UA-75645833-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

president

  • L'hommage du FCC à Thierry sur Tonic Radio (Hit and Sport)

    Sonny Anderson, Jean-Marc Ferreri et Pierre Ménès ont rendu hier hommage à Thierry Roland sur Tonic Radio. Des interventions éclipsées par celle de Pilou, Président du FC Costauds, dont Thierry était l'illustre parrain.

    Le podcast:
    podcast

    3637082090.jpg

  • Présijeantielles: Pilou sur tous les fronts

    Alors que les sondages le donnent largement perdant face au Banquier, Pilou réagit en étant présent sur tous les fronts.

    Il se veut proche du peuple Costauds et n'hésite pas à aller aux 4 coins de France pour faire entendre son message "Costauds je vous ai compris".

    JP au salon de l'agriculture.JPG

    Jean Prési était hier au salon de l'agriculture où il a pu faire admirer sa parfaire connaissance du monde animal et du milieu vétérinaire

     

    Le soir même, changement de décor, encompagnie de son équipe de campagne, il faisait de la relation publique à l'Alibi Discothèque, sponsor maillot du FC Costauds, où il s'est adressé à son coeur de cible: le Costaud clubber, cible ignorée par le Banquier depuis de longue années.

    JP en relations publiques.JPG

    On peut apercevoir sur la photo, la présence de Gigi, qui semble t'il serait prêt à se rallier le camp de Jean Prési qui n'a pas hésité à employer les grans moyens pour le séduire de nouveau: open bar sur gourde, tapas et filles pour l'opportuniste directeur de campagne du Banquier

     

    président,peuple,france,élection,sondage,campagne,relation,publique

    Le discours de Jean Prési a su convaincre ses pires détracteurs



  • Présidentielle : Les coups bas fusent déjà

     

    Lancée sur les chapeaux de roue hier, la campagne pour la présidence du FC Costauds s'annonce passionnante. Première analyse.

    1/ Qui a pris le plus de risques? Jean-Prési

    Est-ce parce qu'il est certain de sa victoire? Ou au contraire car il est condamné à jouer l'offensive pour être réélu? Toujours est-il que Pilou a pris des risques considérables :

    1/ Il s'est coupé de l'imposant clan Lahrèche en annonçant officiellement sa volonté de changer d'entraîneur.

    2/ Il s'est mis les écolos à dos en utilisant le terme "clébards" pour parler des adorables chiens du Banquier.

    3/ Il se coupe de ses anciens supposés partisans - Maxillaire, Vilain et Gigi – qu'ils qualifient de "sans-grades".

    Plus prudent (plus malin?), le Banquier a soigneusement pris soin de ne se mettre personne à dos. Par ailleurs, en utilisant "Pascale" et "Mémé Toto" comme mots clefs, le Banquier illustre à merveille son slogan : "Retrouver l'esprit costaud." Reste à savoir si tous les Costauds connaissent ces deux célébrités…

    2/ Qui a un réel projet économique? Jean-Prési

    Si l'on excepte les attaques personnelles (lire ci-dessous), les deux candidats ne sont pas encore sortis du bois. S'ils reconnaissent et l'un et l'autre que le FCC doit sortir de la crise financière, Pilou a le mérite de proposer une solution ("Multiplier le prix de la licence par deux pour ceux qui ne ramènent pas de sponsors et la rendre gratuite pour les autres"), à l'inverse du Banquier qui promet simplement de "retrouver une force financière". Un peu court mais, au moins, le Banquier ne prend pas comme Pilou le risque de faire fuir certains électeurs…

    3/ Qui est a été le plus loin dans les attaques personnelles? Jean-Prési

    S'il a assez peu élégamment point du doigt les difficultés d'élocution de son adversaire ("Le Banquier met du temps à sortir les mots"), Jean-Prési a surtout tapé fort avec son déjà célèbre "Le Banquier est un parasite".
    Trop fort? Les électeurs seront juges. Mais le Banquier n'est pas un enfant de chœur non plus : "Je déteste Jean-Prési. (…) Nous vivons une dictature."

    4/ Qui a le plus parlé de football? Jean-Prési


    En promettant de "changer de coach" s'il est réélu, Jean-Prési a au moins un peu parlé de foot. Toujours aussi prudent, le Banquier n'a rien dit à ce sujet.

    Conclusion :

    La campagne de Jean-Prési est hyper-agressive  avec une prise de risque maximale. Ce qui n'a pas l'air de déplaire au Banquier, qui semble vouloir laisser son adversaire commettre des erreurs.

     

  • Elections: un duel Pilou/Banquier

    Peu de courageux se sont manifestés pour présenter leur candidature aux présijeantielles du FC Costauds. Il faut dire que peu de costauds ont les épaules et le charisme pour diriger un club tel que le FCC.

    Deux listes vont donc s'affronter:

    élection,president,suffrage,1er tour,vote,bulletin,urne,max vincent,charismeJean Prési, le président en place se présente à sa propre succession avec l'ambition de battre le record de Max Vincent, maire de Limonest (8 mandats consécutifs). Sa liste est composée de Jean Guy (directeur de campagne), Jeankipu et Lému en conseillers. Pilou a intitulé son programme "la vie en Rose".

     

    élection,president,suffrage,1er tour,vote,bulletin,urne,max vincent,charismeIl aura face à lui, comme on pouvait s'y attendre, le Banquier qui a composé la liste suivante: Gigi (directeur de campagne), Vilain et Maxillaire. Son programme intitulé "les Costauds aux Costauds" annonce la couleur: ras le bol du monarchisme Pilousien.

     

    Etant donné qu'il n'y a que 2 candidats, le premier tour est annulé. Verdict le 06 mai 2012.

  • Qui pour succéder à Jean Prési?

    Dans tous les bars de France et d’Ardèche, la question est sur toutes les lèvres : qui dirigera le FC Costauds la saison prochaine ???

     

    3454082503.jpg

    A ce jour, aucune candidature officielle n’a été déposée et les hypothèses les plus farfelues ont circulées : un tandem Gigi-Michou, Marcel Ditban qui dirigerait le club depuis Paris pour faire comme à l’OM, Max Vincent, le maire de Limonest qui aimerait enfin avoir un club qui a le moyen de ses ambitions entre le mains et même Roger Rocher qui aimerait lancer la mode des caisses roses et noires.

     

    Les candidats ont jusqu’au 08 avril pour déposer la liste de leur équipe de campagne qui doit comprendre au moins un vice président, un secrétaire et un trésorier.

    A l’issue de ce dépôt de candidature, chaque candidat exposera son programme en répondant à une série de questions.

     

    Les dates de vote pour les 1er et 2e tours seront calqués sur celui du Président de la république (1er tour le 22/04, 2e tour le 06/05), chaque bar de France fera office de bureau de vote, la participation à l’élection de Président du FCC atteindra donc des chiffres records.

     

    Le point d’orgue de la campagne sera le débat télévisé animé par Jean Patrick Michou D’Arvor entre les 2 candidats du second tour.

     

    A vos bulletins !

  • Coupe de France : le FCC s’arrête là

    Sur un terrain très gras, face à une belle équipe de l’AS Margeray, le FC Costauds a pourtant eu l’occasion de se qualifier, mais ni Omar, ni Tata n’ont su concrétiser leurs occasions.

     

    A Saint Germain au Mont d’Or, 32e de finale de coupe de France, pelouse grasse, temps ensoleillé, cinquante spectateurs environ, FC Costauds – AS Margeray 0-2 (0-0).

     

    Composition et notes du FC Costauds : Jean Roch (6) – Josh (5), Banquier (6.5), Jean Nic (5), Bret (5) – Jeankipu (5.5), Khalil (5.5), Pilou (5), Nicolibi (5) – Tata (5), Omar (6). Entrés en cours de jeu : Lému (6), Disciple (6), Jeanbois (5).

    Entraineur : Pich (5)

     

    P2180002.JPG

    Les Costauds attendaient de pied ferme leurs adversaires Marseillais à la Plancha pour les jauger à l’apéro, mais ceux-ci n’ont pu les rejoindre.

    Les quelques bières et verres de pinard ont-ils fait la différence ? Est-ce qu’ils ont empèché les attaquants Costauds de trouver le cadre ?

    Surement pas, les raisons de l’élimination du FCC sont toutes autres. En plus d’être très sympathique, l’AS Margeray est une équipe technique et combative. Les marseillais se sont déplacés avec seulement 11 joueurs et les premières crampes sont apparues à l’heure de jeu. Le FC Costauds n’a pas su profiter de la fatigue de son adversaire en s’évertuant à privilégier les exploits personnels plutôt que de faire courir les visiteurs. Le coaching n’a pas non plus été à la hauteur, avec 3 joueurs sur le banc et un terrain aussi gras, les changements auraient du être nombreux en deuxième période.


    Omar rate le coche


    Au lieu de ça, Pich a utilisé son banc avec parcimonie, laissant sur le terrain des joueurs à bout de force, incapables de faire la différence. La rencontre fut finalement équilibrée, les 2 équipes se créant 2 très grosses occasions, celles du FCC étant à mettre au profit d’Omar qui a raté le cadre par deux fois en seconde période alors qu’auparavant, l’AS Margeray ratait deux face à face avec Jean Roch. Le tournant du match se situe à la 85e minute, alors que l’on se dirigeait tout droit vers les tirs au but, l’arrière droit visiteur parti de son camp résistera à Disciple et Jean Nic avant de d’être accroché par Khalil à l’angle de la surface de réparation. Comme le veut le règlement en coupe de France, celui-ci sera sanctionné d’une expulsion temporaire, on se demande toujours pourquoi ses 2 coéquipiers n’ont pas fait faute avant lui, ce qui aurait évité de concéder un coup franc dangereux qui amènera l’ouverture du score.

    En effet, le coup franc tiré par les margeriens ira se loger dans la lucarne de Jean Roch, impuissant.

    Le FCC se rue alors à l’attaque pour tenter d’égaliser mais Tata perdra un ballon face à 3 adversaires qu’il tentera inutilement de dribbler alors que la passe à un coéquipier était de loin la meilleure solution. Sur le contre, les visiteurs ne gâcheront pas l’occasion de sceller leur victoire en se présentant à 2 face à Jean Roch.

     

    On a aimé :

     

    Le public de Saint Germain qui a répondu présent et qui a mis une ambiance bon enfant

     

    La bonne mentalité de l’AS Margeray

     

    Le match du banquier en libéro, sans lui le score aurait été plus lourd

     

    L’entrée de Lému pleine d’envie

     

    La buvette d’après match

     

    On a pas aimé :

     

    Que Tata ne se soit pas échauffé, c’est un manque de respect envers ses coéquipiers

     

    Le coaching de Pich, Josh n’a joué que 30 minutes

     

    Le jeu stéréotypé du FCC fait de grands ballons vers l’avant.

  • Bis répetita pour les Costauds

    Comme la semaine passée, le FCC a dominé Orange 3-1, cette fois en coupe du Rhône, dont il est le tenant du titre.

    À Saint-Germain, 16ème de finale de la coupe du Rhône, pelouse grasse, quelques spectateurs dont Jean-Guy et ses béquilles. FC Costauds – Orange : 3-1 (2-0). Buts pour le FCC : Jeanbois, Omar et Michou.

    FCC : David (8)– Bret (6.5) Lému (7.5) Yous (7.5) JeanNique (7.5) JeanBois (8) – Jukipu (7.5) Pilou (7.5) Khalil (7.5) – Omar (8) Nicolibi (7).

    Entrés en cours de jeu : Jean Carie (6.5), Sam (6.5), Michou (7) et Jean Roch (non noté).

    Les buts :

    25e : Décalé côté gauche par un partenaire (qu'il se manifeste dans la rubrique "commentaires"), JeanBois décoche une merveille de frappe enroulée qui passe entre les gants du portier.

    40e : En pleine surface de réparation, Omar se joue du bourbier et de trois adversaires avant d'ajuster le gardien.

    55e : Sur un énorme dégagement de David, Omar fixe deux défenseurs et donne généreusement à Michou qui marque sans contrôle à l'entrée des 6 mètres.

    85e : Orange sauve l'honneur sur un penalty transformé en deux-temps, l'exploit de David sur le tentative du Makélélé local n'ayant finalement servi à rien.

     

    Les faits du match :

    Jeanbois.JPGJeanBois marche sur l'eau

    Buteur décisif la semaine passée, JeanBois pensait légitimement avoir gagné sa place de titulaire à la pointe de l'attaque, au moins pour la semaine suivante. Las! Pich lui a préféré le duo Omar-Nicolibi. Surtout, privé de Josh, le coach lui a demandé la délicate mission de tenir le couloir gauche de la défense. JeanBois se jeta alors sans retenue dans la bataille, au point de devoir sortir quelques minutes sur saignement. Mais, quelques instants plus tard, avec un coton dans le nez, il trouva tout de même une nouvelle fois le chemin des filets. Suffisant pour le voir aux avants postes lors du prochain match?

     

    Omar.JPGOmar, toujours aussi décisif

    Cette fois, il était là au coup d'envoi. Malgré une tenue peu adéquate – un hideux bas de survêtement – "Mamar" fut encore à l'origine de la plupart des bons coups. Buteur et passeur décisif pour son frère Michou, il décida de sortir à 3-0, légèrement touché au mollet en prévision des 32e de finale de coupe de France qui se joueront le samedi 4 fevrier à domicile.

    Où étaient les remplaçants?

    Expulsé temporairement à la 70ème minute, Jean Roch est parti se calmer sous la douche. Sauf qu'au moment de la fin de sa suspension, le FC Costauds n'avait plus aucun joueur à disposition sur le banc! Nicolibi parti jouer les Didiers, Omar légèrement blessé, quel est l'identité du quatrième remplaçant à cet instant-là du match? Comment accepter l'idée que le FCC termine un match à dix avec quinze joueurs sur la feuille? Qui est responsable? Les remplaçants? Le coach? L'affaire aurait pu mal tourner : à 11 contre 10, Orange est revenu à 3-1.

    "L'affaire" du pénalty

    Descendu dans les dernières minutes en pleine surface de réparation, Khalil avait envie de se faire justice lui-même avant de faire marche arrière en voyant Michou concentré sur le point de penalty. Il faut dire que le buteur du FCC, tireur attitré, n'a encore jamais failli dans cet exercice! Mais le président du FC Costauds, encore plus mégalo qu'Aulas, s'empara avec autorité du ballon. Seule solution pour Michou pour réussir son doublé, céder à un odieux chantage : "Je te le laisse si tu viens en véto!" (le Président étant persuadé de voir Michou du coté de Marcy vendredi soir). Michou hésita mais ne céda pas aux sirènes (dommage pour lui, la soirée fut belle). Pilou quant à lui ne comprenait pas que Michou vienne géner sa concentration alors qu'il avait déjà scoré. Néné n'en avait il pas laissé un à Gameiro en fin de match en début de saison pour le faire participer à la fête? Pilou rata sa tentative, sans un mot d'excuse pour son buteur! Très triste (très, très), Michou avait du mal à digérer cet épisode malheureux : "Un doublé m'aurait fait tellement de bien, j'ai du mal à comprendre un comportement aussi égoïste, surtout de la part du Président." Pich, l'entraîneur, était sidéré : "Quand j'ai vu qu'il y avait pénalty, je me suis dit : "C'est bon, Michou va le marquer". Encore faudrait-il qu'il ait pu le tirer... Seule consolation pour le frère d'Omar : "Le Président arrêtera de me dire que c'est facile de marquer sur penalty!".


    Jeu et Costauds:

    L'homme du match: David (8)

    Pour sa deuxième de la saison dans les buts roses, David a montré que le FCC possède désormais un véritable gardien. Des sorties autoritaires dans les pieds, des prises de balle impécables et un penalty arrèté (puis marqué dans un 2e temps): le match parfait!

    La défense a été la base du succès des hommes de Pich. Les 3 de derrière Lému (7.5), Yous (7.5) et Jean Nique (7.5) ont très rarement été pris à défaut et ont toujours joué avec le soucis de relancer proprement. Ce ne fut pas le cas de Bret (6.5) qui s'est évertué à balancer de grands ballons alors que la solution se trouvait souvent à coté de lui. Sur l'autre aile, Jeanbois (7.5) a rendu une copie bien plus propre avec un joli but à la clé.

    Jeankipu (7.5) et Khalil (7.5) ont verrouillé l'axe du milieu de terrain et ont véritablement étouffé les milieux adverses, Pilou (7.5) s'est montré très disponible avant d'éviter à Michou de rater le premier penalty de sa carrière. En attaque, Nicolibi (7) a bien orienté le jeu en cherchant Omar (8) qui a encoré été de tous les bons coups. Celui-ci en a profité pour inscrire son 9e but de la saison et distiller une nouvelle passe décisive à son grand frère.

    Sam (6.5) qui relevait d'une bronchite a fait avec les moyens du bord, il ne pensait d'ailleurs pas être améné à jouer aussi longtemps. Jean Carie (6.5) s'est montré intéressant dans la conservation du ballon mais doit faire plus d'efforts défensifs. L'entrée de Jean Roch (non noté) à un moment où l'équipe subissait a donné de l'air à la défense et fait remonter le bloc équipe, dommage qu'il n'ait su garder son calme et écourter la discussion avec un adversaire auteur d'un tacle maladroit. Michou (7) à marqué et c'est pour ça qu'on le paye mais on est également en droit de lui demander de jouer dans le sens du jeu et de réussir ses passes. Quelle note aurait-il eue sans marquer?

  • Les Costauds pressent l'Orange

    Encore une victoire pour le FC Costauds, qui a gagné tous ses matchs depuis le début de la saison.

    À Saint-Germain, pelouse grasse, zéro spectateur, championnat FSGT, 3ème journée du championnat excellence, poule finale, FC Costauds – Orange : 3-1 (1-1). Buts pour le FCC : Omar, Jeanbois, Pilou.

     FCC : David – Bret Lému Jean-Guy (ctp) Jean-Nick Josh – Jukipu Khalil – Pilou Nicolibi – Jeanbois. Entrés en cours de jeu : Youss, Omar, Disciple et Michou.

     

    Les buts :

    15e : David, auteur quelques minutes plus tôt d'une jolie claquette sur un coup-franc indirect dans la surface de réparation, est trompé par un superbe piqué de l'avant-centre adverse qui avait faussé compagnie aux trois centraux du FC Costauds. Jean-Guy, Jean-Nick ou Lému? L'un des trois est forcément coupable. La presse, qui a un vieux contentieux avec lui, penchera pour Lému. (0-1).

     

    30e : Fraîchement entré en jeu, Omar égalise d'une tête piquée imparable à bout portant sur un coup-franc sortant bien dosé par Nicolibi. (1-1)

     

    65e : Parfaitement alerté par Jukipu en pleine surface de réparation, Jeanbois se prend pour Thierry Henry et ouvre son pied pour tromper le gardien adverse (2-1).

     

    75e : Après un relai avec Omar, le Président Pilou ajuste du pied gauche le portier du FC Orange (3-1).

     

    Les faits du match :

     

    Pich coach.jpgLa tactique : Ambitieux, Pich annonce dans son discours d'avant-match vouloir mettre en place un 3-5-2. Sauf qu'au moment d'annoncer le nom des titulaires, le coach du FCC cite 12 joueurs dans un inédit schéma 5-4-2. Un seul joueur ose le remarquer publiquement : Michou. Tant pis pour lui, à vouloir faire le malin en prouvant qu'il sait compter, il sera remplaçant!

     

    Mary Pierce : La rencontre n'étant malheureusement pas filmée, nous vous renvoyons vers ce lien internet: http://www.youtube.com/watch?v=7juhTm2Nf2k

    Le cri que vous allez entendre est la copie conforme de celui poussé par Jean-Guy en fin de match. Un genou broyé et une carrière terminée pour le capitaine du FCC?  Mary, elle, n'a toujours pas rejoué au tennis, six ans après...

    Le Serbe : Le FC Orange a été un valeureux adversaire avec un défenseur serbe qui ne s'en laissait pas compter dans son couloir gauche. Barbu et costaud, il a donné du fil à retordre aux attaquants du FCC.

    L'incorrigible Banquier : S'il souhaite être coach plutôt que joueur qu'il le dise! Après avoir décliné la sélection, le Banquier, en  costume debout dans la zone technique réservée au coach, a passé le match à donner des conseils. Surtout, après la blessure de Jean-Guy, il a demandé à Yous de se positionner libéro et à Josh de rentrer dans le couloir gauche. Quelques secondes avant, Pich avait pourtant demandé au plus vieux costaud de s'installer en défense centrale!

     

    Jeu et costauds :

    Immense dans la cage, David (7,5) a tellement impressionné ses adversaires que ceux-ci ont rarement osé frapper. Malgré sa taille, il a quand même été lobé mais ne pouvait rien faire. Auteur d'une remarquable sortie dans les pieds en seconde période. À droite, Bret (6) a été moins souverain et moins offensif que d'ordinaire. De l'autre côté, Josh (6,5) a été moins en difficulté. Dans l'axe, Jean-Guy (7,5) est toujours bien placé, sauf sur le but. Jean-Nick (8) gagne pratiquement tous ses duels, Lému (7) a rendu une copie globalement correcte.

    Au milieu, Jukipu (7,5) a comme d'habitude ratissé et organisé. Khalil (7) a été légèrement moins en vue. Passeur décisif, Nicolibi (7) va devoir choisir entre son métier de Didier et celui de joueur du FCC car il faudra bien un jour qu'il dispute les secondes périodes. Pilou (7,5) a encore marqué, ce qui va finir par ne plus devenir étonnant. En pointe, Jeanbois (8) a vécu une première période très ingrate. Mais il n'a eu besoin que d'un ballon pour marquer en seconde.

    Parmi les remplaçants, Omar (8), comme d'habitude, a tout changé lorsqu'il est entré sur le terrain. On n'en dira pas autant de Michou (non noté) qui n'a tenu que cinq minutes avant de jeter l'éponge victime de sa mal-bouffe (ah, le paquet de pépitos une heure avant le coup d'envoi…). Disciple (6) était cuit mais il a un rein en moins, ne l'oublions pas. Le voir sur le terrain est déjà une victoire. Youssef (6,5) a mis autant de temps à arriver qu'à se changer. Une fois sur la pelouse, il n'a pas forcé.


    Les réactions :

     

    Jeanbois.jpgJeanbois (photo): "J'ai fermé les yeux"

    "C'était magique. J'ai remplacé un grand attaquant – Michou - , sorti sur vomissement, et j'ai marqué. Une belle passe en profondeur de Jukipu, le ballon m'arrive, j'ai fermé les yeux et j'ai marqué du gauche. Hasard ou coup de chance? C'est mon deuxième but de la saison, en huit matchs. C'est un but décisif, qui nous a donné confiance. Le chemin est encore long, je n'ai pas gagné ma place."

     

    David (gardien) : "Si le FCC a enfin trouvé un gardien? Ce n'était qu'un intérim. Le but est pour moi. Je n'ai fait qu'un bel arrêt, faut pas exagérer."

     

    Pilou (Président et buteur) : "J'ai 27 ans, pas 34. Omar m'a donné le ballon, Michou connaît ça, il suffisait de cadrer. Je devrais peut-être désormais jouer en 9."

     

     Un mot du Président : "C’est une belle victoire face à une équipe d’Orange joueuse qui a eu la possession du ballon mais qui s’est créée peu d’occasions. Nous avons su nous montrer réalistes et sûrs en défense. Je suis heureux de pouvoir compter sur Dave au poste de gardien, son gabarit et sa motivation vont nous faire le plus gros bien. Malheureusement tous ces points positifs sont gâchés par la grave blessure de Jean Guy, notre capitaine. Je suis très affecté par la perte de Jean Guy, il était vraiment un moteur dans le groupe. Cette grave blessure risque de mettre un terme à sa carrière, le FC Costauds ne le laissera pas tomber, je lui ferais une proposition de reclassement si sa vie sportive devait s’arrêter, Pich me parait dépassé ces derniers temps… "

     

  • Quizz : 3 maillots à gagner pour ceux qui connaissent le mieux le FCC

    Fccostauds.fr vous propose un petit quizz sur votre club préféré pour passer de bonnes fêtes

    maillot encart site.jpg3 maillots du FCC à gagner pour les 3 personnes ayant donné le plus de bonnes réponses avant le mercredi 11 janvier.

    Pour jouer, envoyez vos réponses sur l’adresse mail fccostauds@yahoo.fr en mentionnant vos noms, prénoms et adresse mail.

    Les bonnes réponses et le nom des gagnants seront dévoilés le vendredi 13 janvier.

     

    1 - Pourquoi le nom du club est il FC Costauds ?

     

    2 - Grâce à qui est né le FC Costauds ?

     

    3 - Qui a marqué le 1er but de l’histoire du FCC en match officiel ?

     

    4 - Contre qui le FCC a-t-il obtenu sa 1ere victoire en match officiel?

     

    5 - Quel Costaud est le premier à avoir marqué contre son camp ?

     

    6 - Qui est le président d’honneur du FCC ?

     

    7 - Quels joueurs ont inscrit des quadruplés ?

     

    8 - Qui est le joueur au ratio temps de jeu / but le plus élevé ?

     

    9 - Quel est le score et l’adversaire de la plus large victoire du FCC ?

     

    10 - Quel est le score et l’adversaire de la plus large défaite du FCC (si, si, le FCC a déjà perdu des matches dans un passé lointain !) ?

     

    11 - Qui est l’inventeur du Coscok ?

     

    12 - Quels sont les buteurs de la finale 2011 ?

     

    13 - Qui compte le plus de matches officiels sous les couleurs du FCC ?

     

    14 - Combien donne l’adition des âges de Josh et Néné ?

     

    Pour vous départager :

     

    15 - Combien de litres de bière les Costauds ont-ils consommé à la buvette la saison dernière ?

     

     

  • Exclusif: l'interview du brassard du FCC !

    Bringuebalé de bras en bras depuis 2 ans, le brassard semble enfin avoir trouvé la stabilité sur le biceps de Jean Guy. Épanoui, il nous livre un entretien vérité.


    Brassard, vous rayonnez aujourd’hui. Expliquez nous d’où vient cette joie retrouvée ?

    C’est bien simple, la réponse tient en deux mots : Jean Guy. Avec lui, je me sens  « brassard » à part entière. Une complicité  s’est créée dès lors qu’il m’a mis à son bras droit.

    foot,fc costauds,fsgt,brassard,president,cartouche,poubelle,gitan,rose,noir,larme,souvenir,cauchemard,buvette,sandwich,cornichon,rosette,chance,gourde,gueule de bois,libero,francis lalanne,artiste,love story,banquier,coach,champs elysées,coupe de france,jean pierre papin


    Vos années d’errance sont donc derrière vous. Consentez-vous à revenir sur cette période plus rose que noire ?

    Même si je me sens mieux, je sais que je ne ferai pas table rase en claquant de l’élastique ! Peu de brassards auraient supporté ce que j’ai enduré (il sèche une larme).

    Comment se sentir aimé quand vous ne savez pas sur quel bras vous allez figurer chaque semaine ? Je vous le demande ! Rien que d’en parler des souvenirs affreux me reviennent …..


    Vous sentez prêt à nous livrer quelques uns de ces souvenirs, si abjects soient-ils ?

    (Il se tend un grand coup) Oh, j’aurai tellement à vous raconter…Si je devais sortir du lot deux ou trois des cauchemars que j’ai vécu, je dirai :

    Passer des soirées buvette avec JeanPré c’était sympa, mais j’avais une de ces gueules de bois le lendemain, il en profitait pour me caresser et abuser de moi. Les taches de gourde ternissaient mes belles couleurs, je me sentais souillé. On s’est bien marré avec JeanPré mais il ne me considérait que comme un objet qui le mettait en valeur.

    Ou bien ce qui restera peut être comme mon plus mauvais souvenir, c’est lorsque JeanGigi a voulu m’essayer. Il m’avait caché dans son sac, coincé entre un sandwich rosette/cornichons de l’année précédente et une cartouche trois couleurs usagée. Quand Gigi m’a attrapé de ses doigts boudinés aux ongles noircis, j’ai failli tourner de l’élastique !! Ma chance ce jour-là fut que le Gitan se trouvât une nouvelle fois sur le banc, sinon c’en était fini…

     

    foot,fc costauds,fsgt,brassard,president,cartouche,poubelle,gitan,rose,noir,larme,souvenir,cauchemard,buvette,sandwich,cornichon,rosette,chance,gourde,gueule de bois,libero,francis lalanne,artiste,love story,banquier,coach,champs elysées,coupe de france,jean pierre papin

    Dans le sac de Jean Gigi….


    Parlons alors du présent. Comment s’est passée la rencontre avec Jean Guy ?

    Là encore, la chance a tourné en ma faveur. Suite à une énième blessure de JeanPrési, j’atterris sur le bras de Jean Guy. En quelques secondes, je ne flottais plus sur le bras malingre du Président, j’étais véritablement collé au biceps du libéro des Roses et Noirs.

    De mémoire de brassard, personne ne m’avait étiré de la sorte, un bonheur sans nom.


    Vous semblez vivre une véritable idylle. Comment se passe désormais votre quotidien ?

    Jean Guy et moi, on se lâche plus. On partage tout, on se dit tout. Oui je peux le dire, je suis amoureux. Rien ne nous séparera, comme le chante Francis Lalanne, notre artiste préféré à tous les deux.

    J’ai envie d’une love story, comme celle qu’ont connu Jean Pierre Papin et son bandana rouge à l’OM.

    foot,fc costauds,fsgt,brassard,president,cartouche,poubelle,gitan,rose,noir,larme,souvenir,cauchemard,buvette,sandwich,cornichon,rosette,chance,gourde,gueule de bois,libero,francis lalanne,artiste,love story,banquier,coach,champs elysées,coupe de france,jean pierre papin


    Dernière question. N’avez-vous pas peur de susciter des jalousies au sein du groupe ? Ne vous méfiez-vous pas de cet opportuniste de Banquier et du fielleux Président ?

    Jean Guy me l’a dit, il ne me lâchera plus. Les autres joueurs ont de toute façon beaucoup trop peur pour leurs enfants pour le contester ! Nous avons la confiance du Coach.

    Et puis, Philou sera bientôt blessé à nouveau et le Banquier est un intermittent sans appui dans le vestiaire.

    Des projets ? Oui nous en avons plusieurs, notre rêve étant de brandir la Coupe de France. Jean Guy m’a promis qu’on remonterait les Champs Elysées bras dans l’élastique !!!

    foot,fc costauds,fsgt,brassard,president,cartouche,poubelle,gitan,rose,noir,larme,souvenir,cauchemard,buvette,sandwich,cornichon,rosette,chance,gourde,gueule de bois,libero,francis lalanne,artiste,love story,banquier,coach,champs elysées,coupe de france,jean pierre papin