UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le FCC est pas passé loin

Après sa défaite inaugurale face à l’ASUL (5-0) la semaine dernière, le FC Costauds enchainait par un déplacement à Jassans, l’un des favoris pour le titre de champion de la Poule des As.

Organisé, combatif et appliqué, le FCC a longtemps cru pouvoir revenir avec un résultat favorable.

A Jassans, temps agréable, belle pelouse en plastique, Jassans – FC Costauds 2-1 (0-0)

But pour le FCC : JeanBas 60e

Compo du FCC : JeanLolo (8)– Kiki (7), JeanPignon (6.5), JeanMed (6.5), Jeanpetit (7) – Jeanweb (7), JeanProt (6.5) – JeanMet (6.5), JeanRoux (6), Nicolibi (5) – JeanjaccYo (7)

Entrés en cours de jeu : JeanBas (7.5), Yo (6), JeanChauve (6.5) et Jeangrassouillet (5.5)

Coachs : Jeanpré et Romano

FCC - Jassans.jpg

Le FC Costauds avait à cœur de ne pas reproduire les erreurs défensives entrevues la semaine passée. Il s’est présenté sur la pelouse de Jassans dans un 4-2-3-1 avec 2 milieux défensifs et des joueurs plus techniques capables de tenir le ballon et résister au pressing adverse.

Le 1er quart d’heure fut compliqué et le FCC se serait vu mené sans un grand JeanLolo qui a montré qu’il valait beaucoup mieux que son match de la semaine passée. Peu à peu, les roses et noirs gagnaient en confiance et sortaient un peu plus. Jeanpré qui avait remplacé les gourdes d’eau par des packs de bière effectuait les premiers changements en lançant JeanBas à la place de Jeanroux qui commençait à ressembler plus à une andouillette trop cuite qu’à un joueur de foot. Bien en place, le FCC rejoignait les vestiaires sur un score de partout zéro.

C’est au tour de Yo et JeanChauve de suppléer Kiki blessé à la cheville et Nicolibi pour apporter du sang neuf. Le divin Chauve entré à un inhabituel poste de milieu gauche allait faire beaucoup de bien à l’équipe en aidant Jeanpetit à défendre et en prenant son couloir à bon escient. Devant, JeanjaccYo et JeanBas permutaient et affichaient enfin une réelle complicité. Sur une interception de JeanBas, le meneur de jeu éliminait son vis-à-vis et décochait une magnifique frappe de 25 mètres hors de portée du gardien adverse.

C’est le début d’un gros temps fort du FCC qui va mettre la pression sur les défenseurs de Jassans et se procurer par 2 fois la balle de 2-0. C’est tout d’abord JeanjaccYo qui verra sa frappe juste assez effleurée par le portier local pour fuir le cadre, puis JeanChauve qui après un rush côté gauche se présentera face au gardien mais verra son ballon repoussé par la jambe de ce dernier.

Le FCC avait laissé passer sa chance puisque sur un contre mené à 100 à l’heure par Jassans, Jeanpetit et JeanMed n’arriveront pas à stopper l’ailier adverse qui pourra centrer pour Antho Niobey qui arrivera enfin à battre JeanLolo. Le FC Costauds ne baisse pas les bras pour autant et sa défense bien organisée autour de Jeanpignon tient bon.

Il faudra un coup franc imparable pour venir à bout du FCC : excentré sur la gauche, la frappe de Jérome Belmonte finira dans la lucarne d’un JeanLolo impuissant. Même un bon Viagra n’aurait pu l’aider sur ce coup.

Les hommes de Jeanpré s’inclinent donc pour la 2e fois de rang, ce qui n’a pas dû arriver souvent dans l’histoire du club. Il reste maintenant 2 semaines aux roses et noirs pour travailler et aller décrocher leur premier succès pour leur premier match à l’intérieur cette saison face à Sud Lyonnais le 09/11.

La réaction :

Jeanpré (l’homme le plus influent de Costauland selon une étude de la SOFRES menée auprès d’un panel de 100 Costauds représentatifs et publiée dans Costauds magazine le 11/07/2018): Il y a plein de bonnes choses à retenir de ce match. Tout d’abord notre état d’esprit : on a rien lâché, on s’est battu les uns pour les autres,  JeanLolo a même fini avec l’arcade en sang et l’épaule en vrac. On commence à monter en puissance physiquement et à emmagasiner de la confiance.  On va y arriver, nous sommes le FC Costauds, nous avons toujours gagné.

Écrire un commentaire

Optionnel