa surcharge capillaire mais 2 passes décisives à mettre à son actif et une grosse application en 2nde période

    JeanPetit : 8 - une nouvelle fois très impressionnant dans son couloir, victime d'un attentat en fin de rencontre qui, nous l'espérons, ne lui laissera pas de séquelles

    Jeanweb : 7.5 - quelques pertes de balles en 1ère mais une demi-volée magnifique en 2nde qui aurait mérité meilleure célébration 

    Jeanki : 7.5 - longtemps sevré en première mi-temps, a été bien meilleur quand il a enfin pu toucher des ballons en milieu de terrain et prendre à son compte la relance

    Jeanpré : 9 - pour son but en fin de match et surtout pour garder ma place (je me méfie de jeanMoznogoud). Décisif également lors de la finale de Beer Pong du Kolok.

    Yo : 8 – encore un triplé, son 7e de la saison, mais surtout un poison permanent pour la défense adverse, il marche sur la bière en ce moment

    Ryjean : 7 - bien meilleur quand il a "bouffé la ligne" sur les conseils de Coachmo et réalisé qu'il courrait plus vite qu'un mec de 53 ans

    Lilian : 7 - efficace et sérieux en stoppeur, en libéro et en remplaçant

    Allan dit Francis : 7 - un manque d'adhérence en 1ere qui ne lui a pas permis d'exprimer tout son talent, une 2e période de bien meilleure facture après un changement de pneumatiques

    Arnaud : 7 - fidèle à ce qu'il montre depuis le début de saison malgré un manque de compétition peu perceptible

    Jeanroux : 7 - très impressionnant à Quick de par sa capacité à engloutir les burgers. A été moins à l’aise pendant le match malgré une grosse débauche d'énergie en 2 ème  

    Rendez-vous le lundi 18/04 à Chaponost pour valider notre ticket pour la finale de la coupe du Rhône.

  • Le FCC fait exploser Electricfil

    Dans un contexte explosif, puisque JTEKT avait concédé le nul face à Assyro dans la semaine, le FCC se devait de ne pas laisser passer sa chance d’assoir sa position de leader face à une équipe d’Electricfil intraitable à domicile.

    A Miribel, temps agréable, pelouse bosselée, match à huis clos, Electricfil – FC Costauds 1-5 (1-1)

    Buts pour le FCC : Yo (3), Jeanki et Jeanpignon

    Compo du FCC : Jeanpavier – Madjid, Jeanpignon, Lijean, Jeanpetit – Jeanweb, Jeanki, Jeanpré – Ryjean, Yo, Jeanpanisant

    Entrés en cours de jeu : Jeanfile, Jeanglet, Allan et Pépé

    Après un nouveau coup d’état au FCC amorcé la semaine passée, le général JeanMo prenait le pouvoir dans le vestiaire en évinçant David de ses fonctions de coach. Le jeune Jeanbérois entendait mater toute forme de rébellion sur et en dehors du terrain. Pour cela il alignait ses 2 kamikases, les frères Chékari, dès le coup d’envoi et exhortait ses hommes à faire le Jeanhad pour imposer la pensée du peuple Rose.

    L’entame de match fut difficile et c’est Jeanki, en bon soldat qui donnait l’occasion à Yo, le bombardier rose, d’ajouter un but à son palmarès.

    FCC-Electricfil 013.JPG

    Electricfil n’entendait pas pour autant rendre les armes et profitait d’une remise mal assurée de Lijean pour aller crucifier Jeanpavier.

    Le combat était âpre et le score de parité venu le moment de la trève des confiseurs. JeanMo a alors amorcé les grandes manœuvres en remaniant sa formation avec les entrées coup sur coup de Jeanglet, Francis Allan et Jeanfile. Le FCC, mieux organisé et mieux préparé physiquement a rapidement fait mal à Electricfil qui répliquait par des raids solitaires. Au bout d’une heure de combat, l’artificier Jeanpignon enverra un boulet de canon que le portier local repoussera tant bien que mal et Jeanki qui avait bien suivi donnera l’avantage aux siens.

    Le tournant du combat interviendra quelques minutes plus tard lorsqu’après avoir contourné les lignes arrières roses et noires, Jeanpavier y compris, l’attaquant adverse le plus en vue verra son tir s’écraser sur le poteau du but vide.

    Jeanpanisant, dont le grand père a combattu à la guerre de Chine, piègera la défense qu’il avait prise à revers et donnera une offrande à Yo qui ne laissera pas passer l’occasion de soigner ses stats.

    Electricfil était proche d’agiter le drapeau blanc quand, excentré, à 35 mètres de sa cible, Jeanpignon enverra sous la barre un nouveau coup de canon qui sonnera le glas des espoirs des locaux.

    S’en suivra une déferlante d’attaques, parfois aériennes, du FCC qui pilonna les rangs des locaux. Yo, en bon stratège, profitera de son dernier ballon avant son rapatriement à la base pour forcer un peu plus l’admiration de ses partenaires en reprenant d’un magnifique ciseau la bombe H et la propulser dans la tranchée adverse.

    CoachMo.jpgAu terme de ce nouveau succès, le colonel JeanMo (CoachMo pour les intimes) fera le communiqué suivant « Costaudes, Costauds, aujourd’hui nous avons montré notre suprématie aux yeux du monde. Quiconque ne pensera pas Costaud se mettra au-devant de grosses déconvenues ».

     

     

     


  • Le FCC fait le boulot

    Une semaine après le surprenant report de JTEKT, le FC Costauds n’a pas fait de sentiments face à une valeureuse équipe de Selux qui s’était déplacée à 9 joueurs seulement. Le FCC est désormais sur une série de 7 succès consécutifs qui dure depuis novembre.

    Toujours invaincu à l'intérieur, avec encore 7 matchs de championnat à jouer, le FCC est plus que jamais en course pour obtenir son premier titre de champion. 

     

    A Anse, temps agréable, FC Costauds – Selux 9-0 (4-0)

    Buteurs : Nico (2), JeanRoux , Jeanbois, Lilou, Allan, Jeanpanisant, Jeanpetit (2)

    Compo du FCC : Jeanpavier – Madjid, Jeanpignon, Lilian, Jeanpetit – Ryjean, JeanRoux, Nico – Lilou, Allan, Jeanbois

    Entrés en cours de jeu : Jeanpanisant et Jeanpré


    On a aimé :

    Le match sérieux des Rose et Noir qui ne sont pas tombés dans la facilité

    Le coaching de JeanMo, absent pour une longue période suite à sa rupture des croisés

    Un grand Jeanpavier dans la cage

     

    On a pas aimé :

    Seulement 13 joueurs sur la feuille de match pour une rencontre capitale

    L’arrivée de Jeanpré au dernier moment dans un état Gitanesque

    La pléiade d’occasions manquées par Jeanbedebois

  • Pas Vilain !

    Le FC Costauds a remporté le 1er de ses 3 matches au sommet en s’imposant 3-2 dans les arrêts de jeu face à Chaponost. Les hommes de David qui étrennait son costume de coach n’ont jamais rien lâché face à un concurrent direct pour le titre. Le Vilain présent pour l’occasion a constaté que les 3e mi-temps étaient devenues de plus en plus exigeantes, preuve en est les litres de vomis qu’il a laissés à La Villa.

     

    A Anse, temps à ne pas mettre un écossais dehors, 1 vilain spectateur, FC Costauds – Chaponost 3-2 (0-1)

    Buts pour le FCC : Jeanpetit 50e, JeanRoux 60e, Yo 91e

    Compo du FCC : Jeanpavier – Ryjean, Jeanpignon, Pépé, Jeanpetit – Jeanpré, Jeanki, JeanRoux – Jeanpanisant, Yo, Jeanbois

    Entrés en cours de jeu : Jeanweb et JeanPierrot

    Le FCC est bien rentré dans son match et s’est rapidement créé ses premières occasions, mais ni Yo, ni Jeanpré ou Jeanki ne trouveront le cadre dans des positions pourtant idéales. La réussite des visiteurs sera proportionnelle à la maladresse des hommes de David. Sur leur 2e corner en pratiquement autant d’incursions dans le camp Rose et Noir, Chaponost va ouvrir la marque d’une tête imparable pour Jeanpavier. Malgré quelques situations dangereuses, le FCC ne parviendra pas à revenir au score avant la pause.

    Après une bonne bière, le FCC revient sur le terrain bien déterminé à s’imposer. Les combinaisons entre Pierrot, Jeanpré et Jeanpetit mettent au supplice la défense visiteuse qui finira finalement par céder après un rush rageur de ce dernier. A peine 5 minutes plus tard, c’est JeanRoux qui aura une formidable inspiration en inscrivant un but tout en finesse en profitant d’une sortie hasardeuse du portier adverse. A 2-1, le FCC pensait tenir une victoire méritée d’autant plus qu’il dominait largement les débats. Mais une erreur de concentration de sa défense à 10 minutes du terme de la rencontre allait aboutir sur un coup franc à 20 mètres des buts du FCC et à l’expulsion de Pépé alors que c’est Jeanpetit qui avait commis la faute. Le coup franc sera magnifiquement bien tiré… sur le poteau et rebondira sur l’épaule de Jeanpavier avant de rentrer dans la cage.

    Le FCC ne baissera pas la tête et se ruera à l’attaque, Yo et ses coéquipiers savaient qu’ils auraient encore une ou deux occasions avant la fin du match. Jeanpignon aura la première mais sa frappe finira dans le petit filet extérieur et sur un ultime coup franc excentré à 35 mètres des buts adverses, Jeanpignon déposera le ballon sur la tête de l’inévitable Yo qui donnera une précieuse victoire aux siens. En clin d’œil à Michou, le buteur s’exclamera « ce n’est pas la finale de la coupe du Rhône mais il vaut cher celui-là ! ».

     

    Les réactions :

    FCC 2.jpg

    Jeanpré : « on a fait un bon match et on a pris beaucoup de plaisir face à une belle équipe de Chaponost. Il faudra être plus réaliste vendredi prochain face à JTEKT, moi le premier pour s’imposer. A titre personnel ça fait du bien de retrouver une place de titulaire après 4 mois loin des terrains. L’odeur du plastique me manquait. Je suis sorti pétri de crampes à l’heure de jeu mais je me suis régalé, c’est vraiment un bonheur de jouer dans cette équipe ».

     

    JeanRoux : « C’est 2 prêtres qui discutent, il y en a un qui dit à l’autre : dis donc t’as grossi, non ? Le 2e prêtre lui répond : tu rigoles ? Je rentre toujours dans du 12 ans ! »