UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pich : "Le plus dur nous attend"

    Alors que le FC Costauds enchaîne les victoires depuis le début de la saison,  son entraîneur tient à rester mesuré. Pich, qui estime avoir franchi "un petit palier", prévient ses hommes : "Ce début de saison ne veut rien dire." Il en profite aussi pour "piquer" son Président.

     

    260105_10150226437304754_847859753_6853823_2626404_n.jpgPich, depuis le début de saison, avec 100 % de victoires, peut-on dire que le FC Costauds voit la vie en rose?

    Nous avons gagné tous nos matchs mais nous ne pouvons pas nous reposer là-dessus. Le plus dur nous attend. Je dispose d'un effectif assez large mais la disponibilité des joueurs me contraint trop souvent à modifier mon animation. Très peu de joueurs sont disponibles à chaque rencontre. Je n'ai pas encore pu aligner mon équipe type. C'est dommage, on pourrait produire un jeu encore meilleur et se faire encore plus plaisir.

     

    Quels sont les objectifs?

    Aller le plus loin possible dans les trois compétitions : championnat, coupe de France et coupe du Rhône. Je n'ai pas envie de fanfaronner en annonçant des objectifs précis comme la saison passée (Pich avait ambitionné que le FCC réussisse le doublé en terminant la saison invaincu, Ndlr).

    Personnellement, êtes-vous plus libéré depuis que vous écarté Lolo?

    Je ne l'ai pas écarté, il s'est écarté tout seul. J'aurais pourtant besoin d'un adjoint.

    Pourquoi?

    Pour pouvoir discuter de la stratégie avec lui.

    Mais les résultats sont meilleurs cette saison alors que vous êtes seul aux commandes!

    Encore une fois, ce début de saison ne veut rien dire. Nous allons bientôt rencontrer des équipes qui savent tenir le ballon.

     

    Lému au boulot.jpgOn parle éventuellement de Lému (photo ci-contre, en plein boulot) comme adjoint?

    Non, non, non… J'en ai besoin sur le terrain. Grâce à lui, je peux jouer en 3-5-2 en le positionnant deuxième stoppeur avec le Banquier en libéro. Celui-ci peut ressortir le ballon et il a mûri au niveau de la parole. Lému adjoint? Un jour, oui. Mais pas maintenant!

     

    Avez-vous le sentiment d'avoir franchi un palier, d'être un meilleur coach?

    Ma vision du jeu s'est sans doute améliorée par rapport à mes débuts il y a bientôt deux ans. Mon sens tactique s'est aiguisé, je pense que les joueurs le confirmeront.  Oui, il y a un petit palier de franchi. Je prône un jeu offensif, des une-deux, des séquences en triangle… Je prends du plaisir quand mon équipe en prend sur le terrain.

     

                       "Le Président fatigue un peu en ce moment"

     

    En coulisse, on dit le Président lassé?

    J'ai aujourd'hui en effet plus de responsabilités, j'essaie d'alléger le rôle du Président qui fatigue un peu en ce moment. Je le comprends mais, bon, il est au chômage… Et puis, il est Président! Il se doit de respecter ses engagements auprès des Costauds comme le coach respecte le siens.

    Il pourrait jeter l'éponge?

    Je dépends de lui et j'ai toute confiance en lui. S'il juge que les Costauds ont fait leur temps, je respecterais sa décision. En tous cas, je le suivrai jusqu'au bout. Si c'est vraiment notre dernière saison, j'espère qu'elle sera inoubliable avec un triplé à la clef.

    Vous craigniez vraiment que cette saison puisse être la dernière du FCC?

    Je ne pense rien du tout, je ne pense qu'au prochain match que nous devrons gagner afin d'entretenir notre dynamique de victoires. La saison prochaine, c'est loin. Il y a encore vingt ou trente matchs à disputer cette saison.

    Pourriez-vous entraîner un autre club que le FC Costauds?

    Je suis 100% Costauds et je le resterai jusqu'à la fin de l'aventure. Je mettrai simplement un terme à ma carrière d'entraîneur si nous remportions le triplé au printemps. Afin de partir sur un triomphe, comme Aimé Jacquet.

     

  • Coupe de France: nouveaux maillots, nouvelle victoire

    En signant sa  3e victoire en autant de matches de coupe de France, le FC Costauds a montré qu’il voulait aller loin dans cette compétition. Tout ne fut pas aussi facile que le score (7-3) pourrait  laisser supposer, les Costauds ont souffert en début de match avant que son adversaire ne baisse le pied. Les hommes de Pich ont abordé cette rencontre avec un rare sérieux et une grande motivation, contre une belle équipe de Quickprint qui sait recevoir, l’après match était un moment très sympathique.

     

    FCC - Quickprint 007.JPG

     

    A Chambéry, Coupe de France FSGT, terrain en plastique, temps ensoleillé, vue sur la Dent du Guignol, 30 spectateurs.

    Quickprint-FC Costauds 3-7 (2-1).

    Buts pour le FCC : Tata (2), Jo (2), Khalil, Jeanbil, Jeankipu

    Composition et notes du FCC : Gigi (7.5) – Josh (7), Banquier (7), Jean Guy (7), Jeanbil (7) – Jeankipu (7) – Pilou (7), Tata (8), Nicolibi (7) – Khalil (7.5), Jo (8).

    Entrés en cours de jeu : Jeanbois (7), Sam (6.5) et Lému (7).

    Le match :

    Pour la première fois de son histoire, le FCC disputait un match officiel hors de ses frontières rhodaniennes. Pour cet évènement, les Costauds avaient fait les choses en grand ; Après une collation chez Sponsor, les roses et noirs partirent guillerets dans la brume lyonnaise.

    Bien qu’en effectif réduit, les Costauds se présentèrent sous le soleil savoyard bien décidés à en découdre dans une composition inédite.

    En effet, privés de leur gardien, c’est Gigi qui enfila les gants, se sacrifiant pour son club, ou l’inverse c’est selon….mais le coach avait prévu d’autres changements ! A la surprise générale, Banquier se postait libéro, Jean Guy stoppeur, reléguant Lému sur le banc…

    Ce coup de théâtre assomma l’équipe. JeanLém’ fut rejoint sur le banc par Jean Bois, costaud à l’état d’esprit irréprochable mais remplaçant désabusé par les choix de Pich !!

    Ajoutez à cela un échauffement trop light et voilà les Costauds surpris dès les premières minutes par QuickPrint. JeanBank et Jean Guy alignés, c’est Tonton Josh qui couvrit l’attaquant adverse qui crucifia Gigi en phase pré-digestive…

    La réaction ne se fit pas attendre et Tata vint égaliser reprenant un centre au premier poteau. Malgré leur domination, les Costauds déjouaient et multipliaient les mauvais choix.

    A la suite d’un coup franc, Banquier poussé dans le dos prolongea malgré lui le ballon au second poteau où l’attaquant adverse ainsi remit en jeu marqua à bout portant.

    Devant, Tata et Jo, bien secondés par Kipu, Pilou, Nicolibi et Khalil mettaient la défense chambérienne au supplice mais alternaient maladresse et précipitation et ne parvenaient pas à égaliser avant la pause.

    FCC - Quickprint 014.JPG


    Mené 2-1, Pich effectua quelques changements tactiques. Lému, en bon marseillais, avait fait une Gignac et avait troqué le short chaussettes pour un jean basket, après avoir fait part de son mécontentement au Coach.

    Il consentit à se rechanger et reprit sa place dans une défense à trois.

    Solides derrière, les framboises et roses (nouveau maillot, nouvelle couleur !) se ruèrent sur la cage adverse. Jean Gigi put entamer sa sieste digestive et observer de sa cage les six buts inscrits par ses coéquipiers en seconde période.

    Seul un pénalty généreusement accordé à Quickprint entacha une mi-temps dominée de la tête et des épaules par le FCC.

    Idéalement placés pour se qualifier pour la suite de la compétition, les Costauds se concentrent désormais sur le Championnat, en espérant que le FCC puisse conserver un peu de stabilité dans un effectif sans cesse remanié !!

     

    LE MAILLOT FRAMBOISE ET ROSE CA NE SE GALVAUDE PAS !!!

    La victoire a été fêtée jusqu'à tard dans la nuit par les Costauds qui se sont produits à l'Alibi, nouveau sponsor maillot du club. Gigi a même terminé la soirée dans un kebab où il a passé la nuit: "Président, qu'est ce qu'il s'est passé hier soir? Je me souviens de rien... juste que je me suis pointé dans un kébab à 7h, je lui ai demandé s'il pouvait me faire à bouffer, il avait plus rien alors je lui ai demandé si je pouvais dormir. Il a dit OK, m'a réveillé 4h plus tard et m'a fait une salade aux olives".

    NDLR: un jour vous finirez dans la chambre froide ou sur la broche Gigi.

    Jeu et Costauds :

     L’homme du match

    FCC - Quickprint 005.JPGGigi (7.5) : Après un échauffement à 8 bières, il a été cueilli à froid et perdit son premier face à face. Il s’est bien rattrapé par la suite en détournant superbement un coup franc et en effectuant une claquette dont il a le secret pour dévier le ballon sur sa transversale.

     

    Josh (7) : fautif sur le premier but où il était mal aligné, il s’est ensuite bien rattrapé en bloquant son couloir. A terminé le match en milieu défensif.

    Banquier (7) : appliqué dans la relance et exemplaire dans le comportement, il a parlé a ses coéquipiers à bon escient. Pourvu que ça dure !

    Jean Guy (7) : solide comme lors de ses dernières sorties, il a apporté sa sérénité dans les temps faibles de son équipe. Le brassard lui va comme un gant.

    Jeanbil (7) : passeur sur le premier but, il a su prendre ses responsabilités pour transformer le penalty du 3-2. Très actif sur le coté gauche, il a donné du fil à retordre à ses vis-à-vis. Trop facile parfois.

    Jeankipu (7) : infatigable ratisseur de ballons au milieu de terrain, il a peiné à bien ressortir le ballon en première période, ce qui ne l’a pas empêché d’inscrire son 7e but de l a saison.

    Pilou (7) : a fait preuve d’une grosse activité au poste de milieu droit, il rate d’égalisation en fin de première période. Repositionné en n°6 après la pause puis en stoppeur après le carton blanc de Lému, il s’est montré à l’aise dans ces différents rôles.

    Tata (8) : Il a été de tous les bons coups : passeur et double buteur, il a su faire basculer la rencontre. Il aurait du obtenir un penalty pour une faute évidente en première période. Vivement sa 3e apparition sous ses nouvelles couleurs.

    Nicolibi (7) : a bien aidé ses défenseurs lors de la première demi-heure durant laquelle son équipe était dominée. Il a eu du mal à réaliser certains enchainements technique en fin de match quand il a voulu imiter Tata. Meilleur en soirée pour faire danser les Costauds à l'Alibi en compagnie de la mascotte, Didier adjoint pour l'occasion (voir photos).

    Khalil (7.5) : positionné attaquant dans le 4-4-2 du coach, il était au four et au moulin en début de match lorsque le FCC était bousculé. Il a encore marqué et aurait pu inscrire un doublé après s’être joué de la défense et du gardien mais son tir est passé à coté.

    Jo (8) : c’est un buteur ! il ne s’est jamais découragé et à multiplié les appels. Il est revenu aider ses milieux lorsque Quickprint poussait en début de match et a été récompensé par 2 très jolis buts. Mention spéciale pour le 2: une frappe enroulée dans la lucarne.

    Jeanbois (7) : ça ne fait plus de doute, c’est un latéral. Comme a chacune de ses sorties à ce poste, il s’est montré accrocheur et jamais avare d’efforts. Sa combativité et son apport offensif ont fait beaucoup de mal aux locaux.

    Sam (6.5) : il était mieux physiquement pour son 2e match, il s’est surtout contenté de bloquer son couloir quand l’équipe est passée en 3-5-2 en 2e période.

    Lému (7) : frondeur en début de match où il n’a pas accepté, à juste titre, la décision de son coach de le placer sur le banc, il a réalisé une bonne première période dans une défense à 3 où il se sent à l’aise. Auteur d’un tacle très (trop) agressif, il a surement voulu se venger de son entraineur sur le pauvre attaquant de Quickprint…

    Pich (6) : ses choix de laisser Lému et Jeanbois sur le banc au coup d’envoi n’étaient pas vraiment réglos envers des joueurs irréprochables dans l’état d’esprit. Son choix de ne donner ni la compo, ni le système de jeu alors que celui-ci n’était pas le 4-3-3 habituel a perturbé son équipe en début de match. Son choix de passer en 3-5-2 en seconde période s’est en revanche avéré être une excellente décision. Dans ce système, le FCC a su faire exploser son adversaire.

    La réaction :

    Pilou.JPGJean Prési « je suis fier de mes troupes, notamment pour le sérieux dont nous avons fait preuve pour aborder cette rencontre. Il nous reste encore 2 matches à jouer pour accéder au tirage national et il nous faut encore une victoire pour nous qualifier. En jouant comme aujourd’hui (samedi), par des actions construites et des redoublements de passes, sans envoyer systématiquement le ballon vers l’avant, nous pouvons faire mal à beaucoup d’équipes ».


    Les images:

     

    Les vidéos:


     

     

  • Jean Prési "cette saison c'est football, douche et soirée avec Madame"

     

    A 3 jours du déplacement de son club à Chambery pour le compte de la coupe de France, le Président Pilou monte au créneau pour demander plus d’investissement à ses joueurs.

     Il balaye les thèmes du moment : du manque de sérieux de son groupe à sa succession en passant par l’ambiance qui n’est pas au rendez-vous pour le moment.

     

    coupe de france,foot,fsgt,ambition,rigolade,parrain,thierry roland,historique,cadets,leader,new team,quincieux,chambery,disciple,election,president,membre

     

     Nous n’avons de Costaud que le nom

     

    Je suis effaré par l’ambiance qu’il y a cette saison : plus de chants dans les vestiaires après les matches, une buvette digne d’une équipe de cadets, des repas en présence de 5 joueurs seulement… Nous sommes devenu un club de loisir, on vient, on joue, on rentre. On ne partage plus rien, on est plus là pour rigoler.

     

    Je pense remplacer notre adage « football, gourde et rigolade » par « football, douche et soirée avec madame ». Nous ne sommes pas digne de Thierry Roland notre parrain.

     

    Les historiques doivent s’investir plus

     

    Notre club ronronne, les historiques doivent faire plus, beaucoup plus même. Nous manquons de leaders c’est à Banquier, Lému, Michou, Josh et Yous de le faire vivre. Ils ont voulu ce club autant que moi, il n’est pas normal qu’ils ne montrent pas l’exemple et que ce soient les jeunes du club qui pallient leurs manquements. Si les choses ne changent pas, je pense que le FC Costauds vit sa dernière saison, on prend le même chemin de la New Team Quincieux, nous avions pourtant tout fait pour l’éviter. Il faut mettre fin à ce laisser aller.

     

    Beaucoup se servent du club

     

    Pourquoi y a-t-il 20 postulants pour jouer une finale et une dizaine seulement pour se déplacer à Chambery pour un match importantissime? De nombreux joueurs sont là pour jouer quand ça les arrange mais ils ne sont pas là quand le club a besoin d’eux. Je ne vois pratiquement personne aux manifestations du club, encore moins pour laver les maillots et nettoyer les vestiaires, pour trouver des sponsors, bref ces gens ne se soucient pas du bon fonctionnement du club. C’est facile de recevoir, mais il faut aussi savoir donner. C'est pourquoi nous avons du recruter de nouveaux joueurs et que nous aimerions encore trouver des renforts dans l'esprit du club.

     

    Jean Guy est un bon capitaine

     

    Même si sa façon de procéder pour se (faire) nommer capitaine est malhonnête, ça n’enlève rien à ses qualités. Jean Guy est un des rares meneurs de l’équipe. Il nous faut maintenant travailler ensemble pour redonner une âme à cette équipe, je suis content de son investissement cette saison, il apporte un vent de fraicheur au même titre que Jeankipu, Disciple et Jeanbois, toujours là pour donner un coup de main.

     

    Pich a pris la mesure du poste

     

    C’est très difficile pour le coach cette saison. Il n’a plus d’adjoint, surement la faute à son caractère : pas facile de travailler avec quelqu’un d’aussi pointilleux et exigeant, dévoué à sa mission 24h/24. Trêve de plaisanteries, je trouve que cette saison Pich gère bien son groupe et effectue les bons choix, malgré les situations d’urgence perpétuelles. Je n’ai plus à intervenir.

     

    La coupe de France: une opportunité de vivre une belle aventure

     

    Je pense que nous avons les moyens de réaliser un bon parcours cette saison puisque nous avons un effectif de qualité. Se déplacer pour affronter des équipes de haut niveau, passer du temps entre nous et fêter les qualifications peuvent donner un élan nouveau au groupe.

     

    Pour vivre de tels moments, nous avons besoin de chaque Costaud. A nous de savoir ce que nous voulons.

     

    L’avenir du FC Costauds

     

    Les élections se dérouleront en mai prochain, je pense qu’un changement de président serait bon pour le club. Le problème est que je ne vois pas qui aurait les épaules pour me succéder. L’idéal serait surement une présidence à plusieurs membres, de toute manière, nous ne pouvons plus fonctionner comme à l’heure actuelle.

     

  • Dossier: Jean Guy, un Costaud sans scrupules

     

    Alex&Elisa 026.JPG

    Tantôt présenté comme un tueur en série, comme le père de la mascotte Thierry Roland ou comme l’intello du FC Costauds, Jean Guy est en réalité un véritable homme politique qui n’hésite pas à manipuler et trahir pour assouvir ses ambitions. Dans ses rêves les plus fous, il se voit même un jour président du FCC à la place de Pilou « j’ai bien réussi à lui prendre le brassard de capitaine, alors pourquoi pas le fauteuil de Président ? » lance t’il même à l’assemblée un soir de buvette.

     

    Si Jean Guy n’a pas encore officialisé sa candidature à l’investiture de la maison rose, il est déjà considéré comme un sérieux candidat par l’équipe du Président en place : « il a peu à peu réussi à tisser des réseaux dans le club et il n’a pas d’ennemis, du moins pas encore. Il faut se méfier de lui, je sais qu’il est fourbe, il a voulu se faire désigner tireur de pénalty à ma place. Je sais que si un jour j’en rate un, lui ne me ratera pas » nous confie un Costaud buteur qui préfère garder l’anonymat.

     

    Mais pour savoir qui est réellement Jean Guy, il faut fouiller dans son passé. Ses rêves de capitanat et de Présidence viennent de très loin. Il a mis des années et des années à échafauder un plan qu’il pense implacable :

     

    Sa jeunesse « dorée »

     

    Nous sommes au cœur des années 90 lorsque Jean Guy fait la rencontre du Banquier, de Josh et de Ced Monnet (qui attend toujours le passage de l’EDF chez lui d’ailleurs !). Ils jouent quelques saisons ensemble à Neuville. Lorsque Jean Guy parle de cette période, il se présente comme le capitaine de l’équipe cadet Neuvilloise, Banquier n’a pas les mêmes souvenirs : « je ne crois pas l’avoir vu porter le brassard là bas, peut être avec l’équipe 3… ». Il narre aussi ses matches aux cotés de Josh, lequel avoue « nous n’avons jamais joué ensemble à Neuville, je jouais en équipe première, en championnat de France ».

     

    Ces témoignages sont confirmés par nos photos d’archives délivrées par un mystérieux indicateur : on ne voit pas Jean Guy avec le brassard et encore moins Jean Guy dans la même équipe que Josh. Par contre on remarque bien la belle coupe de cheveux de notre libero mythomane.

     

    Jean Guy, Jean Bank et Jean Ced jeunes.jpg

    Jean Guy entouré en haut à gauche, Ced en haut à droite et le Banquier en bas

    Josh jeune.jpg

    Josh en haut à droite avait l'air d'un senior par rapport à ses coéquipiers

     

    Son arrivée au FC Costauds

     

    Etant sans club depuis quelques années, Jean Guy a fait connaissance de l’équipe du Président Pilou lors de la finale de la coupe du Rhône 2009. Tombé sur un article de presse relatant les exploits des roses et noirs,  « il est venu voir comment ça jouait, par curiosité ». Il a reconnu ses anciens coéquipiers lors de la rencontre ce qui lui a donné envie de postuler pour signer au FCC.

     

    Tout porte à croire qu’il n’a en fait pas laissé passer l’aubaine de relancer sa carrière dans le club le plus populaire de la région, en sollicitant ses anciennes connaissances : Josh et Banquier, lequel abonde dans ce sens « J’ai eu une demande d’ami de sa part sur Facebook quelques jours avant la finale. Je me souvenais vaguement de qui il était, je l’avais déjà croisé, c’était un pote de collège de Josh. Je ne savais pas qu’il avait joué à Neuville à mon époque».

     

    Le doyen du FCC confirme « j’ai été surpris de le voir au bord du terrain, je ne l’ai d’ailleurs pas reconnu de suite, il a beaucoup changé mais son regard de prédateur ne s’oublie pas. Quant il m’a demandé si nous cherchions un défenseur j’ai été un peu gêné, mais ça avait l’air de lui faire tellement plaisir que je l’ai présenté au coach ».

     

    Sa place dans la hiérarchie Costaude

     

    On ne peut pas enlever à Jean Guy qu’il est un bon vivant et qu’il aime son club. Toujours présent pour jouer, venir aux repas et rester boire du coscock à la buvette, il est également un très bon ambianceur de vestiaires. Ses tubes « Michou Lahrèche » et « ça c’est Costaud » ont connu de grands succès populaires et ont fait sa gloire et sa fortune.

     

    C’est pour ces raisons qu’il est apprécié de ses coéquipiers et du staff comme en témoigne Maxillaire qui, n’ayant pas d’enfant peut parler librement « c’est bon gars, un peu discret à la buvette mais très attentionné avec les enfants, il est toujours là pour déconner et il est très investi. Par contre ce n’est pas un leader ».

     

    Cette fin de déclaration interpelle puisque dans la tête du coach, Jean Guy est le nouveau capitaine du FC Costauds : « je l’ai nommé capitaine après sa prise de pouvoir alors que je ne le pensais pas motivé pour cette fonction. Il a eu une discussion avec le Président puis il s’est autoproclamé capitaine. Il n’est pas irréprochable sur le terrain et depuis qu’il m’a incité à le placer libero il est vrai qu’on encaisse pas mal de buts évitables. Il est maintenant en concurrence avec le Banquier même si les 2 peuvent jouer ensemble ».

     

    Le coach avait défini un profil bien précis pour le rôle de capitaine : être âgé, expérimenté et respecté, tout le contraire de Jasmine et Khalil les 2 derniers porteurs du brassard…

     

    Un stoppeur qui n’est pas motivé pour le capitanat qui se retrouve libéro avec le bout d’étoffe sur le bras… le coach aurait il subi des pressions ?

     

    De plus, le Président nie catégoriquement avoir eu une quelconque entrevue sur le sujet avec son joueur.

     

    Son avenir au FC Costauds

     

    Une chose est sûre, après lecture de cet article, ses coéquipiers le connaitront sous son vrai visage, son principal soutien reste donc le coach, lequel est régulièrement mis sur la sellette. Son manque de discernement sur l’épisode du brassard ne lui fait pas marquer des points.

     

    Banquier apprécie Jean Guy mais les rêves de présidence des deux hommes sont incompatibles, ces deux là seront donc ennemis au lancement de la campagne présidentielle au mois de mars.

     

    Jean Guy a régulièrement fait part de ses envies de retraite au terme de la saison, surement pour faire valoir l’argument d’une présidence à plein temps contrairement au président en place. Nul doute qu’en cas d’élection la promesse ne sera pas tenue et ses prérogatives étendues.

     

    Maintenant que les grandes manœuvres sont lancées, il est clair que si son opération « Jean PresGuy » échoue il n’aura d’autre choix que de quitter le monde du football et que plus personne ne lui tendra la main comme le FCC a pu le faire quant sa carrière était au point mort.

     

  • Tirée par les cheveux

    Objectif atteint pour le FC Costauds vainqueur 3-2 d'AG4L mardi soir à l'hôpital de Craponne. Mais la manière ne fut pas franchement meilleure que celle des Bleus de Laurent Blanc.


    À l'hôpital de Craponne, championnat FSGT, 5ème journée des poules de brassage, temps froid, nuit noire, 200 spectateurs en colère (de leur chambre d'hôpital, impossible de distinguer le terrain à cause des fumigènes).

     AG4L – FC Costauds : 2-3 (0-0). Buts pour le FCC : Jukipu (2), Khalil.

    FCC : Lému – Bret Banquier Jean-Nique Jean-Bois – Tomalibi Jukipu – Khallil – Nicolibi Michou Pilou. Entrés en cours de jeu : Jean-Roch, Disciple et Sam.

    On a aimé :

    - La présence de Maxillaire sur le banc. Une première cette saison. S'il tient tant à courir le vendredi, pourquoi ne le ferait-il pas autour du stade?

    - Le premier but : une tête de Jukipu à la réception d'un long coup-franc du Banquier (50°). Il était temps de débloquer ce match!

    - La première vilaine faute de la carrière de Michou. Quelle brute épaisse!

    - Banquier, Jean-Nique, Jean-Roch, Lému. Ils sont quatre pour deux places en défense centrale. Sacré casse-tête pour Pich. Dommage pour Lému,qui revenait bien, et pour le Banquier, qui ne se blesse plus.

     

    On n'a pas aimé :

    - Que Lému n'ait pas arrêté le penalty. Que l'histoire aurait été belle!

    - L'entrée trop tardive de Sam, visiblement sanctionné de sa coupe de cheveux non réglementaire.

    - Les Heineken offertes par l'adversaire. L'intention est louable mais, vingt-neuf ans après, comment peuvent-ils ignorer que le sinistre M.Corver (France-RFA 82) était néerlandais, comme Heineken?

    - Le mail du Banquier au plumitif : "Oublie pas ma passe, j'y tiens". Quelle prétention! Il aura automatiquement deux points de moins au prochain match.

    - La rapide blessure de Tomalibi.

    - Le sauvetage du gardien sur la superbe volée de Nicolibi, qui aurait mérité meilleur sort.

    - Le relâchement du FCC à 3-0 en sa faveur, permettant aux adversaires de marquer à deux reprises.

    Jeu et joueurs :

    Marqué dans sa grande adolescence par Andreas Köpke, Lému (6,5) a réalisé un premier match inspiré dans la cage. Une présence hors du commun, des ballons systématiquement relâchés…euh, pardon, boxés... Seul bémol : sa manière de fuir le centre de sa cage deux secondes avant que le tireur de penalty n'approche du ballon. Match plus discret qu'à l'accoutumée pour Bret (6) le meilleur latéral du FC Costauds, peut-être perturbé par le Banquier (6,5). Positionné libéro, ce dernier a été tout de même l'un des rares à surnager techniquement sur un terrain difficile. Passeur décisif sur coup de pied arrêté sur le premier but, auteur d'une belle montée en première période. JeanNique (6,5) a réussi un bon match, solide sur l'homme et propre dans la relance. Un coup gardien, un coup avant-centre, un coup latéral gauche, pas évident dans ces conditons pour Jeanbois (5,5) de briller.

    Rapidement blessé, Tomalibi a fait défaut son Didier de frère, Nicolibi (6), tout de même auteur d'une superbe volée repoussée sur le poteau par le gardien. Jean Roch (7) a encore une fois montré qu'il était dur au mal, un très bon récupérateur.

    Jeankipu.JPGJukipu (7,5), auteur d'un doublé, a sans doute à lui tout seul sauvé les Costauds d'un nul malvenu. Fautif sur le deuxième but d'AG4L, Pilou (6,5) a feint la blessure pour s'excuser d'avoir perdu le temps. L'excuse est recevable car il est Président. Sinon, il a bataillé sans rechigner. Khalil (7) n'a pas pu prendre le jeu à son compte en dépit de belles accélérations, peut-être s'est-il positionné trop haut. Dans ce genre de match, il doit prendre le jeu à son compte et davantage faire jouer les copains. Revenu d'Argentine où il s'est curieusement fait couper ses magnifiques cheveux, Sam (6) a toujours son beau sourire. Mais il accélérait mieux cheveux au vent.  Entré en seconde période, le Disciple (6) n'a pas trouvé l'interrupteur. Seul à la pointe du combat, Michou (6) a passé une mauvaise soirée, sans une occasion à grignoter. Il s'est heureusement rattrapé sur les chips. Sans Gigi, c'est plus facile.

  • Retours gagnants

    Au terme d’une rencontre marquée par les retours de Jeanmène, Seb et Maxillaire, le FC Costauds a assuré sa qualification en poule élite avec une nouvelle victoire 5-2 face à TNT. Sur une moquette non inondée, les hommes de Pich ont livré une prestation inégale : de belles actions offensives et des flottements en défense.

     

    A Pierre Bénite, championnat FSGT, 4e journée des poules de brassage, temps agréable, pelouse de chez Saint Maclou, quelques spectateurs buvant de l’Orangina sur leur motobylette et tournant le dos au match. FC Costauds – TNT 5-2 (3-2).

    Buts pour le FC Costauds : Khalil (3) et Disciple (2).

    Composition et notes du FC Costauds : Jean Nurse (6) - Bret (6), Jean Guy (cap) (6), Lému (5), Josh (6)- Jeankipu (6)– Jeanbois (5.5), Disciple (7), Pilou (6) – Khalil (7), Seb (7).

    Entrés en cours de jeu : Yous (3.5) et Jeanmène (6).

     

    Pich ne disposant pas de son effectif au complet décidait d’aligner un 4-4-2 au coup d’envoi avec Seb et Khalil aux avant postes. Chaussés de leurs pantoufles pour ne pas endommager la moquette, Jean Guy, intronisé capitaine après son putsch, et ses coéquipiers attaquaient le match sur les chapeaux de roue. Khalil, puis Disciple au terme d’une action collective de grande classe portaient rapidement le score à 2-0. Les locaux marquaient à leur tour sur un centre dévissé que Jean Nurse jugeait bon de laisser filer dans ses buts. Pour son retour après avoir été séquestré de longues semaines dans des cuisines par des gens qui voulaient nuire au FCC, Disciple s’offrait même un doublé. Une fois de plus le FCC ne parvenait à conserver son break et le score était de 3-2 à la pause.

     

    Comme souvent, les hommes de Pich allaient définitivement prendre le large en 2e période avec 2 nouveaux buts de Khalil qui a su faire oublier ses frères hier soir : plus puissant qu’Omar, meilleur finisseur que Michou, il termine le match avec un triplé et 2 passes décisives à son actif.

     

    Les spectateurs au dos tourné auraient pu assister à d’étranges phénomènes en tournant la tête hier soir :

     

    Quand Jean Guy réussit son putsch

    brassard-cap-velcro-g.gif

    Hier en fin d’après midi, Jean Guy appelle son Président et lui propose d’aller boire une bière avant le match, il a quelque chose à lui dire mais ne peut pas lui en parler au téléphone. Au bar Jean Guy avait le regard fuyant et n’a rien dit. En donnant sa compo, Pich le nomme capitaine, le complot a fonctionné.

     

    Quand Seb se claque en imitant Usain Bolt

    SNC00362.jpg

    N’est pas le roi du sprint qui veut surtout lorsqu’il est blanc, Seb l’a appris à ses dépends. A vouloir courir trop vite il s’est claqué l’adducteur. Il a même du imiter son coach en s’aidant d’une canne pour se déplacer après le match !

     

    Quand Jeanmène  grille la politesse au Président pour tirer un coup franc

     Si le Président se dit victime d’un hold up « j’avais le ballon dans les mains et je suis légitime pour tirer ce coup franc. Ce qu’a fait Jeanmène est scandaleux ! », Jeanmène lui se défend en déclarant « j’étais l’invité du Président, les règles de politesse voulaient que je tire ce coup franc ».

     

    Bref Jeanmène a grillé la politesse à son Président et a tiré dans le mur. Son Président l’a poussé lorsque le ballon lui est revenu dessus, ce qui lui a fait dévisser sa reprise.

     

    Avec cette 4e victoire en autant de matches de poule, le FCC sait qu’il jouera dans la poule élite. Il peut désormais se concentrer sur son déplacement à Chambéry pour le compte de la coupe de France, un match à ne pas prendre à la légère.

     

    Jeu et Costauds :

     Le Costaud du match :

    Disciple.JPG10ciple (7)

    Son retour a fait beaucoup de bien au FCC après 4 semaines d’absence. S’il n’a pas toujours joué juste ni fait d’énormes différences, il a marqué 2 buts. Le Président l’a néanmoins trouvé beaucoup moins actif que vendredi soir. A joué avec une paire de boucles d’oreilles qui lui allait à ravir.

     

     

    Jean Nurse (6) : Une toile sur le premier but et peu de boulot à faire. Il a rassuré sa défense en la guidant de la voix, beaucoup plus calmement que le Banquier. De bonnes relances à la main également.

    Bret (6) : moins à l’aise que lors de ses dernières sorties, il a eu du mal à défendre sur son vis-à-vis. Se précipite trop dans la relance.

    Jean Guy (6.5) : le machiavélique libero du FCC a livré un bon match en s’efforçant de sortir proprement le ballon. Il aurait pu marquer le plus beau (et surement le seul) but de sa carrière mais le ballon a échoué à quelques centimètres de la lucarne.

    Lému (5) : la moquette ça va vite et Lému en a fait les frais. Son manque de vitesse et de vivacité ont été criants sur certaines actions. Il va falloir qu’il retrouve des jambes lorsque les gros matches vont arriver.

    Josh (6) : il a tenu son couloir et réalisé une bien meilleure prestation que lors de sa dernière sortie contre AG4L. Un retour au premier plan à confirmer pour le George Clooney du FCC.

    Jeankipu (6) : une bonne première période où il a récupéré bon nombre de ballons avant de se montrer bien plus discret par la suite. A sa décharge, il était un peu seul à défendre au milieu de terrain.

    Jeanbois (5.5) : des débordements et des centres en début de match puis plus rien. Il a manqué d’impact physique et de justesse dans ses contrôles tout au long du match et fait preuve d’individualisme sur une action où 2 partenaires étaient seuls au centre.

    Pilou (6) : très actif et altruiste en première période où il a bien orienté le jeu, on l’a un peu perdu de vue lorsque l’équipe a déjoué en 2e période. Ne s’est pas blessé, du moins officiellement.

    Khalil (7) : peu de ballons à exploiter aux avants postes mais 3 buts à son actif, c’est dire s’il a été efficace. A joué en remise et déviation pour ses équipiers, un match plein.

    Seb (7) : Quel dommage qu’il se soit blessé tant il accomplissait un bon match. Il a joué simple et juste et a fait beaucoup de différence sans parvenir à trouver le chemin des filets. Selon le Doc qu’il a consulté en Suisse par téléphone, il sera écarté des terrains pour un bon mois… ou pas.

    Youss (3.5) : en retard, tout comme le paiement de sa licence, il a paru errer sur le terrain. Entré en n°10, un choix étonnant du coach par ailleurs, puis replacé en défense centrale, il n’est jamais rentré dans le match. Devrait plutôt fumer la pipe avant les matches.

    Jeanmène (5.5) : les Costauds étaient contents de le revoir, lui aussi. A part ça il a eu du mal à donner sa pleine mesure, on voit qu’il manque de rythme et qu’il est usé par sa vie dissolue. Le Président ne lui tient pas rigueur de son affront.

  • Le FCC surnage

     

    Piscine municipale de Saint Germain, spectateurs absents, caleçons de bain interdits, pelouse liquide, FCC/TNT 1-0 (0-0).

     

    But pour le FCC : Michou 75ème .

     

    Seuls les adversaires du soir s’étaient déplacés malgré les conditions apocalyptiques. Par respect pour leurs hôtes, les Costauds, privés de leur coach parti dans un endroit encore plus pluvieux, allèrent se changer.

     

    Une nouvelle fois sans véritable spécialiste dans les cages, c’est JeanBois qui fut puni et enfila les gants ( et les palmes ). La partie démarra tant bien que mal et les Costauds, fidèles à leur plan de jeu, firent tourner la balle .

     

    Une fois n’est pas coutume, ils l’abandonnèrent très vite, le ballon refusant de rouler. Seul Bret, qui retrouvait son couloir droit, sortait du lot . Il faut dire que malgré ses doigts de pied manquants, ceux qu’ils lui restent sont palmés !! Il marchait véritablement sur l’eau, tel Jésus sur la Mer Morte.

     

    Morte, la pelouse l’était et Jean Bois qui s’ennuyait ferme commença quelques longueurs, faisant apprécier un dos crawlé ma foi fort gracieux. Devant lui, Jean Guy en capitaine inoxydable, regardait d’un air songeur Lému qui courait, nageait ?, avec une frénésie telle qu’il faisait penser à Gigi devant une imprimante en panne d’encre…

     

    Trois années en Ecosse vous changent un joueur et l’expérience britannique de JeanLèm’ fut déterminante dans cette première mi-temps où il ne se passait, il faut bien le dire, pas grand-chose.

     

    Aucune occasion nette, d’un côté comme de l’autre. Les adversaires restaient camper dans le petit bain et attendaient. JeanBois, qui avait arrêté le dos crawlé, lavait le costume de John Travolta du Président pour la soirée d’après match.

     

    Au milieu, Khalil, Jukipu et les 2 Libi faisaient un toro-piscine avec les adversaires mais ne parvenaient TORO-PISCINE-Jean-Pierre-Labat.jpgpas à alerter Michou, qui agitait les bras comme s’il se noyait.

     

    Tarek eu du mal à surnager, si l’on peut s’exprimer ainsi ! Lui qui est un formidable joueur de ballon mais qui finalement est très moyen en water-polo !

    Water_Polo_-_Ball.gif

     

    Les 22 acteurs n’arrivant pas à nager jusqu’aux vestiaires, le deuxième mi-temps démarra comme la première. Les frères Libi partirent en péniche bosser à Walibi, et Jean Bois profita d’un courant favorable pour aller mettre un coup de fer à la tenue disco présidentielle.

     

    Jeanprési, qui appréciait le travail en piscine et ne se ressentait pas des adducteurs, révisait ses pas de danse, chantonnant « it’s raining men ».

     

    Les Costauds reprirent espoir en voyant Omar sortir des douches et traverser le pédiluve. Malheureusement, l’attaquant rose et noir ne pouvait justifier d’un brevet de 50m et fut prié par le maitre-nageur d’aller se rasseoir sur sa serviette !!

     

    cheveux1.jpgPour la première fois depuis longtemps, les Costauds commencèrent à se dire qu’un point serait déjà pas mal. JeanBois, qui avait gratifié l’assistance médusée de quelques arabesques dignes de Muriel Hermine, pêchait désormais et avait pour l’heure dans son épuisette 3 carpes et 1 silure de belle facture…..

     

     

     

    Oui mais voilà, c’était sans compter sur celui qui ne baisse jamais les bras, celui qui écrit à chacune de ses apparitions les plus belles pages de l’histoire du FCC : JeanMich’ !!!

     

    Alors que le ballon flottait à 25 mètres des buts, Michou poussa fort avec les bras et arriva le premier sur le ballon, qu’il catapulta d’une frappe soudaine du gauche dans la lucarne du portier adverse !!!

     

    1/0, la messe était dite, la viande était dans le torchon, bref en un mot comme en cent, les Costauds venaient de remporter leur 5ème victoire de rang et envoyaient un signal fort à leurs futurs adversaires : « les meilleurs à la piscine c’est nous ! » dixit tonton Jojo.

     

  • Discount design nouveau sponsor

    Le FC Costauds est fier de compter un nouveau sponsor à ses cotés:

    Discount design est un site marchand de vente de meubles design à des prix défiants toute concurrence.

    Vous recherchez des chaises, fauteuils, tables et salons de jardin au meilleur prix?

    200511_161512_PEEL_kzPUD9.JPG180810_193139_PEEL_7WU4wJ.jpg210610_200828_PEEL_wbYec6.JPG

    211210_005843_PEEL_AkBEZr.JPG230911_000736_PEEL_FQWk3Q.JPG270511_142101_PEEL_hE9E9Z.JPG100111_194846_PEEL_J5vYd5.JPG

    Faites votre choix sur www.discount-design.fr.

    Discount design.jpg


  • La mascotte Thierry Roland dit tout !

    Depuis vendredi dernier, Pich a un nouvel adjoint : la réplique presque grandeur nature de Thierry Roland, le parrain du FC Costauds.
    La nouvelle mascotte du club s’est livrée sans tabou sur l’actualité de son club :

    divers 005.JPG


    Mascotte Thierry Roland, comment êtes vous arrivé au FC Costauds ?
    A vrai dire je n’en sais rien, je me suis éveillé en présence de Jean Guy et ses enfants, j’en garde un très bon souvenir, ses enfants aussi ! Je leur ai raconté l’histoire de Pinoccio, sauf que je n’ai pas un grand nez moi…

    Quel est votre rôle au sein du FC Costauds, en quoi pouvez-vous aider Pich ?
    Je pense tout d’abord que j’ai une tête sympathique et que les joueurs m’aiment bien, comme le vrai Thierry Roland. J’apporte aussi à Pich le charisme qu’il ne possède pas et puis c’est sympa de voir les matches du FC Costauds. D’ailleurs si un jour il manque un joueur, je veux bien faire le nombre, j’ai déjà le maillot !

    Quels sont vos Costauds préférés ?
    Je citerai tout d’abord Jean Guy qui m’a donné vie, c’est un type bien sous ses airs de dur à cuire et sa barbichette de biker (il prononce biquère, à la Costaud). Omar me plait beaucoup aussi, il sait mettre l’ambiance et aime vraiment le foot, le vrai. Comment ne pas citer le Président, le gourou de la secte sans qui je n’existerai pas. Ah oui, Tomalibi est sympa aussi, il me paye des whisky à Walibi.

    Et Michou ?
    Michou aurait du faire du tennis en double, un sport collectif où il ne faut pas donner la balle à son coéquipier mais à son adversaire !

    Lolo convoitait la place de Pich la saison dernière et ne l’a pas eu, et vous ?
    Moi je l’aurais.

    Vous êtes intéressé ?
    Ah non, pas du tout mais le Président me l’a promise.

    Quels sont vos rapports avec le vrai Thierry Roland ?
    Nous avons été présentés la semaine dernière et je lui ai tout de suite plu, c’est d’ailleurs réciproque. On s’aime bien et nous avons même prévu de nous revoir. Il devrait être témoin à mon mariage.

    divers 003 (2).JPG

     


    Vous allez déjà vous marier ?
    Je ne veux pas finir vieux Costaud, Jean Guy va me présenter quelques victimes qu’il a empaillées.

    Une petite blague pour finir ?
    Volontiers, les grosses têtes me manquent : c’est Toto qui va voir un match du FC Costauds et il fait à Banquier « tu ne joues pas ? ». La blague marche aussi avec Ced Monnet…