UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

capitaine

  • Le FCC perd son titre

    « Si ma tante en avait, çà serait mon oncle ! ». Voilà en substance ce qu’a répondu Coach Jean Guy aux journalistes à la fin du match qui lui demandaient si l’absence de trois titulaires grippés de dernière minute (dont le gardien de but) avait pesé sur l’issue du match….Rajoutez à cela une bonne demie douzaine de tirs non cadrés et au moins autant d’arrêts du portier adverse et vous obtenez une soirée qui peut laisser des regrets.


    A Miribel, Quart de finale Coupe du Rhône-Temps maussade- Pelouse étonnamment bonne, Electricfil bat FC Costauds 3-2 (1-1).

    Buts pour le FCC : Khalil et Pilou

    Composition et notes du FCC : Lému (6) – Josh (6), Jean Nic (6), Yous (6.5), Jean Bois (5.5) – Jeankipu (6.5), Khalil (7) – Pilou (6.5), Dentiste (6), Nicolibi (6) – Omar (7)


    Le match :

    Le début de match était largement dominé par les locaux qui s’installaient dans la moitié de terrain des roses et noirs et ouvraient logiquement le score, Lému regardait impuissant le tir adverse transpercer ses filets. Electricfil continuait à mettre la pression et obtenait dans la foulée un pénalty ! Confiant, à la différence de ses coéquipiers, le portier Costauds aux origines Arbreslo-phocéennes mit une telle pression psychologique au tireur adverse que ce dernier envoya le ballon au-dessus de la barre transversale !!

    Ce premier tournant du match relança des Costauds jusque-là bien timorés. Les tentatives costaudes se précisaient mais les joueurs de Jean Guy se retrouvaient à 10, après l’expulsion temporaire de Tonton, peu enclin à se faire insulter par un adversaire auquel il recommanda chaudement de se taire !!!

    Cela n’atténua pas pour autant les velléités offensives du FCC qui égalisa par l’intermédiaire de Khalil peu avant la mi-temps.

    L’arrivée quelques minutes avant le début du match de Jean John permit aux Costauds de jouer à 11 contre 11 la seconde période après le départ du didier-jockey maison. Une seconde période que les protégés de Pilou allaient passer dans la moitié de terrain adverse, acculant Electricfil devant son but et les obligeant à procéder en contre……ce qu’ils ne se privèrent pas de faire et creusèrent l’écart alors que le FCC pêchait par maladresse.

     

    Menés et malmenés, les Costauds n’ont jamais baissé les bras

     

    Toujours aussi peu en réussite, les roses et noirs encaissèrent un troisième but qui, croyait-on, pliait le match. Jean Guy, à court de solutions (et de remplaçants surtout), s’évertuaient à encourager se joueurs à qui il restait 10 minutes pour revenir dans le match.

    L’équipe était morcelée, écartelée, mais bien vivante et réduisait le score par Pilou. Les quelques minutes restantes n’étaient qu’un pilonnage rose sur la cage adverse. Jean John, Kipu, Khalil, eurent des occasions mais rien n’y fit et les Costauds s’inclinèrent.

    Cette seconde défaite en autant de match voit surtout le FCC perdre un objectif majeur de la saison. Cette élimination en Coupe du Rhône est certes dure à avaler mais Jean Guy préférait s’appuyer sur le positif «  les gars ont fait preuve de courage et n’ont pas lâché…de telles valeurs vont payer….le déplacement  dès la semaine prochaine chez l’épouvantail du Championnat sera un merveilleux test…Vous avez des nouvelles de Pich ? J’ai appris que la Réunion était à feu et à sang, je n’aimerai pas qu’il lui arrive quelque chose… ! »


    Jeu et joueurs :

    coupe du rhone, foot,fsgt,kopke,coach,journalistegrippe,portier,electricfil,locaux,terrain,miribel,penalty,tireur,costaud,insulte,jockey,remplaçant,objectif,reunion,capitaine,soulier,rouquin,libero,generosite,elimination,forfait,grippeL'homme du match: Khalil 7

    Au four et au moulin. Le cadet des Lahrèche fut à deux cheveux d’égaliser en fin de match, après avoir marqué en première période. Un gros volume de jeu et une générosité de tous les instants.



    Jean Lèm’ 6 : Andreas Kopke d’un soir, il ne put pas grand-chose sur les trois buts encaissés, peut-être aurait-il pu mieux boxer le coup franc amenant le second but. A manqué en charnière centrale… ou pas.

    Josh 6 : capitaine d’un soir, il fit le boulot mais quitta ses coéquipiers 10 minutes après une expulsion sévère. Précieux dans le jeu long en fin de match.

    Jean Nic’ 6 : sérieux au marquage en première mi-temps, il baissa le pied en seconde. Il finit le match au courage, ses souliers neufs en peau de rouquin lui meurtrissant les arpions.

    Youss 6,5 : Libéro, Youss réalisa un bon match et tint la baraque en fin de match quand l’équipe était coupée en deux.

    JeanBois 5,5 : Sans véritable attaquant à marquer, il aurait dû apporter plus sur le plan offensif en première période. Avec plus d’agressivité, il a un avenir tout tracé dans le couloir droit….ou sur le banc c’est selon.

    Kipu 6,5 : Il monta en puissance au fil du match, se créant nombres d’occasions. On regrettera ce centre vers Khalil, seul devant la cage. Mais comment lui reprocher ce manque de lucidité après une telle débauche d’énergie ?

    Pilou 6,5 : Il avait traversé le match de coupe de France comme une âme en peine, il s’est repris vendredi en réalisant un match plein au milieu de terrain. Disponible et accrocheur, il loupa un but dans ses cordes mais réduisit le score, redonnant de l’allant aux Costauds en fin de match.

    Dentiste 6 : Il a beaucoup couru et finit le match lessivé. Avec plus de condition physique, il serait un précieux atout dans l’entrejeu du FCC.

    Nicolibi 6: Monsieur 45 minutes douche comprise aurait fait du bien dans cette fin de match un peu folle !! Mais ses 33 tours l’attendaient à Walibi. Remplacé par Jean John à la mi-temps, qui essaya d’apporter de la fraîcheur. A son actif une frappe qui frôla le montant gauche adverse.

    Omar 7 : Il eut fort affaire face à de coriaces défenseurs. Toujours aussi motivé quand il porte la tunique rose, il a largement contribué à l’embellie costaude, provoquant un nombre incalculable de coup-francs. Seul à la pointe de l’attaque, sa détermination doit être un modèle pour les copains.


    Les réactions :

    Président Pilou : cette nouvelle élimination me fait très mal, nous étions tenants du titre et je tenais vraiment à offrir une nouvelle fête à nos supporters en fin de saison. Avec le recul, on pourra toujours se dire que cette élimination est un mal pour un bien, nous avons encore vu ce soir que nous n’avons pas l’effectif pour jouer sur 3 tableaux. Se retrouver à 11 pour un match aussi important est scandaleux, tout comme apprendre le forfait de plusieurs joueurs à 2h du coup d’envoi.

    Brad Pich (en direct des émeutes de la Réunion): ce résultat prouve que sans moi l'équipe est perdue. Pourquoi je n'étais pas là pour un match aussi important? Pour la même raison que les joueurs qui ne sont pas venus jouer vendredi pardi! Nous enchainons dès vendredi avec un gros match à Rillieux qu'il faudra gagner à tout prix, je serais encore absent, j'espère que l'épidémie de "grippe" sera passée du coté de Rillieux.

  • Jean-Guy : Voilà, c'est fini

    JEAN GUY.jpgGravement blessé la semaine dernière contre Orange, Jean-Guy ne remettra plus jamais les pieds sur un terrain de football. A bientôt 36 ans, le mythique capitaine du FC Costauds est contraint de jeter l'éponge. Sa confession.

    Jean Guy, donnez-nous de vos nouvelles ?

    Elles sont peu encourageantes, j’ai dû me rendre à l’hôpital dimanche soir, la douleur était insupportable et mon genou avait triplé de volume !

    Depuis je me promène en béquilles, l’âme en peine et le genou dans la sciure…

    Peut-on espérer vous revoir sur la pelouse cette saison ?

    A la buvette sans aucun doute, sur la pelouse sûrement pas. C’est la deuxième fois en deux saisons que je me fusille le genou…..et j’aurai 36 ans cette année…

    Craignez-vous une fin de carrière prématurée ?

    Je ne crains rien, je me suis préparé à ça. Ma carrière a tout de même démarré il y a près de 30 ans. Imaginez, je chaussais mes premiers souliers à crampons alors qu’il y avait encore un  Mur à Berlin ! Je mangeais des Raiders (pas des twix), buvais du Tang, Bernard Hinault gagnait le Tour et j’écoutais  « thriller » sur ma platine 45 tours !!
    Alors oui, j’annonce aujourd’hui que j’ai porté vendredi soir pour la dernière fois la fameuse tunique rose….Mes genoux et mon médecin ont beaucoup échangé et sont tombés d’accord. Si je ne veux pas d’une prothèse à 50 ans, il est judicieux de raccrocher les crampons. Je pars sur une belle victoire, brassard au bras et tête haute….

    "Si je ne veux pas d'une prothèse à 50 ans, il est judicieux de raccrocher"

    Comment vous êtes-vous blessé ?

    Il restait 2 minutes à jouer et j’ai voulu prendre le ballon au joueur adverse le plus rapide. Malgré mon coup de rein légendaire je me suis fait déposer et j’ai mis ma jambe droite en opposition afin de stopper le feu follet…Mais lui ne s’est pas arrêté et m’a tout emporté, ma jambe, mon genou, et mes rêves.
    J’ai ressenti une douleur intense que je ne veux plus jamais connaître et que je ne souhaite à personne. Les joueurs de ballon que sont JeanBank et Tonton ont tout de suite compris que pour moi c’était fini.

    Comment ont réagi Mme Georges et les enfants ?

    Vous savez, quand vous vous mariez avec un footballeur, vous êtes au courant des risques du métier…D’ailleurs à l’époque je n’avais pas traîné à l’avertir car je me rompais mes premiers ligaments croisés quelques jours après notre rencontre !!

    Elle n’est donc pas surprise de ce nouveau coup dur. Quant aux enfants, ma blessure entretient un peu plus ma légende de Papa en carton qui se blesse sérieusement chaque année !

    Viendrez-vous encourager vos coéquipiers ce vendredi ?

    Sans doute que je passerai faire un petit coucou même si ça va me couter de voir les copains évoluer sans moi..

    Songez-vous déjà à votre reconversion? Souhaitez-vous intégrer le staff?

    Je ne vous cache pas que je ne vais sûrement pas couper mes liens  avec le monde du ballon rond, d’ailleurs j’ai été contacté par plusieurs clubs pour prendre la tête de leur équipe… Mais ma priorité reste le FCC, au président et aux dirigeants de me faire connaître leurs projets…

    Êtes-vous intéressé par le rôle d'entraîneur? 

    Je ne veux prendre la place de personne, surtout pas du banquier…euh pardon de Pich bien sûr ! C’est tout de même lui qui m’a nommé capitaine et je ne suis pas un adepte des coups bas. Un rôle d’adjoint peut être envisageable à court terme, dès que mon genou ira mieux…

    Comment va faire le brassard sans vous?

    C’est là mon plus gros regret, abandonner ce brassard que je chérissais tant ! A mes yeux mon successeur devrait être un joueur assidu, impliqué et moteur pour l’équipe. Mon poulain est Jukipu, il a pris de l’assurance dans le vestiaire et est toujours aussi impressionnant sur le terrain. JeanPré ? Je suis contre le cumul des mandats. De toute façon le brassard a été trop détendu sur mon bras pour tenir sur celui de Philou !!!

  • Dossier: Jean Guy, un Costaud sans scrupules

     

    Alex&Elisa 026.JPG

    Tantôt présenté comme un tueur en série, comme le père de la mascotte Thierry Roland ou comme l’intello du FC Costauds, Jean Guy est en réalité un véritable homme politique qui n’hésite pas à manipuler et trahir pour assouvir ses ambitions. Dans ses rêves les plus fous, il se voit même un jour président du FCC à la place de Pilou « j’ai bien réussi à lui prendre le brassard de capitaine, alors pourquoi pas le fauteuil de Président ? » lance t’il même à l’assemblée un soir de buvette.

     

    Si Jean Guy n’a pas encore officialisé sa candidature à l’investiture de la maison rose, il est déjà considéré comme un sérieux candidat par l’équipe du Président en place : « il a peu à peu réussi à tisser des réseaux dans le club et il n’a pas d’ennemis, du moins pas encore. Il faut se méfier de lui, je sais qu’il est fourbe, il a voulu se faire désigner tireur de pénalty à ma place. Je sais que si un jour j’en rate un, lui ne me ratera pas » nous confie un Costaud buteur qui préfère garder l’anonymat.

     

    Mais pour savoir qui est réellement Jean Guy, il faut fouiller dans son passé. Ses rêves de capitanat et de Présidence viennent de très loin. Il a mis des années et des années à échafauder un plan qu’il pense implacable :

     

    Sa jeunesse « dorée »

     

    Nous sommes au cœur des années 90 lorsque Jean Guy fait la rencontre du Banquier, de Josh et de Ced Monnet (qui attend toujours le passage de l’EDF chez lui d’ailleurs !). Ils jouent quelques saisons ensemble à Neuville. Lorsque Jean Guy parle de cette période, il se présente comme le capitaine de l’équipe cadet Neuvilloise, Banquier n’a pas les mêmes souvenirs : « je ne crois pas l’avoir vu porter le brassard là bas, peut être avec l’équipe 3… ». Il narre aussi ses matches aux cotés de Josh, lequel avoue « nous n’avons jamais joué ensemble à Neuville, je jouais en équipe première, en championnat de France ».

     

    Ces témoignages sont confirmés par nos photos d’archives délivrées par un mystérieux indicateur : on ne voit pas Jean Guy avec le brassard et encore moins Jean Guy dans la même équipe que Josh. Par contre on remarque bien la belle coupe de cheveux de notre libero mythomane.

     

    Jean Guy, Jean Bank et Jean Ced jeunes.jpg

    Jean Guy entouré en haut à gauche, Ced en haut à droite et le Banquier en bas

    Josh jeune.jpg

    Josh en haut à droite avait l'air d'un senior par rapport à ses coéquipiers

     

    Son arrivée au FC Costauds

     

    Etant sans club depuis quelques années, Jean Guy a fait connaissance de l’équipe du Président Pilou lors de la finale de la coupe du Rhône 2009. Tombé sur un article de presse relatant les exploits des roses et noirs,  « il est venu voir comment ça jouait, par curiosité ». Il a reconnu ses anciens coéquipiers lors de la rencontre ce qui lui a donné envie de postuler pour signer au FCC.

     

    Tout porte à croire qu’il n’a en fait pas laissé passer l’aubaine de relancer sa carrière dans le club le plus populaire de la région, en sollicitant ses anciennes connaissances : Josh et Banquier, lequel abonde dans ce sens « J’ai eu une demande d’ami de sa part sur Facebook quelques jours avant la finale. Je me souvenais vaguement de qui il était, je l’avais déjà croisé, c’était un pote de collège de Josh. Je ne savais pas qu’il avait joué à Neuville à mon époque».

     

    Le doyen du FCC confirme « j’ai été surpris de le voir au bord du terrain, je ne l’ai d’ailleurs pas reconnu de suite, il a beaucoup changé mais son regard de prédateur ne s’oublie pas. Quant il m’a demandé si nous cherchions un défenseur j’ai été un peu gêné, mais ça avait l’air de lui faire tellement plaisir que je l’ai présenté au coach ».

     

    Sa place dans la hiérarchie Costaude

     

    On ne peut pas enlever à Jean Guy qu’il est un bon vivant et qu’il aime son club. Toujours présent pour jouer, venir aux repas et rester boire du coscock à la buvette, il est également un très bon ambianceur de vestiaires. Ses tubes « Michou Lahrèche » et « ça c’est Costaud » ont connu de grands succès populaires et ont fait sa gloire et sa fortune.

     

    C’est pour ces raisons qu’il est apprécié de ses coéquipiers et du staff comme en témoigne Maxillaire qui, n’ayant pas d’enfant peut parler librement « c’est bon gars, un peu discret à la buvette mais très attentionné avec les enfants, il est toujours là pour déconner et il est très investi. Par contre ce n’est pas un leader ».

     

    Cette fin de déclaration interpelle puisque dans la tête du coach, Jean Guy est le nouveau capitaine du FC Costauds : « je l’ai nommé capitaine après sa prise de pouvoir alors que je ne le pensais pas motivé pour cette fonction. Il a eu une discussion avec le Président puis il s’est autoproclamé capitaine. Il n’est pas irréprochable sur le terrain et depuis qu’il m’a incité à le placer libero il est vrai qu’on encaisse pas mal de buts évitables. Il est maintenant en concurrence avec le Banquier même si les 2 peuvent jouer ensemble ».

     

    Le coach avait défini un profil bien précis pour le rôle de capitaine : être âgé, expérimenté et respecté, tout le contraire de Jasmine et Khalil les 2 derniers porteurs du brassard…

     

    Un stoppeur qui n’est pas motivé pour le capitanat qui se retrouve libéro avec le bout d’étoffe sur le bras… le coach aurait il subi des pressions ?

     

    De plus, le Président nie catégoriquement avoir eu une quelconque entrevue sur le sujet avec son joueur.

     

    Son avenir au FC Costauds

     

    Une chose est sûre, après lecture de cet article, ses coéquipiers le connaitront sous son vrai visage, son principal soutien reste donc le coach, lequel est régulièrement mis sur la sellette. Son manque de discernement sur l’épisode du brassard ne lui fait pas marquer des points.

     

    Banquier apprécie Jean Guy mais les rêves de présidence des deux hommes sont incompatibles, ces deux là seront donc ennemis au lancement de la campagne présidentielle au mois de mars.

     

    Jean Guy a régulièrement fait part de ses envies de retraite au terme de la saison, surement pour faire valoir l’argument d’une présidence à plein temps contrairement au président en place. Nul doute qu’en cas d’élection la promesse ne sera pas tenue et ses prérogatives étendues.

     

    Maintenant que les grandes manœuvres sont lancées, il est clair que si son opération « Jean PresGuy » échoue il n’aura d’autre choix que de quitter le monde du football et que plus personne ne lui tendra la main comme le FCC a pu le faire quant sa carrière était au point mort.

     

  • Retours gagnants

    Au terme d’une rencontre marquée par les retours de Jeanmène, Seb et Maxillaire, le FC Costauds a assuré sa qualification en poule élite avec une nouvelle victoire 5-2 face à TNT. Sur une moquette non inondée, les hommes de Pich ont livré une prestation inégale : de belles actions offensives et des flottements en défense.

     

    A Pierre Bénite, championnat FSGT, 4e journée des poules de brassage, temps agréable, pelouse de chez Saint Maclou, quelques spectateurs buvant de l’Orangina sur leur motobylette et tournant le dos au match. FC Costauds – TNT 5-2 (3-2).

    Buts pour le FC Costauds : Khalil (3) et Disciple (2).

    Composition et notes du FC Costauds : Jean Nurse (6) - Bret (6), Jean Guy (cap) (6), Lému (5), Josh (6)- Jeankipu (6)– Jeanbois (5.5), Disciple (7), Pilou (6) – Khalil (7), Seb (7).

    Entrés en cours de jeu : Yous (3.5) et Jeanmène (6).

     

    Pich ne disposant pas de son effectif au complet décidait d’aligner un 4-4-2 au coup d’envoi avec Seb et Khalil aux avant postes. Chaussés de leurs pantoufles pour ne pas endommager la moquette, Jean Guy, intronisé capitaine après son putsch, et ses coéquipiers attaquaient le match sur les chapeaux de roue. Khalil, puis Disciple au terme d’une action collective de grande classe portaient rapidement le score à 2-0. Les locaux marquaient à leur tour sur un centre dévissé que Jean Nurse jugeait bon de laisser filer dans ses buts. Pour son retour après avoir été séquestré de longues semaines dans des cuisines par des gens qui voulaient nuire au FCC, Disciple s’offrait même un doublé. Une fois de plus le FCC ne parvenait à conserver son break et le score était de 3-2 à la pause.

     

    Comme souvent, les hommes de Pich allaient définitivement prendre le large en 2e période avec 2 nouveaux buts de Khalil qui a su faire oublier ses frères hier soir : plus puissant qu’Omar, meilleur finisseur que Michou, il termine le match avec un triplé et 2 passes décisives à son actif.

     

    Les spectateurs au dos tourné auraient pu assister à d’étranges phénomènes en tournant la tête hier soir :

     

    Quand Jean Guy réussit son putsch

    brassard-cap-velcro-g.gif

    Hier en fin d’après midi, Jean Guy appelle son Président et lui propose d’aller boire une bière avant le match, il a quelque chose à lui dire mais ne peut pas lui en parler au téléphone. Au bar Jean Guy avait le regard fuyant et n’a rien dit. En donnant sa compo, Pich le nomme capitaine, le complot a fonctionné.

     

    Quand Seb se claque en imitant Usain Bolt

    SNC00362.jpg

    N’est pas le roi du sprint qui veut surtout lorsqu’il est blanc, Seb l’a appris à ses dépends. A vouloir courir trop vite il s’est claqué l’adducteur. Il a même du imiter son coach en s’aidant d’une canne pour se déplacer après le match !

     

    Quand Jeanmène  grille la politesse au Président pour tirer un coup franc

     Si le Président se dit victime d’un hold up « j’avais le ballon dans les mains et je suis légitime pour tirer ce coup franc. Ce qu’a fait Jeanmène est scandaleux ! », Jeanmène lui se défend en déclarant « j’étais l’invité du Président, les règles de politesse voulaient que je tire ce coup franc ».

     

    Bref Jeanmène a grillé la politesse à son Président et a tiré dans le mur. Son Président l’a poussé lorsque le ballon lui est revenu dessus, ce qui lui a fait dévisser sa reprise.

     

    Avec cette 4e victoire en autant de matches de poule, le FCC sait qu’il jouera dans la poule élite. Il peut désormais se concentrer sur son déplacement à Chambéry pour le compte de la coupe de France, un match à ne pas prendre à la légère.

     

    Jeu et Costauds :

     Le Costaud du match :

    Disciple.JPG10ciple (7)

    Son retour a fait beaucoup de bien au FCC après 4 semaines d’absence. S’il n’a pas toujours joué juste ni fait d’énormes différences, il a marqué 2 buts. Le Président l’a néanmoins trouvé beaucoup moins actif que vendredi soir. A joué avec une paire de boucles d’oreilles qui lui allait à ravir.

     

     

    Jean Nurse (6) : Une toile sur le premier but et peu de boulot à faire. Il a rassuré sa défense en la guidant de la voix, beaucoup plus calmement que le Banquier. De bonnes relances à la main également.

    Bret (6) : moins à l’aise que lors de ses dernières sorties, il a eu du mal à défendre sur son vis-à-vis. Se précipite trop dans la relance.

    Jean Guy (6.5) : le machiavélique libero du FCC a livré un bon match en s’efforçant de sortir proprement le ballon. Il aurait pu marquer le plus beau (et surement le seul) but de sa carrière mais le ballon a échoué à quelques centimètres de la lucarne.

    Lému (5) : la moquette ça va vite et Lému en a fait les frais. Son manque de vitesse et de vivacité ont été criants sur certaines actions. Il va falloir qu’il retrouve des jambes lorsque les gros matches vont arriver.

    Josh (6) : il a tenu son couloir et réalisé une bien meilleure prestation que lors de sa dernière sortie contre AG4L. Un retour au premier plan à confirmer pour le George Clooney du FCC.

    Jeankipu (6) : une bonne première période où il a récupéré bon nombre de ballons avant de se montrer bien plus discret par la suite. A sa décharge, il était un peu seul à défendre au milieu de terrain.

    Jeanbois (5.5) : des débordements et des centres en début de match puis plus rien. Il a manqué d’impact physique et de justesse dans ses contrôles tout au long du match et fait preuve d’individualisme sur une action où 2 partenaires étaient seuls au centre.

    Pilou (6) : très actif et altruiste en première période où il a bien orienté le jeu, on l’a un peu perdu de vue lorsque l’équipe a déjoué en 2e période. Ne s’est pas blessé, du moins officiellement.

    Khalil (7) : peu de ballons à exploiter aux avants postes mais 3 buts à son actif, c’est dire s’il a été efficace. A joué en remise et déviation pour ses équipiers, un match plein.

    Seb (7) : Quel dommage qu’il se soit blessé tant il accomplissait un bon match. Il a joué simple et juste et a fait beaucoup de différence sans parvenir à trouver le chemin des filets. Selon le Doc qu’il a consulté en Suisse par téléphone, il sera écarté des terrains pour un bon mois… ou pas.

    Youss (3.5) : en retard, tout comme le paiement de sa licence, il a paru errer sur le terrain. Entré en n°10, un choix étonnant du coach par ailleurs, puis replacé en défense centrale, il n’est jamais rentré dans le match. Devrait plutôt fumer la pipe avant les matches.

    Jeanmène (5.5) : les Costauds étaient contents de le revoir, lui aussi. A part ça il a eu du mal à donner sa pleine mesure, on voit qu’il manque de rythme et qu’il est usé par sa vie dissolue. Le Président ne lui tient pas rigueur de son affront.

  • Capitaine abandonné

    Jasmine.JPGJasmine, l’emblématique capitaine du FC Costauds, quitte le club pour tenter l’aventure chez le promu en ligue 1 Arles Avignon. Comme il l’avoue « le FC Costauds a été un tremplin pour intégrer un club de haut niveau, je ne remercierai jamais assez le Président Pilou et mon cœur sera rose et noir pour toujours. Je ne suis pas un mercenaire mais une telle offre ne pouvait se refuser, j’espère que les supporters me pardonneront ».

    Ce départ pose deux problèmes de taille pour Pich, le coach du FCC. Il va devoir retrouver un libero de la trempe de Jasmine et surtout nommer un capitaine respecté et exemplaire. Au FCC ça ne coure pas les rues.

    La succession est ouverte et plusieurs pistes se détachent :

    Pich fera t’il a nouveau confiance à Lému qu’il a désavoué dès son arrivée ?

    C’est peu probable. Le défenseur central semble ne plus entrer dans ses plans, il occupe de plus en plus régulièrement le banc de touche même si le départ de Jasmine, libère une place en charnière centrale, un retour au premier plan n’est donc pas exclu.

    Yous est un Costaud historique, il était du baptème en Ardèche et pourrait tout à fait remplir ce rôle, il a également l’avantage d’être un proche du coach et de parler la même langue mais c’est aussi ce qui pourrait le desservir.

    En regardant de plus près, le groupe est composé de nombreux joueurs de talent mais les leaders font défaut, le coach pourrait donc être tenté de confier le brassard à un membre de la direction du club. Le Banquier étant instable et caractériel, le Président ferait meilleure figure dans ce rôle (comme dans n’importe quel autre d’ailleurs). Rassembleur, posé, charismatique et habitué à porter le bout de tissus sur le bicep, Pilou serait à coup sûr un bon capitaine, mais concentrer tous les pouvoirs sur la même personne pourrait encore un peu plus attiser la jalousie de ses partenaires.

    L’un des frères de Pich : Omar, Michou ou Khalil serait donc une alternative. Tous les trois sont des joueurs clés mais seul Omar a donné l’impression d’être capable d’exercer la fonction. Comme pour Yous, la proximité avec le coach pourrait être une barrière que Pich pourrait ne vouloir franchir.

    Reste Gigi. Si Evra est un mauvais capitaine, nous n’osons imaginer ce que donnerait le Roumain du FCC : aussi respecté qu’il est respectable, aussi crédible que Jack Kachkar et aussi instable que le dollar Gigi n’est certainement pas l’homme de la situation. De toute manière Pich ne peut nommer un joueur qui complote dans son dos comme capitaine.

    Dès lors, la seule alternative crédible réside en le Vilain même s’il n’a pas la gueule de l’emploi. Buteur d’une efficacité hors norme il est une locomotive pour l’équipe, s’il revient sur Lyon, il ne fait aucun doute que le brassard lui sera alloué… ou pas.

    Une chose est sûre, Jasmine manquera au FCC comme le FCC manquera à Jasmine. Le joueur, l’homme et surtout le Costaud auront joué un grand rôle dans la réussite de cette première saison.