UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Histoire d’une révolution ou comment JeanBank a Putsché JeanPré dans les escaliers

    Qu’importe la défaite, qu’importe le retour au score prometteur et la domination de la seconde période, l’essentiel était ailleurs en ce beau soir de printemps.

     

    A Pierre Bénite: temps clair, pelouse en moquette, trains à l’heure, douches froides.

    ASCEE - FC Costauds : 2–1

     

    Chronologie d'une révolution:

    19H30 Pierre Bénite (Utah beach) : un groupe de jeunes livré à lui-même attend devant le stade qu’on lui apporte la collation d’avant match. Pas de JeanPré ni de Jeanki à l’horizon, l’angoisse monte peu à peu dans les rangs.

    Ils vont pourtant devoir se battre pour les couleurs costaudes que certains d’entre eux ne connaissent même pas, il y a en effet 8 sans-papiers dans ce groupe.

     

    9782324003912.jpg

    Rapidement mis au courant de la situation grâce à ses réseaux de renseignement dignes de la Stasi (le Vilain pourra confirmer), le sang du Banquier ne fit qu’un tour: c'est l'occasion où jamais!". Il troqua ses charentaises et son peignoir pour des baskets de foot Patrick et un maillot rose trop serré, Envoyé Spécial attendra…

     

    A son arrivée, 15 minutes après le coup d’envoi, il découvrira un spectacle qui va au delà de tout ce qu’il pouvait imaginer : désolation, souffrance, désorganisation, les petits Costauds se faisaient tirer comme des lapinous.

     

    Un petit tour par les vestiaires et Banquier ne tarde pas à reprendre les choses en main : sa première mesure sera de ré introniser Trapatopich. Le nouveau marié conscient de la chance qui lui est accordée ne tergiversera pas: « Banquier vous rentrez ».

     

    A partir de ce moment, la physionomie du match va radicalement changer et le plan échafaudé par ce machiavélique de Banquier réaliser:

    • Comme prévu, c’est un FCC conquérant et dominateur qui égalisera.
    • Comme prévu, l’arbitre oubliera un pénalty en faveur des Roses.
    • Comme prévu, le FCC encaissera un but à la dernière minute.
    • Comme prévu, Pich ne conservera pas son poste (on ne vire pas un coach sur une victoire).

     

    Le PUTSCH est proche ….

     

    22h à la buvette: La buvette se transforme alors en meeting politique : Banquier fait un travail de sape auprès de son auditoire.

    Banquier jubile lorsque sa propagande finit par porter ses fruits :

    Les apprentis Costauds les plus fragiles laissent échapper comme un soulagement, délestés d’un poids beaucoup trop lourd à porter pour leurs frêles épaules :

    - On peut faire sans JeanPré alors : s’écriait untel

    - Moi perso je n’aime pas la Suze, affirmait un autre

    - Ah bah moi c’est les soirées étudiantes

    - Quelle horreur les fléchettes

    - Prendre l’apéro avant le match ce n’est pas très sérieux…

     

    Le peuple Costaud venait de se débarrasser de JeanProutine, la Crimée pouvait rejoindre l’Ukraine.

     

    23h au QG improvisé du Banquier: Scandant le nom du de leur nouveau chef et exprimant la joie de leur liberté retrouvée, le soulèvement des partisans du Banquier fut bref et naturel.

    JeanGrosse fut nommé chef des Brigades Roses dans la foulée et sera chargé de s’occuper des derniers pros-JeanPré, à savoir les Costauds les plus intelligents (et oui il y en a !) et donc les moins manipulables.

     

    JeanMo fut rasé sur la place publique et enfermé dans une geôle fasciste. Réfugié en Calade et interrogé sur une éventuelle rançon à verser, JeanPré tentait de négocier un accord : nous apprenons à l’instant que Gigi est détenu en monnaie d’échange, nos pensées vont vers les masseuses et escort girl du Rhône.

      

    IMG_3722.jpg

    00h30 sur la statue du cheval de la place Bellecour: Le dernier message délivré par le Banquier à la foule était le suivant : «  La révolution est en marche, elle sera longue et couteuse. Il y a deux couleurs à notre drapeau, la période noire est morte, vive la rose !!! »

     

    IMG_4995.jpg