UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Coup de génie ou coup de bluff ?

    La nouvelle est tombée ce matin dans la presse people : le FC Costauds a réussi LE gros coup de l’année sur le marché des transferts. En effet, le très célèbre « Pomme d'Api » révèle en ce 20 décembre les photos choc de cette fin d'année 2010.

    Les spécialistes n'y croient pas, les experts en photographies sont en labo pour vérifier la véracité de ce cliché mais tout porte à croire que les faits sont bien réels.

     

    Le récit d’un transfert impossible :

    Tout aurait commencé dans un petit troquet d'une ruelle d'Aubenas qui aurait accueilli un week-end de juillet, l'équipe du Président Pilou pour sa tournée d’été.

    C'est à cette époque que remontent les prémices de ce supposé transfert : lors d’un apéritif haut en couleurs (surtout jaune d’ailleurs), le Président aurait émis une proposition en or rose pour le pilier de l’équipe d'Aubenas, un dénommé Grégor, meilleur joueur de cornemuse du Canton.

    Rien n’y fera, le transfert ne pourra être conclu ce soir là. Les joueurs Albenassiens et la présidence adverse signifiaient une fin de non recevoir aux représentants du FC Costauds: les tournées gratuites à foison et autres stratagèmes pervers firent capoter l’affaire... même le fidèle sponsor Jacques soutiendra ses Poulains et saoulera l'équipe toute entière avec la fameuse technique des cacahuètes...

     

    Certains supputeront même, dixit Banquier « enculé de » de son prénom, que la disparition du Président durant toute la nuit dans un camping serait liée à cette approche, cette thèse est aujourd’hui encore jugée peu crédible.

     

    Bref, ce serait le discret Ch'ti, trésorier du club Rose et Noir, le seul Costaud sobre ce soir d’été pour cause de ramassage scolaire, qui aurait approché une nouvelle fois Grégor, directement cette fois, sans prendre la peine de passer par son club.

    Grâce à certaines connaissances proches du fan de Jean Ferrat, il serait parvenu à entrer en contact avec le dit « transféré » à plusieurs reprises. Les déplacements répétitifs de Maxillaire depuis plusieurs semaines dans le sud viennent étayer ces présomptions...

    Certains proches de l'enquête diront même que l'argent de la buvette aurait servi à convaincre le pilier mythique d’Aubenas.

    Réaction de l’intéressé : Calomnie !!! Foutaise !!! Croire que l'argent de la buvette serve à autre chose que la buvette ???? Un scandale !!!!! Grégor me disait encore ce week-end que la gratuité de la buvette pendant une saison suffirait... »

    Les réponses sont confuses, le bras gauche du Président terminera l'interview en déclinant toute implication dans le dit transfert justifiant ses absences du bord des terrains des dernières semaines par des recherches de soirées mousse dans le Sud de l'Ardèche...

     

    Vrai transfert, manipulation, coup de pub, l’histoire est loin d'être finite, d’autant qu’après les renseignements pris auprès de la ligue, aucune demande de licence n’aurait été déposée par le FC Costauds ces derniers jours.

    Toujours est il que l’affaire fait grand bruit et qu’elle pourrait même relancer l'enquête sur la disparition du Président toute une nuit dans un Camping d'1 km carré et même celle des faux comptes du FCC…

  • Jean-Miche : "Je suis déjà en manque!"

    Il y a un an, il ne mettait pas un pied devant l’autre, aujourd’hui il est devenu LE buteur du FC Costauds, Michou a lancé sa saison sur les chapeaux de roues avec déjà 7 buts en 4 matches. Il revient sur son quadruplé, ses objectifs et ses frères, en toute modestie. 


    michou ventoux.jpg

     

     

     

    Michou avait préparé sa saison dans le Ventoux

     

     

     

    Jean-Miche, vous débutez aussi bien la saison que vous avez terminé la dernière, pensez vous avoir franchi un palier?

    Je crois en effet m'être désormais totalement adapté à mon nouveau poste. Mais c'est surtout tout le collectif qui est performant. Pour un finisseur comme moi, c'est forcément plus facile de briller dans une équipe aussi costaude que la nôtre. Je n'oublie pas que je ne fais que terminer les actions.

     

    Vous avez inscrit la semaine dernière le 1er quadruplé de votre carrière, qu'avez vous ressenti?

    C'était magnifique, merveilleux... Je n'ai pas de mots pour le décrire. Mais, bizarrement, même après le quatrième but, je n'avais qu'une pensée : en inscrire un cinquième. Le buteur que je suis ne veut jamais s'arrêter de marquer et je peux vous dire que je suis déjà en manque! J'ai surtout été très heureux de marquer de la tête sur un corner, un peu comme mon idole Yannick Stopyra.

     

    Vous êtes le 2e joueur du FCC à inscrire un quadruplé, l'autre étant votre frère Omar qui était d'ailleurs absent la semaine dernière. Pensez-vous justement avoir démontré que vous pouviez marquer sans lui?

    Ma complémentarité avec mon frère n'est plus à démontrer. Avec lui, j'aurais probablement marqué deux buts supplémentaires. Mais je peux m'entendre avec tous les passeurs de l'équipe : Jeankipu, Jeanbois...En fait, un seul homme, Gigi, était incapable de me faire marquer au FCC, par pure jalousie.


    "Nous ne sommes pas si nombreux sur cette terre à vivre uniquement pour marquer des buts."

     

    Justement, le départ de Gigi vous a t'il permis de vous libérer  d'un poids si je puis dire ?

    Ah non, pas du tout. En fait, je ne l'ai jamais considéré comme un concurrent, il n'est pas assez buteur dans l'âme. Vous savez, au fond, j'ai un profil atypique : nous ne sommes pas si nombreux sur cette terre à vivre uniquement pour marquer des buts. Mon seul souci est de convaincre tous mes partenaires d'accepter de me laisser mettre ce ballon au fond des filets, de me faire briller : c'est pour ça que je ne manque jamais une occasion de remercier mes passeurs. Ce quadruplé va me faire du bien, notamment vis à vis du regard des recrues et du coach. Je crois que le coach a maintenant compris que j'étais un buteur, le genre de joueur qu'il faut laisser sur le terrain dans les instants décisifs comme les cinq ou dix dernières minutes d'un match.

     

    Comment jugez-vous le niveau de votre équipe après 6 journées?

    Nous sommes bien, vraiment très costauds. L'équipe est très équilibrée et il y a plusieurs joueurs susceptibles de créer des différences individuelles. Et, le plus important à mes yeux, tout le monde respecte son poste, tout le monde est au service du collectif. Je crois vraiment que nous avons les moyens de remplir les objectifs, à condition de ne pas se voir trop beau trop tôt.

     

    La saison dernière à la même époque, le Président n'excluait pas de vous transférer, pensez vous que le regard de vos coéquipiers a changé?

    J'en suis à 20 buts en 2010. Je ne comprendrais pas que mes coéquipiers n'aient pas confiance en moi! Concernant le Président, il ne faut pas croire toutes les rumeurs, je pense au contraire qu'il a toujours cru en moi. Je suis content de lui rendre sa confiance. Comme dit CristianoRonaldo:"Les buts, c'est comme le ketchup, ca vient d'un coup". Eh bien, je pense avoir ouvert une immense bouteille en janvier dernier!

     

    Un pronostic pour le ballon d'or Costaud qui sera attribué dans 15 jours?

    Je ne vois pas comment il pourrait échapper au Vilain qui a le meilleur ratio temps de jeu/but de nous tous.

     

    Vous ne pensez pas qu'il devrait revenir à un Lahrèche?

    Vous comprendrez qu'il m'est difficile de voter publiquement pour l'un de nous trois.

     

  • Les Costauds font le boulot

    L'équipe de Pich a livré une magnifique prestation sur le terrain de l'ASPTT, s'imposant 9 buts à 1 avec notamment le premier quadruplé de la carrière de Michou.

    Championnat FSGT. 5ème journée. À l'hôpital gériatrique Antoine Charial, 500 spectateurs (tous dans leur chambre), temps froid, pelouse en ghorre.

    ASPTT 1 – FC Costauds : 1-9 (1-3). Buts pour le FCC : Michou (4), Bret (2), Jeankipu, Jeanbois, Khallil.

    Composition et notes (moyenne) du FCC : Apoula (7) – Françis (7) Jean-Guy (7,5) Tranber (8) Josh (7,5) – Pilou (7,5) Jeankipu (8)- Khallil (8) – Jeanbois (7,5) Michou (9) Bret (7,5). Ent. : Pich et Lolo.

     

    Qui aurait imaginé que le FC Costauds soit capable de marquer neuf buts sans son meilleur atout offensif, Omar, apparemment coincé sous la neige à Paris? En son absence, les coachs avaient composé un 4-3-3 avec les onze seuls joueurs présents, dont la "guest-star" Apoula dans la cage. Très vite, le FCC se montre très supérieur à son adversaire. Si Bret rate la première occasion, l'attaquant de poche rose et noir se rachète quelques minutes plus tard en ouvrant la marque. Un tir croisé du gauche de Michou offre aux Costauds deux buts d'avance vers le quart d'heure de jeu. La suite n'est pas une formalité : l'ASPTT se rebiffe et profite d'une mauvaise relance d'Apoula – ce qui est un pléonasme – pour revenir dans le match. Le FCC n'aura guère le temps de douter : un maître corner de Jeankipu victorieusement dévié par Michou offre de nouveau aux Costauds deux buts d'avance. À la mi-temps, Pich et Lolo demandent à leurs joueurs de rester sérieux jusqu'au bout.

    Le message sera entendu cinq sur cinq. Dès la reprise, l'opportunisme de Bret corse l'addition. La fin de match sera un festival : frappe de loin de Jeankipu, volée de Jeanbois, dribble sur le gardien de Khallil, frappe du droit et du gauche de Michou. Neuf buts encaissés, deux dents cassées dans un choc avec Michou, le gardien de l'ASPTT aurait mieux fait de rester au chaud chez lui devant TF1 et "Les Enfoirés".

    Après deux nuls consécutifs, le FC Costauds, toujours invaincu, a donc brillamment renoué avec la victoire. Confirmation attendue ce jeudi contre l'autre équipe de l'ASPTT.

     

    Ils ont flambé

    michou.JPGAvec quatre buts, deux du gauche, un du droit et un de la tête, Michou (9) a prouvé qu'il n'était jamais aussi à l'aise que face à un gardien de but. Altruiste, il a aussi pris le temps de signer deux passes décisives. Son frère Khallil (8) a mené de main de maître le jeu du FCC, buteur et passeur. Juste derrière lui, Jeankipu (8) a été omniprésent au milieu de terrain et a marqué d'un joli tir de loin. En défense, l'assurance de Tranber (8) a dépeint sur ses partenaires. Une mention pour les coachs, Pich et Lolo, qui avaient mis en place un inédit mais détonnant 4-3-3.

    Ils ont été bons

    Pour son retour à la compétition, Pilou (7,5) a livré une excellente prestation au milieu de terrain, en ayant toujours le souci d'assurer l'équilibre de l'équipe. Comme Jeankipu pour Michou, il a aussi offert sur corner un but à Jeanbois. Double buteur, Bret (7,5) a surtout eu le mérite de très vite débloquer le match. Dans l'autre couloir, Jeanbois (7,5) a su créer des différences et a marqué d'une belle volée. Jeanguy (7) est un remarquable défenseur, moins à l'aise quant il passe la médiane. Formidable combattant, Josh (7) a donné le ton. Francis (7) a rarement été pris en défaut.

    Il est passé au travers

    Apoula (7) a eu le mérite de dépanner mais aurait pu se passer de sa "spéciale" : une relance en demi-volée dans les pieds de l'attaquant adverse qui marque.

  • Repartir de l'avant

    Plus d’un mois après avoir joué son dernier match de championnat, le FC Costauds retrouve enfin la compétition, face à un adversaire qu’il a croisé à 3 reprises l’an passé : l’AS PTT 1.

     

    Encore invaincus en ce début de saison (ce qui est l’un des objectifs de la saison), les Roses et Noirs auront pour première mission de le rester, contre une équipe qui a d’ores et déjà perdu 3 de ses 5 matchs. Mais ce mois d’inactivité aura-t-il suffi pour régler les problèmes qui sont nés en coulisses au mois de novembre ? La rébellion contre Pich était-elle un feu de paille, ou alors les joueurs ont-ils lâché leur coach ? Le retour très médiatisé du Président Pilou sur le terrain pour ce match laisse penser que tout n’est peut-être pas réglé. Où est donc par exemple passé le Banquier, très discret depuis qu’il a été accusé d’avoir déclaré « il est nul le coach » ?!

     

    Malgré tout, la mission proposée vendredi reste à la portée des hommes du coach le plus menacé de la région lyonnaise. Et pour cause, les Costauds l’ont déjà fait ! En 3 matchs contre l’AS PTT 1, ils demeurent invaincus, avec deux victoires (2-0 et 3-0) l’an passé en championnat. La 3ème rencontre fut le début d’une belle histoire, puisqu’il s’agissait du premier tour de la Coupe du Rhône 2010 : emmené par un… Banquier héroïque ce soir-là, le FCC avait réalisé une 2ème mi-temps référence, passant de 0-1 à 6-1 au tableau d’affichage ! La suite allait amener le club en finale. Après 2 matchs nuls en championnat, le match qui s’annonce sera-t-il donc à nouveau celui qui lancera le FC Costauds vers les sommets, et le titre cette fois ? Il vaudrait mieux pour éviter la crise…

     


    Pilou.JPGSa Sainteté, voilà enfin votre premier match de la saison. Comment vous portez-vous ? Vos vacances à Bali se sont bien passées ?

     Je vous arrête tout de suite, il y a erreur. Ce sont les attaquants au faible caractère qui partent à Bali pendant les finales.

     Je suis en forme, j'ai repris l'entrainement il y a un mois avec le FC Rive Droite, je me sens prêt à apporter ma pierre à mon édifice. 


    En votre absence, l'équipe a manqué 2 victoires. Serez-vous le sauveur de ce club qui court après son objectif de début de saison, à savoir la 1ère place ?

     Je ne me considère pas comme le sauveur du club mais plutôt comme son bienfaiteur. Sur le terrain, je suis un joueur comme un autre. Je reviens de blessure mais comme les autres, j'essayerai de faire marquer Michou, ce qui n'est pas une tache facile. 



    On sait Pich menacé après cette entame de saison ratée. Votre retour sur les terrains, au premier plan donc, doit-il être pris comme une volonté de récupérer une partie du pouvoir que vous aviez délégué cet été ?

     Absolument pas, je maintiens ma confiance au coach, après s'il me met sur le banc je réviserai peut être mon jugement...



    - On a fait état de contacts avancés avec le PSG, on vous aurait même vu défaillir suite à leur proposition de contrat. Ne craignez-vous pas que le vestiaire se retourne contre vous ?

     Non, il s'agissait du PFG, le Paris Football Gay. Ils m'ont approché chez Carmen et j'ai accepté sur le moment avant de me rétracter, leurs avances se faisaient trop pressantes. Je les embrasse d'ailleurs.



    - Gigi absent des terrains, jouerez-vous enfin sans la peur de vous prendre un coup de couteau ?

     Gigi était un conspirateur parmi tant d'autres et certainement pas le plus malin.

    Pas plus tard qu'hier d'ailleurs, j'ai reçu une cartouche d'encre piégée expédiée du Forez...

    Je resterai une cible pour les extrémistes tant que je serai à la tête du club. Je dois vivre avec. 

  • Lolo fait déjà l'unanimité

     

    photo lolo.jpgArrivé durant l'été pour épauler Pich, "Lolo" est bien plus qu'un adjoint. Son intégration s'est faite à la vitesse de l'éclair.

    Lolo, pourquoi avoir endossé le costume d'entraîneur-adjoint du FC Costauds à l'intersaison?

    J'avais envie de retrouver une ambiance de foot conviviale, de copain. Mon cousin Romano s'était engagé au FCC, il m'a semblé naturel de rejoindre également cette équipe. 

    N'êtes-vous pas frustré de ne plus pouvoir jouer?

    Pas du tout, j'ai des problèmes de dos. Je suis venu au FC Costauds pour apprendre le métier d'entraîneur, j'ai beaucoup à apprendre de Pich.

     

    Certains pensent que vous lorgnez sur sa place…

    Je ne suis pas venu pour lui prendre sa place! Pas pour le moment en tout cas… Par contre, lui mettre un peu de pression pour qu'il soit meilleur, oui, c'est aussi mon rôle.

    Le Banquier vous compare à Mourinho…

    (Rires). Non, pas assez de caractère…

    Pilou dit que vous êtes "le numéro un sur les sandwiches"

    Je confirme. Je me démerde pas mal.

     

    Ils disent de lui : 

    Pilou (Président) : "Lolo est le complément idéal de Pich. Je lui ai proposé le poste contre l'avis du Banquier qui voyait sa position se fragiliser un peu plus encore. Il est proche des joueurs, ce qui permet à Pich de se consacrer à l'aspect tactique de sa fonction. Lolo est le numéro un sur les sandwiches d'après-matchs. Il gagnerait à laisser de côté sa passion pour le jardinage lorsqu'il s'assoit sur le banc avec Pich."

    Banquier (enculé de) : "Je l'ai imposé. Il est plus qu'un adjoint pour Pich. C'est un peu le Mourinho de Van Gaal à l'époque de Barcelone."

    Michou (buteur) : "J'ai envie de le comparer à Christophe Galtier : un mec sympa, sanguin, proche des joueurs,  capable de prendre la place de numéro un sans se froisser avec celui qu'il aura remplacé. Avec moi, il a toujours le mot juste."

    Pich (entraîneur général) : "Il m'apporte un plus, un autre regard tactique. Il a été joueur, il connaît le jeu. On discute beaucoup tactique tous les deux avant les matchs. Comme moi, il aime la victoire. C'est celui qu'il me fallait. Si j'ai peur qu'il prenne ma place? Non, on se complète."

     

    Indiscrétions...Lolo...Indiscrétions....Lolo... Indiscrétions...

    Citation favorite : "Sur la tête des canards, tout en trave"

    Opinion politique : "Que le président roule en Bmx"

  • Gros : "Il faut montrer deux fois plus!"

    GROS.JPGGros, plus gros ? … Chacun est en le droit de se poser la question ! Notre certitude, c’est que le sauveur de chat préféré des costauds a clairement choisit son camp. Entre deux ventes de calendriers pompiers (je vous conseille de jeter un œil sur le superbe camion échelle du mois de novembre) et un déjeuner intersyndical, rencontre avec le camarade Nigros qui ne manie décidemment pas la langue de bois.

    Jean Journaleux : Le début de saison du FC costauds est-il satisfaisant selon vous?

    Lisangro : J'ai déjà répondu à cette question il y a un mois... je n’ai pas changé d’avis.

    Comment jugez-vous vos performances depuis le début de saison?

    Je suis satisfait mais je sais que je peux mieux faire... Je retrouve des sensations, après la saison dernière où j'ai accumulé les blessures au cuissot. Il faut que je me rende disponible pour l'équipe en laissant pas mal de force dans le combat aérien, le pressing...Je sais qu'il me faudra être plus réaliste devant la cage si je ne veux pas perdre la confiance du coach.

    Difficile, la vie d’un attaquant au Fcc quand on ne porte pas le nom Larèche?

    Effectivement, il faut montrer deux fois plus pour être reconnu, surtout quand on n'entretient pas son bronzage toute l'année au gré de voyage à Bali ou autre Djerba. Je n’ai pas le teint naturellement halé comme qui vous savez. Vous n'avez qu'à regarder objectivement un match des Costauds : au début je ne comprenais pas pourquoi on me laissait faire tout le travail défensif de la ligne d'attaque, qu'on me sortait au profit de Michou quand les défenseurs baissaient en régime en évoquant un pseudo turn-over... Michou a énormément marqué en fin de match l’année dernière, récoltant ainsi le fruit du travail effectué par les autres attaquants. D’ailleurs, demandez-lui pourquoi il préfère ne pas commencer les matchs !!!

    Etes-vous jaloux ?

    Pas du tout, je pense au club et à son futur!!! Demandez-vous pourquoi Yann n’a pas continué ? Et Gigi ?? Ce n'est pas le président ou un pseudo contrat à renégocier qui a provoqué son départ, le deal était simple : Michou ou Gigi. Gigi ayant moins de frère que Michou…. Espérons que Romano ne subira pas le même sort...

    Parlez nous de votre régime, vous êtes méconnaissable.  Beaucoup de costauds ne vous ont pas reconnu lors de la reprise en septembre ?

    L'été dernier, je suis parti en vacances avec le futur président, qui, en me vendant deux produits financiers et quatre ouvertures de compte, a évoqué ma surcharge pondérale, et surtout les blessures chroniques que cela engendrait... Il savait de quoi il parlait!!! Il a mis côte à côte ma photo avec celle de Gigi... Et là, le déclic...J'ai décidé de prendre l'escargot par les cornes... Régime Dukan Mc Charal, et -13kgs à la clé!!!

    Le milieu autorisé s’autorise à penser que vous êtes avec Romano le chouchou du Banquier et parle même de la création d’un clan italien…

    J'assume pleinement être l'un des chouchous du banquier. La première fois qu'on s'est rencontré sur les bancs du lycée, j'ai tout de suite vu ses points forts: "mythomane et fort en math, tu seras banquier!!" lui prédis-je...
    De nos origines (nous sommes cousins par alliance), nous tirons une passion commune pour les pâtes et mais surtout la bolognaise... La plus belle invention de l'homme!!!
    Au cours d'un repas, il nous paru donc comme une évidence de recruter la famille Scaglione (lolo et romano) afin de rééquilibrer un peu l'équipe, même si nous savions que des rumeurs apparaitraient...Le président Pilou a même reconnu tout le bénéfice de cette initiative du Banquier, officieusement bien sûr!!!

    Justement, n'avez-vous pas peur d'une lutte de clans au sein du club?

    Si vous parlez des Larèche contre les Italiens, je vous arrête tout de suite : ce sera les Larèche AVEC les italiens!!!! Comme disait si bien le sénateur lors d'une partie de Worms :"Un petit contrat sur un petit territoire..."Je peux même vous annoncer un scoop : les pourparlers entre les avocats de nos deux familles sont bientôt finalisés!

    Le mot de la fin ?

    Je conclurai cette interview en rendant hommage à Pilou qui fut un bon président...C'est 15 euros le calendrier chaton.