UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le FCC s’en sort bien 

    Au terme d’un match dans lequel il menait 3-1, le FCC est passé tout près de la correctionnelle en égalisant à la dernière seconde alors qu’il était archi dominé.

    Une fois de plus les roses et noirs n’ont pas fait preuve de l’état d’esprit qu’il fallait et ils peuvent se mordre les doigts de ne pas avoir profité des résultats des autres équipes de têtes qui lui étaient favorables.

     

    A Saint Priest, temps frais, terrain en ghorre peu tracé, Ménival – FC Costauds 4-4 (1-3)

    Buts pour le FCC : Jeanpignon, JeanBrute, Jeanglet et Disciple

    Compo du FCC : Jeanpavier – Kiki, Jeanpré, Jeanpignon, Pépé, Jeanglet – Jeanweb, Ryjean, JeanRoux – Disciple, JeanBrute

    Entré en cours de jeu : Jeanvier et Jeanbois

    Référé: JeanDave

    Le FCC était aligné dans un 5-3-2 pour aborder un match doublement important face à Ménival. En effet, ce sont ces derniers qui se sont qualifiés au détriment du FCC en coupe de France et les hommes de JeanDave avaient l’occasion de prendre la tête du championnat en cas de victoire du fait du match nul entre Villette et JTEKT en début de semaine.

    Après un début de match poussif de la part du FCC, c’est logiquement que Ménival ouvrait la marque. Ce but a eu pour effet de booster Jeanpré et ses coéquipiers qui reprenaient le jeu à leur compte et se créaient des situations dangereuses. Sur l’une d’elles Ménival provoquait un penalty consécutif à une main dans la surface que Jeanpignon transformait.

    Ménival continuait de se procurer des situations mais ne se montrait pas véritablement dangereux au contraire du FCC qui allait faire preuve d’un réalisme sans faille. C’est tout d’abord JeanBrute qui donnera l’avantage en coupant un centre du très remuant Jeanvier avant que Jeanglet triple la mise.

    A 3-1 à la pause, le FCC pouvait voir venir et gérer son avance, du moins c’est ce qui aurait dû se passer. Paradoxalement c’est un FCC complètement désorganisé et fébrile qui reviendra sur le terrain. Acculé et sans idées, les Rose et Noir subiront le match et c’est logiquement que Ménival réduira la marque et égalisera en l’espace de quelques minutes. Les locaux survoltés feront plier une nouvelle fois un FCC complètement inoffensif. A 4-3 pour Ménival, le FC Costauds a été tout près de sombrer et il ne doit son salut qu’à un énorme Jeanpavier (sans jeu de mot) qui sera décisif par 2 fois.

    Disciple.jpg

    Le but de Disciple à la dernière seconde sauvera le match du FCC

    Les hommes de JeanDave avaient vraiment une bonne étoile jeudi soir puisqu’ils ont égalisé au bout du temps additionnel sur leur seule occasion de la 2e période et encore, c’est une reprise complètement écrasée de Disciple qui trompera le portier adverse. Le but était tellement improbable que Disciple se tenait la tête à 2 mains avant de se rendre compte que le ballon était rentré.

    Les notes du coach :

    La note du match : 6 - Un match vivant avec des nombreuses occasions de part et d'autre, chacune des deux équipes ayant eu sa mi-temps.

     

    Jeanpavier2.JPGL’homme du match : Jeanpavier - 6.5 - Un match très propre et solide. Grâce à 2 arrêts décisifs en seconde période il permet de ramener les 2 pts du match nul sur une surface qui pourtant ne lui sied guère.

    Jeanpré : 5.5 - Plutôt présent en 1ère mi-temps et ne manquant pas d'envie, a ensuite été régulièrement pris de vitesse par les attaquants adverses. Sa montée rageuse en fin de match redonnera un semblant d'allant à l'équipe permettant l'égalisation des siens.

    Jeanpignon : 5.5 - Le froid n'ayant pas permis aux consignes "jouer simple et rester en place" de monter jusqu'à son cerveau. Il commettra 2 grosses bourdes heureusement sans conséquence dans les premières minutes du match. C'est tout de même lui qui égalisera sur pénalty. 

    Pépé : 5.5 - Si il a été peu mis en difficulté en 1 ère et malgré quelques interventions bien senties en seconde mi-temps, la vitesse et la technique adverses lui auront, comme les autres, posé de nombreux problèmes.

    Kiki :  5.5 - il aurait mérité 3 pour ne pas être capable de fournir une adresse correcte au coach. Il s'agit d'un défenseur pur pas suffisamment à l'aise dans un schéma lui demandant d'être plus présent offensivement.

    Jeanglet : 5.5 - Un relâchement coupable en 1ère mi-temps coûtera le 1er but des locals compensé ensuite par un but pour les siens. Orphelin de Jeanpetit sur son côté gauche il aura eu toute les peines du monde à faire la différence sur son aile.

    Jeanweb : 6 - Un match plein avec une grosse débauche d'énergie, aura même compensé en fin de match la montée de Jeanpré se retrouvant en défense centrale.

    Ryjean : 5.5 - Trop nerveux et agacé pour faire le match qu'on attendait de lui. Doit impérativement faire parler ses qualités de vitesse, de ténacité et de passe surtout dans des moments où il est moins bien physiquement.

    Jeanroux : 5.5 – S’il jouait aussi bien qu'il parle nous aurions Zidane chez les Costauds. Malheureusement malgré quelques bons mouvements son physique hors norme ne lui permet pas d’exprimer sa vision du football.

    Jeanbrute : 6 - il a parfois manqué de justesse dans le dernier geste, mais a su imposer un défi physique à son adversaire y allant même de son petit but (hors-jeu???) sur une offrande de Jeanvier.

    Disciple : 6 - un match pénible car il a longtemps été sevré de ballons aux avant-postes mais n'a jamais lâché pressant et harcelant en permanence ses défenseurs. Il marquera même un but d'anthologie pour l'égalisation des siens qui le laissera sans voix.

    Jeanvier : 6 - son retour à la compétition nous a rappelé son importance dans les phases offensives faisant sans cesse la différence sur son aile droite. Il lui faudra retrouver la condition physique pour être encore plus décisif.

    Jeanbois : 5.5 - ses quelques minutes sur le pré (enfin sur la plage) ont rappelé aux différents observateurs à quel point l'élégance n'est pas chose commune. Aurait même pu marquer un but s’il n'avait pas fait du Jeanbois

    Référé Dave : 9 - Pour les nombreuse occasions adverses avortées (volontairement ou non) et le penalty sifflé pour les siens en toute bonne foi mais qui suscitera beaucoup d'interrogation même parmi les Roses. A quand la vidéo en FSGT???

     

    Dave.JPGLe mot du Coach : Si Coach Dave n'a pas souhaité s'arrêter en zone mixte pour commenter le match de son équipe (préférant se rendre chez Quick), une source proche du dossier nous a fait part de sa déception et de sa tristesse face à l'attitude de ses joueurs dans un match qu'ils auraient pu et dû maîtriser de bout en bout.

    Il est important selon cette même source de retrouver les valeurs et les raisons qui ont fait le succès du FC Costauds : Solidarité, Plaisir et Rigolade.

    "Ne pas oublier pourquoi on aime se retrouver chaque semaine" voilà ce qu'il est impératif de remettre au cœur des débats au risque de devenir un club lambda.

  • Le FCC (r)assure !

    En l’absence de Yo, son buteur mal aimé, le FC Costauds a poursuivi sa marche en avant en disposant facilement de TNT pourtant en haut de tableau et disposant de la meilleure attaque avant le coup d’envoi.

    Les joueurs de JeanDave reprennent donc leur place dans le peloton de tête du championnat et font le plein de confiance avant de recevoir ASSYRO vendredi prochain pour réaliser l’exploit de se qualifier en coupe de France.

     

    A Anse, temps estival sur la banquise, vin chaud et bières fraiches, FC Costauds – TNT 4-1 (2-0)

    Buts pour le FCC : Jeanki (2), Disciple et Ryjean

    Compo du FCC : Jeanpavier (5)– Pepe (6), Jeandave (6), Liljean (6) – Jeanglet (7), Jeanweb (6), Jeanki (2), JeanRoux (6), Ryjean (6) – Disciple (6), Jeanbrute (6)

    Entrés en cours de jeu : Jeanpignon (5) et Kiki (5)

    Alignés dans une formation en 3-5-2, le FC Costauds a pris le match du bon côté en étouffant son adversaire d’entrée. Après plusieurs situations dangereuses les locals ouvraient la marque sur une magnifique inspiration de Jeanki qui réussissait un lob de 40 mètres sur le portier adverse.

    Jeanki.JPG

    Jeanki est rare mais précieux 

    Moins de 10 minutes plus tard le même Jeanki doublait la mise de la tête sur un corner botté par Jeanglet. La défense regroupée autour de Liljean, patron en l’absence de Jeanpré accidenté du travail, repoussait sereinement les rares assauts adverses pour atteindre la mi-temps sur le score de 2-0.

    La seconde période fut dans la lignée de la première avec un 3e but de Disciple. La réduction du score de TNT n’inquiètera pas outre mesure les roses et noirs  puisque Ryjean à la réception d’un centre de Jeanglet clôturera les débats.

    Les notes du match :

    L’homme du match : Jeanki (2)

     Omniprésent à la récupération, il a encore distillé de bons ballons et nous a régalé de 2 superbes buts. Le FC Costauds a clairement un autre visage quand il n’est pas chez ses beaux-parents ou en WE avec Madame.

    Jeanpavier (5) - Peu sollicité, il est sauvé par son poteau sur un ballon anodin et encaisse un but sur lequel il ne peut rien. Dans ce froid extrême sa masse graisseuse lui a permis de ne pas geler.

    Pépé (6) - Il n’avait pas joué 90 minutes depuis un moment et ça ne s’est pas vu. Accrocheur et volontaire il s’est montré intraitable.

    Liljean (6) – Sobre et inspiré, il a coupé les trajectoires et paré au plus pressé quand il le fallait. Un match propre sans prises de risque inutiles.

    JeanDave (6) : En raison du nombre de blessures et du repas organisé par Jeanbon, le coach a du chausser les crampons. Sur le banc JeanMo n’était pas serein mais il dû bien reconnaitre que le dalmatien du FCC a bien  tenu sa place en se montrant intraitable pendant 35 minutes.

    Jeanglet (7) – il a suppléé Jeanpetit dans le couloir gauche avec brio puisqu’il est à l’origine de 3 buts. Il a beaucoup apporté offensivement par ses percussions même s’il aurait gagné à jouer plus simple par moment. On retrouve peu à peu le Jeanglet de la saison dernière.

    Jeanweb (6) – toujours aussi précieux dans le cœur du jeu, il a encore ratissé nombre de ballons et couru pour lui et JeanRoux. En dedans à la buvette, ce qui fait baisser sa note.

    JeanRoux (6) – il n’est pas encore au top physiquement et ça se voit à l’œil nu. Arrivé en retard, 5 minutes avant le coup d’envoi, un pack de bière à la main pour s’excuser, il a malgré ces éléments défavorables il fait son match… quand il lui restait du souffle.

    Ryjean (6) – Pendant de Jeanglet côté droit, il a fait le job en se montrant disponible et en couvrant beaucoup de terrain mais il a manqué de réussite et surtout d’adresse par 2 fois. Il finira par être récompensé de ses efforts en scorant en fin de rencontre.

    Disciple (6) – Associé en attaque à JeanBrute, il s’est tellement battu qu’il en a parfois perdu sa lucidité. Il aurait pu (dû) sortir de ce match en inscrivant un triplé mais il a eu le mérite de tuer le match en marquant le but du 3-0. Il pèse de plus en plus au fil des rencontres.

    JeanBrute (6) : Lui aussi aurait pu faire mieux avec plus d’application. Il s’est efforcé de respecter les consignes et possède une bonne marge de progression. Sa performance à la buvette l’avant-veille de courir les 72 kilomètres de la Sainté – Lyon est tout à fait incroyable. Un Costaud !

    Jeanpignon (5) – d’abord entré au milieu du terrain où il a eu du mal à trouver sa place, il a été repositionné en libéro en 2e période où il a fait le strict minimum. Quelques coups francs bien bottés à son crédit.

    Kiki (5) – Entré en 2e période, il a été en dessous de ses dernières sorties. Il a tenu son couloir sans avoir l’apport offensif que l’on attendait de lui.

    Jeanbois (non noté) - ça fait plaisir qu’il vienne voir les copains un soir de grands froids. Il a pu s’apercevoir qu’il ne manquait pas sur le terrain mais beaucoup dans les vestiaires et sur le banc de touche.

    Le duo JeanMo – Jeanpré a régalé à la buvette du Téléthon puis à la Villa après le match mais a surtout fait un coaching parfait profitant du fait que JeanDave était sur le terrain.  L’organisation en 3-5-2 s’est avérée être une excellente décision tout comme celle de faire sortir JeanDave prématurément en le convaincant que ce ne serait pas raisonnable pour lui de retourner sur le pré.