UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Jeanpré se livre

    Ça faisait longtemps que Jeanpré ne s’était pas livré dans les médias, à l’aube d’une série de 3 matchs décisifs, il profite de la mi- championnat pour balayer l’actualité de son club et nous parler de ses hautes ambitions pour la fin de saison. Sont tour à tour évoqués : les résultats, la concurrence, l’état d’esprit, le coaching et les anciens Costauds.

     

    Les résultats :

    Nous connaissons une très bonne période puisque nous sommes sur une série en cours de 6 matches gagnés. La plupart ont été maîtrisés, nous avons pris beaucoup de buts en fin de rencontres quand nous avons dû faire tourner l’effectif pour que tout le monde participe à la fête. Jusqu’à présent ça ne nous a pas porté préjudice mais il va falloir faire attention à ça à l’avenir. Trois gros matches nous attendent en avril puisque nous recevons les 3 seules équipes qui nous ont battues, il s’agira de faire un sans-faute, nous avons la qualité pour le faire. Au dela de ces 3 rencontres, nous nous apercevons qu’il n’y a plus de matches facile et qu’on ne peut plus se permettre d’aborder certains matches plus légèrement. Nous visons clairement un doublé historique championnat / coupe du Rhône, personne ne l’a jamais fait à ma connaissance.

    La concurrence :

    Nous avons la chance d’avoir un groupe étoffé de 26 joueurs, ce qui ne nous était jamais arrivé. Nous pouvons aligner 16 joueurs sur la feuille de match à chaque rencontre, ce qui présente des avantages et des inconvénients car certains joueurs ont eu peu ou pas de temps de jeu sur certains matches. La saison est longue et il faut comprendre que faire entrer 5 joueurs n’est pas évident, preuve en est nos nombreuses fin de parties catastrophiques. Nous réfléchissons donc à ne convoquer que 14 ou 15 joueurs.

    L’état d’esprit :

    Tout le monde est assidu et motivé, nous arrivons à réunir une vingtaine de joueurs à l’entrainement,  c’est vraiment agréable. Le groupe vit bien, il n’y a une bonne entente entre les jeunes et les plus anciens, nous n’avons que des bons mecs. Par contre nous manquons de leaders sur le terrain à mon goût. Mis à part Yo et moi quand je suis disponible pour jouer, il nous manque des éléments pour tirer le groupe vers le haut quand nous sommes en difficulté. Des mecs comme Jeanki, Jeanpetit, Jeanpignon ou JeanRoux doivent remplir ce rôle, ils ont la légitimité et le caractère pour le faire. En dehors du terrain, nous avons ce qu’il faut par contre : JeanMo, Jeanbois, JeanRoux et Jeanpavier sont incontournables.

    Le coaching :

    Pich ne pouvant plus être présent aussi souvent qu’avant, j’ai dû reprendre son rôle pendant ma période de blessure. Maintenant que je suis rétabli, je souhaite me concentrer sur le terrain. David a accepté ma proposition de passer coach. Il a une bonne analyse et connait bien le groupe, il sera parfait dans ce rôle et pourra s’appuyer sur Jeanpavier, Pich et moi s’il a besoin. Il connait les objectifs et sait qu’au moindre faux pas il sera viré sans ménagement. C’est la rançon de la gloire.

    Le rôle des anciens :

    166123_1693680856268_1292331_n.jpg

    Je ne comprends pas que nos anciens ne s’impliquent pas plus dans le club. Le FC Costauds leur a beaucoup donné, ils ne doivent pas oublier que c’est grâce à lui qu’ils ont pu finir dignement leur carrière. Ils semblent aigris et jaloux, j’entends souvent dire « le FC Costauds a changé, maintenant il n’y a que des gamins que Jeanpré a façonnés à son image ». Ça relève du fantasme, qu’ils viennent voir par eux même. JeanGuy aurait pu nous faire profiter de son expérience tactique, lui qui entraîne une équipe de -11 ans, Gigi pourrait être titulaire au poste de responsable buvette avec Ryjean comme assistant, Michou serait entraîneur des attaquants, avec lui Yo aurait déjà atteint les 40 buts et Josh pourrait enseigner le foot d’avant 1998 aux plus jeunes. Le FCC a toujours été le lien qui nous permettait de se voir régulièrement, c’est dommage.

    Par contre, j’attends toujours la démission du Banquier de son poste de vice-président.

     

  • Au bout du suspens

    En s’imposant in extremis au terme d’un match fou contre l’ASCEE, le FC Costauds a consolidé sa place de leader.  Même s’il faut retenir la formidable détermination affichée pour aller arracher la victoire, il faudra faire preuve de beaucoup plus de concentration et de sérénité en défense au moment d’aborder une série de 3 matchs décisifs : Chaponnost, JTEKT et Selux, les 3 équipes à avoir battu le FCC cette saison.

     

    A Pierre Bénite, temps pluvieux, terrain en moquette agrémentée de sable, bières fraiches, ASCEE – FC Costauds 5-6 (2-1).

    Buts pour le FCC : Madjid (2), Jeanpignon, JeanMo (2) et Yo

    Composition du FCC : JeanPavier – Pépé, Jeanpignon, Lilian, Madjid – Jeanweb, Jeanki, JeanMo – JeanRoux, Yo, Ryjean

    Entrés en cours de jeu : Robin, Jeanbois, Jeanpré et JeanMaurice

    Le film du match :

    5e 0-1 Madjid marque sur un centre dévissé qui finit en lucarne

    20e 1-1 Sur un duel le long de la ligne de touche Jeanpignon est pris de vitesse et s’arrête de jouer pensant que le ballon était sorti de l’aire de jeu

    35e 2-1 Jeanpignon rate un amorti, l’attaquant adverse tente un lob sans contrôle qui ne laisse aucune chance à Jeanpavier

    Mi-temps

    50e 2-2 Corner pour le FCC botté par JeanMo qui trouve la tête de Jeanpignon qui marque en 2 temps après un cafouillage

    55e 2-3 débordement de Jeanbois qui sert JeanMo dans l’axe, lequel marque du plat du pied

    60e 3-3 l’attaquant d’ASCEE remporte son duel avec Jeanpavier

    62e 4-3 Sous pression, Jeanpignon rate son contrôle sur un ballon aérien, laissant l’attaquant local aller battre Jeanpavier

    75e 4-4 idéalement servi par Robin, JeanMo signe un doublé

    85e 5-4 un corner renvoyé dans l’axe par Jeanpré est repris de volée par l’attaquant adverse et termine sa course dans la lucarne de Jeanpavier

    88e 5-5 sur une montée, Madjid tente une frappe désespérée sur laquelle le gardien se troue. A l’échauffement, le défenseur du FCC avait annoncé qu’il marquerait un doublé, il n’imaginait certainement pas avoir autant de réussite.

    95e 5-6 le FCC fait le siège du but adverse, JeanMo trouve Yo qui s’impose au physique sur son vis-à-vis et délivre ses partenaires en offrant la victoire.

     

    Tout avait bien commencé pour le FCC qui a rapidement ouvert la marque, c’était de bon augure contre un adversaire balayé 10-3 en coupe quelques mois plus tôt.

    La suite sera moins rose avec trop d’approximations au milieu de terrain et de et de manques de concentration en défense. Elle deviendra carrément noire quand l’ASCEE égalisera et prendra l’avantage peu avant la pause, Jeanpignon a sa part de responsabilité sur ces 2 buts.

    Jeanpré profitera de la pause pour dire à ses joueurs ce qu’il pensait de leur performance et faire quelques rappels tactiques : laisser moins d’espaces à l’adversaire et jouer plus direct sur les hommes de couloir lesquels devant faire des appels plus tranchants.

    Chékari, Chékapleure

    Le match deviendra complètement fou en seconde période avec des rebondissements dignes de Séville 82 sauf que là l’histoire fini bien. Jeanpignon fautif sur les 2 premiers buts se rattrapera en égalisant mais retombera vite dans la facilité, s’en était trop pour Jeanpré qui le remplacera par lui-même 4 mois après son dernier match.

    images (1).jpgtéléchargement.jpgimages.jpgimages (2).jpg

    Menés 5-4 alors qu’il ne reste alors qu’une dizaine de minutes à jouer, les tauliers de l’équipe vont alors tout mettre en œuvre pour l’emporter. Le portier local qui a multiplié les arrêts va s’incliner par 2 fois dans les arrêts de jeu.

    La réaction :

    Jeanpavier : « c’est bizarre d’avoir eu autant de mal avec presque tous les titulaires. Nous ne sommes pas passés loin de la défaite, si nous faisons autant d’erreurs défensives face aux autres prétendants pour le titre ça ne se finira pas aussi bien. J’espère que nous retiendrons la leçon ».