UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Costauds à mi-temps

    Dans une ambiance bon enfant et face à une équipe d’étudiants au très bon état d’esprit le FC Costauds a assuré sa place en poule élite au terme d’un match où les hommes de Pich ont alterné le bon et le moins bon. Omar a profité de cette partie riche en buts pour s’échapper au classement des buteurs et porter son total à 5 buts grâce à un quadruplé.


    A St Germain au mont d’Or, championnat FSGT, 3e journée des phases de poule, temps agréable, pelouse grasse, une vingtaine de spectateurs (dont quelques jolies spectatrices), FC Costauds – AG4L 8-2 (3-2).

    Buts pour le FC Costauds : Pilou, Khalil, Omar (4), El Chato et Jeankipu

    Compo et notes du FC Costauds : Apoula Bank (6.5) – Josh (5.5), Jean Guy (7), Lému (6.5), Jean Roch (6.5) – Tomalibi (6.5), Jeankipu (7) – Pilou (non noté), Khalil (6.5), El Chato (7) – Omar (8). Entrés en cours de jeu : Jeanbois (6.5) et Dentiste (6.5).

     

    Le match

    Pourtant arrivés deux heures avant le coup d’envoi, les visiteurs furent surpris dès les premières minutes par une combinaison Omar-JeanPré, ce dernier ouvrant le score d’une frappe croisée.

    Encore un but pour Pilou qui marche dans les pas de Michou, le buteur vedette des roses et noirs. Qu’il est bon de marquer des buts tout fait !

    Sûrs de leurs vingt ans, les adversaires se ruèrent à l’attaque et mirent  à mal la défense trentenaire du FCC.

    Jean Nurse absent, c’est Apoula Bank qui avait enfilé les gants. Se sentant seul, sans doute, il passa toute la première période à haranguer ses coéquipiers, lesquels en venaient à se demander s’ils n’étaient pas responsables de la crise grecque !!!

    Suite à l’égalisation d’AG4L, les Costauds restaient fidèles  à leur plan de jeu et relançaient de derrière, Omar trouva la brèche et permis de reprendre l’avantage. L’homme aux multiples permis de conduire délivra dans la foulée une passe décisive à son frère Khalil : 3-1, le FCC prenait le large.

    Alors que le danger s’était dissipé comme un jambon beurre devant Gigi, une incompréhension Thomalibi/JeanRoch relança les geeks. 3-2, rien n’était fait, surtout que Jean Pré se blessa pour la 28ème fois de la saison, laissant son brassard à Jean Guy, qui se promit intérieurement de ne plus le lâcher.

    Pour couronner le pompon sur la cerise du gâteau, Jean Roch, peu inspiré en latéral gauche, eu un différend avec l’homme en noir qui l’envoyait se reposer cinq minutes.

    FCC-AG4L 002.JPG

     Coaching gagnant pour le duo Pich-Thierry

    Au retour des vestiaires, Pich effectua quelques judicieux changements : Jean Roch, reposé, retrouva son poste au milieu de terrain et JeanBois dépanna une fois de plus sur le côté gauche de la défense.

    El Chato, Dentiste, Jeankipu et Khalil eurent dès lors la main mise sur les débats et rayonnaient au cœur du jeu.

    Les buts s’enchaînèrent,  El Chato, puis Omar par 2 fois, creusèrent le score.

    Étonnamment emprunté, Jeankipu avait la plus grande peine à réaliser les choses les plus simples. A sa décharge, Madame était dans les tribunes, et côté visiteurs en plus !!!

    Il se reprit petit à petit et trouva même le chemin des filets au terme d’un joli rush en fin de partie.Josh.JPG

    Alors que l’on se dirigeait vers une victoire facile, un incident émailla toutefois la fin de match. Tel un père envers son fils, Josh eu des mots avec un jeune adversaire qui lui manquait de respect. L’arbitre le pria lui aussi d’aller se reposer quelques minutes sur le banc.

    Le Banquier, qui avait relâché la pression sur ses défenseurs, eu un geste de classe et céda les gants au Président pour les dernières minutes de la rencontre. Sentant l’adhésion du groupe pour son nouveau capitaine, Jean Pré n’insista pas pour récupérer le brassard auprès de Jean Guy.

    Une victoire de plus, la quatrième en autant de matchs, voilà un bilan très Costaud pour ce début de saison. Place à la coupe de France la semaine prochaine avec la réception de TNT vendredi à 20h30 à St Germain.

    Jeu et Costauds

    L’homme du match :

     

    FCC - NT 010.JPGOmar (8) : sans conteste l’homme du match avec un quadruplé et 2 passes décisives, il a pourtant mis plus d’une mi-temps pour prendre la mesure de ses adversaires directs. Lorsque ceux-ci ont baissé le pied physiquement il s’est régalé et a ravi l’assistance de ses gestes techniques et accélérations.

     

     

     

    Apoula Bank (6.5) : peu souvent mis à contribution, il a fait le boulot. N’a pas réussi à se faire lober sur sa ligne. Fébrile en fin de rencontre quand le score était de 8-2, il a préféré laisser sa place dans le but à Jean Pré pour assurer la victoire à son équipe.

     Josh (5.5) : une performance à oublier pour le doyen du FC Costauds qui a été à la peine face à la vivacité de son jeune vis-à-vis. Cela explique peut être sa nervosité qu’il n’avait pas lieu d’exprimer. 

    Jean Guy (7) : encore une bonne partie réalisée par le vice capitaine du FCC, on a du mal à croire qu’il effectue sa dernière saison tant il rayonne. S’est enfui avec le brassard après la rencontre.

    Lému (6.5) : une bonne maitrise et bon nombre de duels gagnés même s’il manque de vivacité et d’anticipation sur certaines actions.

    Jean Roch (6.5) : accrocheur, il a bien défendu avant de monter d’un cran et de retrouver son poste de prédilection. Il va faire du bien au FCC cette saison.

    Tomalibi (6.5) : pas facile de se mettre en évidence sur une mi-temps, surtout quand le FCC déjoue. Il s’est montré volontaire et combatif mais n’a pas encore exprimé tout son potentiel.

    Jeankipu (7) : il a encore récupéré un nombre incalculable de ballons et inscrit un superbe but. Même s’il a connu un coup de pompe après la pause, il est indispensable au FC Costauds.

    Jean Pré (non noté) : il était bien rentré dans son match en ouvrant le score et en jouant juste avant de se blesser de nouveau aux adducteurs. Un but injustement refusé sur un corner direct dévissé. Son match s’est donc arrêté à la demi-heure de jeu.

    Khalil (6.5) : a eu beaucoup de mal à rentrer dans son match et a été moins influent que d’habitude. Un joli but à son crédit.

    El Chato (7) : il a montré de belles choses pour sa première sous le maillot rose et noir : des dribbles, de la percussion et le souci de jouer vers l’avant. Sa performance est couronnée d’un joli but.

    Jeanbois (6.5) : a réalisé une entrée pleine d’envie au poste de latéral avant de monter d’un cran. Distrait par le public, il a raté deux occasions.

    Dentiste (6.5) : entré au poste de meneur de jeu, l’arracheur de dents du FCC a encore rendu une belle copie avec un jeu simple. Très intéressant dans la conservation du ballon et l’orientation du jeu. Peut-il devenir un concurrent pour Disciple ?

    La réaction

     FCC - JTEKT 045.JPGJean Prési « on est un peu passé à coté de notre première mi-temps, j’ai senti un relâchement de l’équipe à partir du moment où je suis sorti du terrain. Que les fans se rassurent je n’ai rien de grave et serais à même de capitainer mon équipe d’ici quelques jours. Le match se termine sur un score fleuve mais notre adversaire nous a donné du fil à retordre. S’il n’avait pas baissé le pied physiquement en 2e période et s’il avait été un peu plus expérimenté cela aurait été plus compliqué pour nous. Nous devons vraiment faire des efforts dans la construction du jeu pour avoir plus de maitrise sans quoi nous aurons du mal à atteindre mes objectifs ».

     

  • Tellement Costauds

     

    Bousculé par Electrifil vendredi dernier à Quincieux, le FC Costauds l’a toutefois emporté 6-5, avec notamment un doublé de sa dernière recrue, Tarek.


    A Quincieux, championnat FSGT, deuxième journée de la phase de poule, belle pelouse, froid quasi-hivernal, une spectatrice.

    FC Costauds- Electrifil : 6-5 (2-1).

    Buts pour le FCC : Michou (2), Tarek (2), Omar et Nicolibi.

    FCC : Ju (8,5) – Jeanbois (7), Jean Guy(7), Lému (7), Pilou (7)  – Thomalibi (6,5), Jeankipu (7)  – Banquier (7), Tarek (7), Nicolibi (7) – Michou (8). Entrés en cours de jeu : Omar (7)  et Dentiste (7).

     

    On a aimé :

    photo.JPG-La mascotte « Thierry Roland » fabriqué par Jean-Guy et ses enfants

    -Tarek, ça valait le coup de l’attendre !

    -Le pied gauche à la Lolo Robert de Michou, auteur d’un doublé, qui a fait taire des critiques bien hâtives.

    -La première apparition cette saison du Dentiste

    -Nicolibi a mis le temps mais son compteur but est bel et bien débloqué ! Troisième réalisation pour le Didier de l’équipe.

    -Le retour à la compétition du Banquier. Ca n’a pas duré longtemps ? C’est déjà ça !

    -Omar, joker de luxe, buteur et double passeur décisif...pour Michou bien sûr ! Mais Nicolibi en a aussi profité.

    -Jeanbois, à l’origine des deux premiers buts : une frappe mal repousée par le gardien exploitée de volée par Michou, une ouverture lumineuse pour Tarek.

    -Ju, un gardien de très grande envergure, malgré les cinq buts encaissés. Il peut faire oublier Néné. De là à dépasser un jour Gigi?

    -La solidarité manifestée par toute l'équipe durant ce match, à l'image de Michou qui s'est "sacrifié" en évoluant milieu gauche en seconde période.

     

    On n’a pas aimé :

    -Les incessantes contestations autour de l’arbitrage, surtout concernant les hors-jeu. Sans juge de touche, pas facile pour le reféré...

    - Le manque de profondeur de banc du FCC. Blessé, le Banquier a du revenir sur la pelouse pour faire le nombre.

    -Pourquoi l’Alibi a-t-il besoin de son Didier et de son barman aussi tôt ? Il n’y a personne avant 1 heure du matin !

    -L’absence de Bret au poste de latéral droit. Sans son meilleur défenseur, le FCC a encaissé 5 buts...

    -L’ambiance souvent beaucoup trop tendue pour un match FSGT.

     

    Les notes du coach :

    "Dans la cage, même s'il a encaissé cinq buts, Julien a tenu le match, je lui mets 8,5, la meilleure note. Un 7 pour toute ma défense Jean-Bois, qui est allé au-delà de ses limites, Jean-Guy, Lému et Pilou. C'était une défense remaniée.

    Au milieu, un 7 pour Jukipu qui a parfois manqué de lucidité en étant un peu trop personnel. Je mets 6,5 à Tomalibi, 7 à Nicolibi, 7 à Tarek pour sa première, 7 à Omar et au Dentiste, 8 à Michou, 7 au Banquier qui a affiché une motivation extrême en jouant sur une seule patte. On a gagné ce match plus sur l'envie et la détermination que sur le jeu."

  • Michou en sursis !

     

    Michou est muet depuis 2 matches alors que dans le même temps Omar a déjà distillé 2 passes décisives à Pilou. Un désaveu pour Michou ?

     

     

    IMG_0649.JPG

     

    Jean Mich’ se plaignait de ne pas avoir eu de bons ballons de but au cours du premier match alors que les observateurs ont pu constater qu’il s’agissait plus de maladresse de la part du buteur du FCC que de mauvais ballons donnés par ses partenaires. Il ne leur a pas échappé non plus qu’Omar ne cherchait plus systématiquement l’ainé de la fratrie Lahrèche dans la surface.

     

    On ne peut pas affirmer que les 2 passes décisives délivrées au Président par Omar font de lui son nouveau partenaire privilégié puisque Pilou n’a pas eu besoin de vendanger 10 occasions pour en mettre 2 au fond des filets.

    Il est en fait probable qu’Omar se soit lassé des atermoiements de Michou et qu’il ait décidé de le faire redescendre sur terre en lui montrant que sans lui il n’était rien, et surtout pas un buteur.

    Le coach n’a pas tardé à réagir à cette nouvelle donne en (re)plaçant Michou dans la cage contre JTEKT la semaine dernière. L’ex attaquant du FCC avait mal pris l’annonce de ce changement de poste avant de réaliser que c’était sa seule chance de jouer titulaire. Auteur d’un très gros match, il a voulu montrer à Ju, le nouveau gardien du FCC qu’il possédait désormais une doublure crédible.

    Une insistante rumeur fait également état du retour aux affaires du Vilain. L’homme le plus disgracieux du FCC ne s’en cache pas : « Pich m’a appelé ».

    FCC Gobillot 009.JPG

     

    Tout porte à croire que cette rumeur est fondée puisque le Président n’a pas recruté d’attaquant à l’intersaison malgré les départs de Gros et Romano.

     

    Carnaval Alex 032.JPGNous savions pourtant Pich en froid avec le détenteur du meilleur ratio temps de jeu/but de l’histoire du club, mais il se dit qu’Omar aurait imposé le nom du Vilain pour jouer à ses cotés, ce que l’intéressé nous a révélé à demi-mots. Extraits : « l’équipe et plus particulièrement l’attaque a besoin de sang neuf. J’ai besoin d’un buteur à mes cotés, d’un mec qui claquera avec une demie occasion seulement (…) on a besoin d’un renard, pas d’un blaireau (référence au surnom de Bernard Hinault) (…) marquer des penaltys c’est bien beau mais Jean Guy sais faire aussi ».

     

    Le statut de buteur incontournable du FCC de Michou est plus que jamais menacé, l’arrivée du Vilain est imminente, Michou n’aura donc pas le droit à l’erreur vendredi contre Electricfil : c’est marque ou crève!

     

  • JTEKT encore dompté par les Costauds!

    A Saint Germain au Mont d'Or, première journée de la phase de poules de la Coupe de France, nuit noire, terrain gras mais correct, arbitre absent.

    FC Costauds - JTEKT 3-1 (0-0)

    Buts pour le FCC: Jeankipu (2) et Pilou

    FCC : Michou – Bret Beubeu Jean-Guy Lému Youssef – Tomalibi Jukipu - Pilou – Nicolibi -Jean-Bois . Entrés en cours de match : Jean-Roch, Omar et Khalil.

     

    Comme d'habitude, le FC Costauds a pris la mesure d'une solide équipe de JTEKT. Au printemps dernier, en finale de la coupe du Rhône, le FCC l'avait emporté 2-1 grâce notamment à but décisif de Michou. Il faut croire que JTEKT porte chance au numéro 9 du FCC, de nouveau décisif mais cette fois… dans la cage! Avec deux arrêts magnifiques, dont un penalty, "Jean-Miche" a justifié le choix de Pich de l'aligner dans les bois plutôt que le pourtant excellent Jean-Bois. Avant le match, pourtant, l'entraîneur avait dû hausser le ton pour convaincre Michou d'accepter de renouer avec son poste d'adolescent. Extraits de la conversation par textes messages:

     

    Pich : "J'ai une bien mauvaise nouvelle (..) Je vous expliquerai"

    Michou : "Tu peux être plus clair"

    Pich : "Déjà, c'est vous d'une part et quelquefois il faut savoir revenir aux sources pour savoir rebondir (sic). Médite sur ce message"

    Michou : "Laisse tomber. Je suis forfait. Médite sur ton management"

    Pich : "OK, j'en prends note."

    Michou, préférant quand meme jouer dans la cage que rester dans les tribunes : "Je serai là mais tu pourrais me le dire franchement au lieu de prendre des gants"

    Pich : "C'est un match important et je vois personne d'autre que toi pour le poste. Désolé, tu es la personne la plus qualifiée."

     

    Avec Michou dans la cage et une défense à cinq au coup d'envoi, la mission était claire pour le FCC : tenir le 0-0 jusqu'à la mi-temps et les arrivées d'Omar, Khallil et Tarek, lequel n'arrivera jamais ce qui lui vaudra la sanction suprême du Président : "Suspendu à vie." Bien organisé autour d'une excellente charnière défensive à trois éléments – Jean-Guy en libéro, Lému et Beubeu en stoppeurs- , le FCC a tenu le choc. Au final, durant cette première période, JTEKT a eu le ballon mais n'a obtenu qu'une occasion très nette, bien repoussée par Michou. En contre, les Costauds ont eu des opportunités mais ni Jean-Bois ni Nicolibi n'ont su concrétiser.

     

    Quand JTEKT décide de jouer à 10…

     

    En seconde période, avec les entrées de Omar, Khalil et Jean-Roch, qui avait excellé au sifflet en première mi-temps, les Costauds ont fini par prendre la mesure d'un adversaire pour le moins hautain : JTEKT a en effet sciemment décidé de disputer la seconde période à 10! À moins qu'ils n'avaient pas compris que, l'un des leurs ayant pris le sifflet, ils n'avaient plus besoin de mettre un joueur sur le banc! Bref, Jukipu en profitait pour s'infiltrer avec classe au cœur de la surface de réparation adverse pour marquer d'un joli tir croisé. Réduit provisoirement à neuf après une échauffourée, JTEKT revenait quand même au score, après que Michou ait repoussé trop près de son but une frappe lointaine. À 1-1, Omar, pourtant plus discret que d'ordinaire, faisait la différence en embarquant toute la défense avant de servir sur un plateau son président et son capitaine. Pilou, puisque c'est lui qui cumule les mandats, ne trembla pas et donna l'avantage aux siens.

    Malheureusement, après un penalty imaginaire et  scandaleux, JTEKT allait revenir à 2 partout. C'est en tout cas que tout le monde imaginait. C'était sans compter sur Michou, auteur d'une parade féline au ras de son poteau droit! Enorme! Quelques instants plus tard, Jukipu, encore lui, crucifiait JTEKT d'une nouvelle percée en solitaire.

     

    Les notes du coach :

     

    L'homme du match :

    Michou (8,5). Un arrêt réflexe au sol en première période, un penalty repoussé en seconde…Et, comme le dit le coach lui-même, "en plus, c'est un attaquant".

     

    Bret (8) a encore livré un match dantesque à droite de la défense. C'est un attaquant à la base? Ça ne se voit pas: il est tellement plus efficace dans sa propre surface que dans celle de l'adversaire…

     

    Aligné libéro, Jean-Guy (7), toujours bien placé, a fait le boulot sur une jambe et demie. Propre et sans bavure, excepté une incompréhension heureusement sans conséquence en début de match avec son portier.

     

    FCC-JTEKT 025.JPGLes deux stoppeurs Beubeu (7, photo) – Lému (7) ont parfaitement tenu en respect les attaquants adverses. Bien concentrés, ils sont l'incarnation de la solidité du FCC. Mention spéciale pour Lému qui se rapproche de son meilleur niveau.

     

    Yous (7), bien noté par le coach, n'a pas tout le temps verrouillé son couloir. On sait qu'il peut mieux faire.

     

    Pich attend plus des frères Libi, tous deux crédités d'un pâle 6. Tout comme Khalil (6), auteur d'une entrée moins tranchante que d'ordinaire. Heureusement, Jukipu (8) a régné sur le milieu de terrain. Auteur en plus de deux buts superbes. Pilou (7,5) a également marqué, ce qui bonifie son excellent travail à la récupération. Pour sa deuxième sous le maillot rose et noir, Jean-Roch (7) a bien été costaud, au sifflet comme à la récupération.

     

    Esseulé en pointe, il n'était pas facile pour Jeanbois (6,5) d'exister. Il a quand même eu une belle occasion, qu'il a vendangée. Entré à la mi-temps, Omar (6,5) a fait marquer le Président, ce qui n'est pas un mince exploit.

  • Le Vilain se fiance!

    A&J-731.jpgCoup de tonnerre dans le monde de la nuit : le célibataire le moins convoité de l'histoire va prochainement convoler en justes noces. Notre enquête.

                                                                                  

    Comment l'a-t-il rencontrée?

    Quoi? Comment le Vilain a-t-il pu séduire une jeune femme? Comment, malgré son handicap, a-t-il pu osé draguer? Heureusement, le 21ème siècle dispose d'un atout formidable pour les moches, les timides et le Vilain : internet. Sur la toile, Jean-Vil (1but sous les couleurs du FCC) est inscrit à de nombreux sites de rencontres : des plus populaires (mystic, 3615ulla) aux plus extravagants (entremoches.fr). Et c'est finalement sur un réseau spécialiste en filles de l'Est que Jean-Vil a rencontré sa promise. Attention, ce n'est pas une fille de joie, ni une professionnelle. L'hypothèse la plus probable est qu'il s'agisse d'une jeune femme ayant un besoin très, très urgent de papiers français.

     

    De qui s'agit-il?

    Elle répond au doux prénom d'Anastassiya. Sa nationalité? Kazakh. Elle ne parle évidemment pas un mot de français, le Vilain n'a eu qu'à lui payer son billet d'avion pour la séduire. Comment a-t-elle pu succomber à ses charmes? Au Kazahstan, Alexandre Vinokourov est considéré comme un beau gosse. Féru de cyclisme, Jean-Vil a compris qu'il aurait peut-être une carte – nous devrions plutôt écrire une "cartouche" – à jouer dans ce pays. D'autant plus que, grâce à la photographe présente au mariage de Michou, Jean-Vil a désormais en sa possession des photos de profil où il apparaît pratiquement présentable (cf photos ci-contre). La magie de photosphop.

     

    À quoi ressemble-t-elle?

    Nous avons une photo en notre possession. De longs cheveux blonds, un sourire à la Joconde; une peau blanchâtre, un gilet blanc sur un décolleté vert , un bracelet au bras gauche avec semble-t-il le prénom du Vilain gravé dedans… Le tout avec le Rhin et une taverne alsacienne en arrière-plan. So romantic.

    Vous voulez voir la photo? Nous ne la publierons qu'avec l'autorisation certifiée conforme du Vilain. Sauf si la demande venait à exploser sur ce site…

     

    A&J-732.jpgA-t-il couché avec elle?

    "Nous sommes passés aux baiseries." Avec grâce, romantisme et légèreté, le Vilain assure que la relation est consommée. C'est pourtant très improbable. D'où la volonté de Jean-Vil de très rapidement dresser le banquet et célébrer officiellement les fiançailles. Histoire d'inciter la Kazakh à passer l'acte.

     

    Quelles sont les réactions?

    "La belle et la bête" pour le Banquier. "Une histoire aussi improbable qu'un but de Michou" pour le Président. Evidemment, tout le monde se gausse. Et vous?

  • Premier set pour les Costauds!

    Dans une ambiance confidentielle, le FC Costauds a réussi ses débuts dans la nouvelle saison en disposant de TNT 6 buts à 2. Mention spéciale à Nicolibi, auteur d'un doublé alors qu'il n'avait encore jamais marqué avec le FCC.

     

    À Saint-Germain au mont d'Or, championnat FSGT, première journée de la phase de poules, temps agréable, pelouse étonnamment grasse, deux spectateurs (Gigi et son fiancé), FC Costauds – TNT : 6-2 (3-0).

    Buteurs pour le FCC : Nicolibi (2), Khalil, Jeankipu, Disciple et Pilou.

    FCC : Jeanbois – Bret Lému Youss Josh – Thomalibi Jeankipu – Khallil – Pilou (cpt) Michou Nicolibi. Entrés en cours de match : Omar et Disciple.

     

    On a aimé :

     

    -Retrouver l'odeur du gazon et des vestiaires.

     

    -Recruté l'été dernier, Nicolibi a enfin marqué. Il était temps… Mais voilà un doublé qui peut lui permettre d'exploser sous le maillot rose et noir.

     

    -La tenue du fiancé de Gigi, so sexy. Quel adorable petit gay! Et, cher lecteur homosexuel, et donc ami, n'y vois ici aucune pointe d'ironie : ce garçon est vraiment mignon à croquer. Espérons que son style vestimentaire détaigne sur Gigi.

     

    -Les six buts inscrits. La qualification pour les plays-offs peut très bien se jouer à la différence de buts.

     

    -Lému est vraiment redevenu un joueur de football. Ça fait plaisir. Beaucoup d'autorité dans ses interventions. À quand le brassard?

     

    -Jeanbois dans les bois. Ça rime, ça tombe bien.

     

    -Les comptes du FCC ne sont plus dans le rouge : les licences ont (presque) toutes été payées.

     

    -Le but de Jukipu, un petit bijou.

     

     

    On n'a pas aimé :

     

    -L'odeur des vestiaires, faut quand même pas exagérer.

     

    -Une rentrée en catimini. Pas de public, ni de bières. Vivement la finale!

     

    -Un relâchement coupable en fin de match.

     

    -Le footing de Jean-Guy au bord de la touche. Il va encore moins vite que Gourcuff!

     


     

    Le jeu et Costauds du Président

     

    Comme de coutume, le Président s'acharne sur Michou dans cette chronique. Il paraît que ça fait rire les lecteurs. Remarquez que les autres en prennent aussi pour leur grade. Au fait, Jean-Pré, le FCC a gagné!

     

    L’homme du match Nicolibi (7):

    Il n’avait encore jamais marqué sous les couleurs rose et noires, c’est désormais chose faite. Ses 2 premiers buts ont débloqué un match où le FCC n’arrivait pas à finir ses actions. Il a faire honneur à son nouveau sponsor de père.

     

    Jeanbois (5.5) : le gardien à la patte brisée n’a pas eu grand-chose à faire et s’en est bien sorti malgré quelques imprécisions à la relance. A tenté en vain de déstabiliser l'attaquant adverse sur un penalty en fin de match.

     

    Bret (5.5) : bon défensivement, sa qualité de centre a laissé à désirer, sans doute à cause de ses orteils manquants.

     

    Yous (6) : s’est montré sérieux au poste de libéro jusqu’à ce que le score atteigne 6-0, il est ensuite coupable sur les 2 buts encaissés.

     

    Lému (5.5) : pas vraiment dans le rythme, il a eu du mal à faire parler son impact physique. Jean Guy qui suivait la rencontre du bord de la touche est rentré chez lui sans se faire de soucis pour sa place.

     

    Josh (5.5) : à son grand âge, il est difficile de retrouver le rythme, il prévoit d’être au top en janvier.

     

    Thomalibi (6) : associé à Jeankipu en milieu défensif, il a réussi sa première sortie sous le maillot du FC Costauds. Présent dans les duels et précis dans ses relances.

     

    Jeankipu (7) : sa pichenette qui porta le score à 5-0 aurait fait le tour du monde si le cameraman du FCC n’avait pas passé sa soirée à la buvette. Un abattage énorme, il est déjà indispensable.

     

    Khalil (6.5) : capitaine déchu et positionné plus haut que d’habitude en n° 10, il a moins rayonné, ce qui ne l’a pas empêché de scorer. Il gagnerait à moins porter la balle par moment.

     

    Pilou (6.5) : cela faisait longtemps qu’on avait autant vu le Président au diapason. Ses efforts ont été récompensés par un but. Doit continuer sur ce rythme jusqu’à sa prochaine blessure.

     

    Michou (5) : a mis 25 ans à comprendre que ce n’est pas en jouant gardien que l’on marque des buts, espérons qu’il comprendra plus rapidement que ce n’est pas en faisant du vélo non plus…

     

    Disciple (5.5) : quel talent ! Il a marqué un but sur une conduite de balle. Mis à part ça, il a tenté de mener le jeu mais à eu pas mal de déchet technique, surement la faute à un plan anti-Disciple de l’adversaire.

     

    Omar (5.5) : a passé sa soirée à essayer de faire marquer Laurent Fignon. Son comportement a été démotivant pour ses coéquipiers.